Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Face à l'abstention, l'union de la gauche !

Publié le par thalasrum

jaures drapeau rouge gauche58% d'abstention. S'il ne faut bien retenir qu'un seul chiffre de ces élections européennes, c'est bien celui-là ! Parce que les scores des autres partis politiques sont quantité négligeable à l'aune de ce chiffre. Avec ce score, inutile de s'intéresser au reste. Les grands médias, trop occupés à faire les yeux doux à Marine Le Pen et au Front National, ne s'occupent que de sa première place, sans se poser de questions. Comme les vaches regardent passer un TGV sans se demander à quelle vitesse il peut bien rouler.

Pourquoi tant d'abstention ? Les élections européennes n'ont jamais intéressé et n'intéressent pas plus aujourd'hui répondent en coeur les grands médias. Mais la faute à qui. Ces mêmes médias ont bien évidemment une part de responsabilité dans l'histoire en ne s'étant pas une seconde intéressés aux vrais enjeux des élections, et en ayant parlé de ces élections qu'au strict minimum. Mais peut-on accabler uniquement les médias ? Bien évidemment non !

Qui ? Le peuple trop idiot pour comprendre ses véritables intérêts et qui n'a pas voté pour les deux grands partis érigés en irremplaçables. C'est en tout cas l'analyse faite par Manuel Valls et Hollande, qui malgré l'ampleur de la catastrophe électorale, ont d'ores et déjà annoncé qu'ils continuaient comme si de rien n'était.

Allons un peu plus loin que les grands médias, mais sans non plus tirer trop de conclusions hâtives, reprenons tranquillement le scénario politique depuis trois ans. François Hollande sorti du chapeau socialiste après l'élimination du champ politique de DSK n'a aucune chance de gagner face au triomphant Sarkozy. Il mène une campagne au centre, qu'il gauchit au fur et à mesure que Mélenchon monte dans les sondages. La peur du FN associée au vote utile finissent par le faire élire président.

À peine élu, Hollande oublie l'ensemble de ses promesses de campagne, et poursuit la politique économique générale de Sarkozy, à l'exception de la création de 60.000 postes d'enseignants. Devant les pressions des libéraux de Bruxelles, Hollande et son gouvernement cèdent à tout. Le point d'indice est gelé jusqu'en 2017, la revalorisation de la grille indiciaire des fonctionnaires renvoyée aux calendes grecques, les pensions des retraités sont grignotées jour après jour.

Qui est l'électorat principal de Hollande et de la gauche en général ? Les cinq millions de fonctionnaires ! Voilà déjà cinq millions d'abstentionnistes en puissance qui se sont fait rouler dans la farine par Hollande et ses promesses non tenues. Si l'on s'intéresse maintenant aux 15 millions de retraités, aucune raison qu'il n'y en ait pas au moins 1/3 qui ait voté à gauche aux dernières élections au bas mot. Cinq millions d'abstentionnistes potentiels en plus devant l'érosion mécanique de leurs retraites ! Sans chercher très loin, nous venons de trouver dix millions d'abstentionnistes potentiels, sur les 27 millions qui se sont finalement abstenus.

Politique fiction, ces dix millions d'abstentionnistes potentiels fâchés contre le parti socialiste, auraient très bien pu voter pour d'autres partis de gauche. Il n'y avait que l'embarras du choix, Europe écologie, le Front de Gauche, Nouvelle Donne, lutte ouvrière... Plus une myriade de micro-partis. Les écologistes posent un vrai problème aux abstentionnistes en herbe, dans la mesure où ils ont participé au gouvernement et que des têtes de file comme M.Placé se placent ouvertement dans une ligne sociale démocrate. Lutte Ouvrière mène un combat en solitaire et refuse tout accord. Le Front de Gauche et Nouvelle Donne ont globalement les mêmes idées, divisant de facto un même potentiel électoral.

Le pire pour plaire à l'électorat est d'arriver divisé. Or, la gauche - pas le parti socialiste - la gauche, celle fondée sur les valeurs du Conseil National de la Résistance, celles de l'État providence, est aujourd'hui incapable de s'unir en un bloc portant ces valeurs collectivement, laissant son électorat dans le plus grand désarroi. La réponse à l'abstention est nécessairement de parvenir au plus vite à une union de la gauche, de l'aile gauche du Parti socialiste, en passant par les écologistes, le front de Gauche, Nouvelle Donne, & l'ensemble des forces qui adhèrent à ces valeurs. Ce jour là, il sera temps de s'interroger sur le véritable poids des différents partis politiques.

 

Commenter cet article

Aurélien 15/11/2014 18:20

Avec des stars médiatiques comme Gaccio qui soutient Dieudonné, des élus venus du Modem, du PS, d’EELV du Fdg, inviter le gourou des conspirationnistes Etienne Chouard à leur université d’été, certains militants pour qui les débats sur les Ogm et le gaz de schiste sont interdits sans compter des propositions totalement démagogiques comme le salaire maximum piqué au Fdg, un traité européen de 11 pays (rien à envier à ce que propose Wauquiez avec 6 pays) ou encore les 32 heures font de la Nouvelle Donne le parti des arrivistes bobos et autres stars qui font néanmoins partis du système du fait de leur visibilité médiatique et leur vide idéologique qui fait le jeu de l’extrême droite, du Fn en particulier. Malgré certaines bonnes idées comme le revenu de base ou encore la non professionnalisation de la vie politique, rien de neuf, juste de l’idéologie bobo de centre-gauche.