Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #front de gauche tag

Présidentielles : la conférence du PCF se ridiculise en désavouant Pierre Laurent !

Publié le par thalasrum

L'appel de Pierre Laurent à adouber la candidature de Jean-Luc Mélenchon était un bon présage pour parvenir à l'union de la gauche, la seule la vraie. Cette proposition n'était en aucun cas imposée d'en haut, mais émanait des multiples appels de sections locales à voter Mélenchon.

Malheureusement, la conférence nationale du Parti Communiste a décidé majoritairement d'aller à l'encontre de son secrétaire nationale et de sa base en appelant à une candidature communiste. La décision finale reviendra finalement aux adhérents et il faut espérer que leur choix aura une autre hauteur de vue que l'absurde choix d'une majorité étriquée de la conférence nationale.

Car qu'est-ce à dire qu'une candidature communiste ? André Chassaigne ? Dépasserait-il les 2% ? Pierre Laurent serait alors la seule candidature qui tienne la route. Mais accepterait-il de se présenter après avoir appelé son parti à se rallier à la candidature de Jean-Luc Mélenchon ? Ce serait d'une absurdité sans nom !

Une candidature séparée des communistes et de Jean-Luc Mélenchon serait vouée à annihiler les deux, et à donner raison aux abstentionnistes ! Sur le programme, les deux candidatures seraient identiques à 95% ! Les électeurs ne comprendraient pas cette stratégie suicidaire ! Pire, une candidature communiste rendrait très difficile l'accès de Mélenchon aux 500 signatures, ce qui reviendrait à s'interroger sur la volonté réelle des communistes de laisser le champ libre au candidat social-libéral issu des primaires de la gauche !

Mélenchon a présenté sa candidature seul, sans s'appuyer sur un parti ? Ce n'est peut-être pas l'idéal, mais est-il nécessaire de revenir sur les couacs navrants du Front de Gauche lors des deux dernières élections où les candidatures se sont éparpillées sans stratégie commune, avec le résultat que l'on connaît ! La hausse de l'abstention à gauche est clairement corrélée à cette incapacité de la gauche, à s'unir, non sur un programme commun, qui existe déjà, mais bien sur la personne capable de la porter !

Il s'agit donc désormais pour les militants communistes de choisir de détruire la candidature de Mélenchon tout en se faisant hara kiri, ou de passer sur les conflits de personne pour construire une candidature unique, capable de faire un score à deux chiffres aux prochaines élections présidentielles ! 

Voir les commentaires

Lettre à mes amis socialistes !

Publié le par thalasrum

Je ne suis pas socialiste et je ne suis pas encore quadra. Mais pour que vous compreniez bien qui je suis, sans aucunement vouloir réécrire l'Histoire, j'aurais choisi 1792 plutôt que 1789, Robespierre plutôt que Danton, Cachin plutôt que Blum en 1920, les 80 plutôt que les pleins pouvoirs à Pétain, le CNR plutôt que la collaboration, l'État providence plutôt que le social libéralisme...

En 2002, j'assume pleinement avoir voté Christiane Taubira plutôt que Lionel Jospin qui bien que candidat PS avait clamé "mon programme n'est pas socialiste !"

Je suis de gauche. Celle qui pense que la fraternité, est tout aussi importante que l'égalité, sans remettre en cause la liberté.

Ce soir, mes amis socialistes, je me demande quel calcul vous faites ! Quand votre secrétaire M.Cambadélis explique que vos listes qui pourraient se maintenir au deuxième tour, vont se désister pour laisser au deuxième tour le choix entre FN et "LR", je me demande quel est le niveau de réflexion.

Qui êtes vous donc pour croire une seule seconde qu'un homme de gauche puisse se déplacer le 13 décembre pour voter LR contre le Front National ? Qui êtes vous donc pour croire qu'un homme de gauche va aller mettre un bulletin dans une urne pour Xavier Bertrand ou Christian Estrosi qui a appelé en 1998 à s'unir avec le Front National ? Qui êtes vous donc pour penser un seul instant que ceux qui ont voté Chirac contre Le Pen en 2002 vont reproduire cette chianlit ?

Car que va-t-il se passer dimanche prochain ? La gauche - ceux qui s'en revendiquent sans y ajouter l'adjectif de libéral, ou de tout autre adjectif qui discrédite immédiatement la revendication initiale - n'ira pas choisir entre la droite ou l'extrême droite ! La gauche gonflera le rang des abstentionnistes, amenant à 60 ou 70% de chiffre, et le FN gagnera une majorité absolue qui lui garantira - au moins - deux présidences de région. Les électeurs ne pourront être accablés par ce choix insupportable de la direction nationale du Parti Socialiste.

Mes amis socialistes, il est encore temps de faire le choix de votre camp, de la démocratie, de la République. Maintenez vos listes partout où cela est possible ! Panachez les avec toutes les forces de gauche qui sont en présence sur place et en position de le faire ! Proposez un sursaut républicain de gauche. Ne laissez pas les électeurs face au choix insupportable de la droite extrême face à l'extrême droite.

Mes amis socialistes, ne laissez pas M.Cambadélis faire le choix sordide de jouer la présidentielle 2017 contre ces élections régionales. Car quoi d'autre ? Pourquoi ce choix insupportable de retirer des listes pour laisser le champ libre au Front National ? Si ce n'est le choix abject de laisser le FN l'emporter dimanche prochain pour mieux vampiriser l'élection présidentielle de 2017 en ne laissant le choix aux électeurs que du PS ou le néant !

Mes amis socialistes, il est encore temps de retrouver nos valeurs communes, de refuser le pis aller vers l'orgre FN. Mes amis socialistes, cessons ces calculs de nains politiques qui tentent un coup de poker FN aux régionales en vue des présidentielles de 2017. Il est temps de se retrouver sur nos valeurs communes, de maintenir des listes de gauche partout où cela est possible, comme M.Castaner l'a proposé en PACA.

"Ces brutes vous ont promis toutes ces choses
pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient.
Ils n'ont pas tenu leurs merveilleuses promesses ; jamais ils ne le feront.
Les dictateurs s'affranchissent en prenant le pouvoir
mais ils font un esclave du peuple.
Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses.
Il faut nous battre pour libérer le monde,
pour renverser les frontières et les barrières raciales,
pour en finir avec l'avidité, avec la haine et l'intolérance.
Il faut nous battre pour construire un monde de raison,
un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur." Discours final "Le Dictateur" Charles Chaplin

 

Voir les commentaires

Face à l'abstention, l'union de la gauche !

Publié le par thalasrum

jaures drapeau rouge gauche58% d'abstention. S'il ne faut bien retenir qu'un seul chiffre de ces élections européennes, c'est bien celui-là ! Parce que les scores des autres partis politiques sont quantité négligeable à l'aune de ce chiffre. Avec ce score, inutile de s'intéresser au reste. Les grands médias, trop occupés à faire les yeux doux à Marine Le Pen et au Front National, ne s'occupent que de sa première place, sans se poser de questions. Comme les vaches regardent passer un TGV sans se demander à quelle vitesse il peut bien rouler.

Pourquoi tant d'abstention ? Les élections européennes n'ont jamais intéressé et n'intéressent pas plus aujourd'hui répondent en coeur les grands médias. Mais la faute à qui. Ces mêmes médias ont bien évidemment une part de responsabilité dans l'histoire en ne s'étant pas une seconde intéressés aux vrais enjeux des élections, et en ayant parlé de ces élections qu'au strict minimum. Mais peut-on accabler uniquement les médias ? Bien évidemment non !

Qui ? Le peuple trop idiot pour comprendre ses véritables intérêts et qui n'a pas voté pour les deux grands partis érigés en irremplaçables. C'est en tout cas l'analyse faite par Manuel Valls et Hollande, qui malgré l'ampleur de la catastrophe électorale, ont d'ores et déjà annoncé qu'ils continuaient comme si de rien n'était.

Allons un peu plus loin que les grands médias, mais sans non plus tirer trop de conclusions hâtives, reprenons tranquillement le scénario politique depuis trois ans. François Hollande sorti du chapeau socialiste après l'élimination du champ politique de DSK n'a aucune chance de gagner face au triomphant Sarkozy. Il mène une campagne au centre, qu'il gauchit au fur et à mesure que Mélenchon monte dans les sondages. La peur du FN associée au vote utile finissent par le faire élire président.

À peine élu, Hollande oublie l'ensemble de ses promesses de campagne, et poursuit la politique économique générale de Sarkozy, à l'exception de la création de 60.000 postes d'enseignants. Devant les pressions des libéraux de Bruxelles, Hollande et son gouvernement cèdent à tout. Le point d'indice est gelé jusqu'en 2017, la revalorisation de la grille indiciaire des fonctionnaires renvoyée aux calendes grecques, les pensions des retraités sont grignotées jour après jour.

Qui est l'électorat principal de Hollande et de la gauche en général ? Les cinq millions de fonctionnaires ! Voilà déjà cinq millions d'abstentionnistes en puissance qui se sont fait rouler dans la farine par Hollande et ses promesses non tenues. Si l'on s'intéresse maintenant aux 15 millions de retraités, aucune raison qu'il n'y en ait pas au moins 1/3 qui ait voté à gauche aux dernières élections au bas mot. Cinq millions d'abstentionnistes potentiels en plus devant l'érosion mécanique de leurs retraites ! Sans chercher très loin, nous venons de trouver dix millions d'abstentionnistes potentiels, sur les 27 millions qui se sont finalement abstenus.

Politique fiction, ces dix millions d'abstentionnistes potentiels fâchés contre le parti socialiste, auraient très bien pu voter pour d'autres partis de gauche. Il n'y avait que l'embarras du choix, Europe écologie, le Front de Gauche, Nouvelle Donne, lutte ouvrière... Plus une myriade de micro-partis. Les écologistes posent un vrai problème aux abstentionnistes en herbe, dans la mesure où ils ont participé au gouvernement et que des têtes de file comme M.Placé se placent ouvertement dans une ligne sociale démocrate. Lutte Ouvrière mène un combat en solitaire et refuse tout accord. Le Front de Gauche et Nouvelle Donne ont globalement les mêmes idées, divisant de facto un même potentiel électoral.

Le pire pour plaire à l'électorat est d'arriver divisé. Or, la gauche - pas le parti socialiste - la gauche, celle fondée sur les valeurs du Conseil National de la Résistance, celles de l'État providence, est aujourd'hui incapable de s'unir en un bloc portant ces valeurs collectivement, laissant son électorat dans le plus grand désarroi. La réponse à l'abstention est nécessairement de parvenir au plus vite à une union de la gauche, de l'aile gauche du Parti socialiste, en passant par les écologistes, le front de Gauche, Nouvelle Donne, & l'ensemble des forces qui adhèrent à ces valeurs. Ce jour là, il sera temps de s'interroger sur le véritable poids des différents partis politiques.

 

Voir les commentaires

Municipales : le Front de Gauche aurait participé !

Publié le par thalasrum

En voilà une nouvelle qui a de quoi surprendre ! Oui, le Front de Gauche a participé aux élections municipales de ce dimanche ! Ce n'est pas une blague ! C'est une réalité.

Il ne faut certes pas regarder la télé, écouter la radio ou lire les journaux pour s'en apercevoir. Mais le Front de Gauche a bien participé et à même obtenu des résultats probants !

Comparons donc avec les résultats "phénoménaux" du FN. Puisque dans cette société seuls les chiffres comptent. Regardons les attentivement et relisons ce que disent les médias :

Le Front national n'a pas déposé davantage de listes qu’en 1995 et moins que le Front de Gauche ! 594 pour le FN, 600 pour le Front de Gauche !

473 élus pour le FN ? Le Front de Gauche en totalise plus de 2.000 !

Le Front national gagne une ville au premier tour, Hénin Beaumont ? Le Front de Gauche en gagne 67 au premier tour. Le FN dépasse les 10% pour 316 listes, le Front de Gauche pour 308 !

C'est cela la presse indépendante qui feint la surprise de voir le FN monter ! Quand les chiffres ne sont pas satisfaisants, il suffit de tronquer ce qui dérange ! Le résultat est fort éclairant !

Au fait ! Pour ceux qui à Marseille pensent voter Stéphane Ravier au 2ème tour : pensez à ses propos sur Canal+ le 28 septembre dernier : "On pourrait légaliser le viol aussi ! Parce que le viol, finalement, c'est un rapport amoureux, qu'une partie des deux souhaite. La deuxième pourrait faire un effort."

Voir les commentaires

ANI, amnistie des syndicalistes : la double trahison des travailleurs !

Publié le par thalasrum

Le gouverneamnistie syndicaliste gouvernement PS Front de gauchement trahit pour la deuxième fois le peuple des travailleurs qui l'a élu il y a presque un an. Pendant la campagne présidentielle, le MEDEF, & Laurence Parisot en tête, a fait campagne contre François Hollande. Depuis, elle doit regretter ce choix, au vu des innombrables cadeaux faits par le gouvernement.

Cela a commencé par la présence de Ayrault au congrès du MEDEF, cela s'est poursuivi par l'abandon d'une réelle réforme de la fiscalité de taxation du capital, & cela se termine par le vote du Parlement de l'accord compétitivité-Emploi.

Ceux qui s'interrogeaient sur l'éclipse médiatique de la loi sur l'ANI, qui permet aux employeurs de casser les contrats pour baisser les salaires, au profit des manifestations contre le mariage homosexuel ont eu l'explication hier dans la journée.

Le président Hollande se sert donc des voyous d'extrême droite qui défendent des idées nauséabondes, homophobes & réactionnaires pour affirmer son opposition à l'amnistie des syndicalistes & la loi proposée par le Front de Gauche. Déjà cette loi avait été pour partie vidée de son contenu par les sénateurs, malgré le soutien de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, mais l'Assemblée Nationale, vient de lui porter le coup de grâce.

Pour François Hollande la colère de travailleurs en grève pour préserver leurs emplois équivaut aux bandes de petits fascistes qui cassent en méprisant la République. Une dégradation est une dégradation clame le PS. Il faut de l'équité. Une telle absence de raisonnement à ce niveau de la République est absolument dramatique.

C'est une nouvelle trahison du peuple laborieux. Dans la lutte des classes qui n'a jamais été aussi prégnante dans notre société, le pouvoir politique défend une nouvelle fois la puissance économique au détriment des faibles, qui l'ont pourtant élu. Le gouvernement a basculé totalement vers le libéralisme total et la politique voulue par le MEDEF.

 

Voir les commentaires