Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défense de la femme, après la journée, la chanson !

Publié le par thalasrum

Femme Dress KlashorstNormalement, ce genre de chose est réservé à une commémoration historique, le plus souvent de la fin d'une boucherie sanguinaire sans nom (8 mai, 11 novembre), à une commémoration religieuse quelconque, ou à une maladie grave. On décide d'un jour pour commémorer un évènement passé ou pour lutter contre quelque chose de grave. Quand cela paraît vraiment primordial que tout le monde s'y intéresse, on en fait un jour férié. Ce jour-là, les médias peuvent s'en donner à cœur joie sur le sujet préparé des années à l'avance, & d'une année sur l'autre nous ressasser la même chose. Il y a la journée du handicap, la journée pour le SIDA, la journée de l'esclavage (mais là, comme ça n'intéresse pas réellement, le gouvernement s'est débrouillé pour qu'il n'y ait pas de date unique, ça dilue, & les médias oublient d'en parler), & la journée de la Femme. Perdue au milieu des autres dates du calendrier, fixée au 8 mars, à la fin de l'hiver.

Pourquoi une journée de la femme ? & bien, là est la question ! Parce qu'à priori, on ne devrait pas avoir besoin de les sauver, les femmes. Sauf que nos élus de tous bords, à force de s'intéresser à leurs egos surdimensionnés, ont fini par s'apercevoir, dans une lueur de conscience, que les textes fondamentaux de notre société (1789, 1946, 1958) étaient écrits au masculin, & qu'ils avaient été pris au pied de la lettre. Si bien qu'avant de donner les mêmes droits aux femmes, il a fallu attendre...Longtemps ! 1945 pour le droit de vote, 1967 pour le droit de disposer librement de leur corps avec la contraception, & encore quelques années (1975) pour avoir le droit à l'avortement. Encore aujourd'hui, malgré une loi sur la parité pour les élections au tournant du siècle, la sous-représentation des femmes dans la vie politique est totalement démesurée ! La situation est tout aussi inquiétante pour les conseils d'administration des grandes entreprises ou les postes économiques à responsabilité ! La journée de la femme sert donc clairement de caution morale aux dirigeants de toutes natures pour se disculper tout le reste de l'année du sort de l'autre sexe.Femme Alicia

& quand bien même cela ne suffirait pas, une guadeloupéenne, Annabella, vient d'éditer une chanson contre les violences faites aux femmes. Certes, cette chanteuse peut se prévaloir d'un futur bénéfice commercial, cependant quelle utilité pour la société ? En parler, certes. Mais encore ? Ben rien ! Comme d'habitude ! Le monde va continuer de tourner gentiment. Les femmes guadeloupéennes seront un peu plus rassurées que les autres, avec le monument qui leur est dédié & cette chanson. Guadeloupe 1ère (ex-RFO) ou Canal 10, autre chaîne locale vont-elles lancer un femmothon, pour récolter de l'argent pour les femmes victimes de violence ?

Sérieusement, tant que l'Éducation, à tous les sens du terme, ne prendra pas le problème à bras le corps, en se décidant à éduquer les enfants dès le plus jeune âge sans déterminisme discriminant (Martine, Barbie & tous les "héroïnes" érigées en femmes soumises, à féminiser les programmes scolaires, à cesser tout déterminisme sexuel dans l'orientation scolaire, en prenant des mesures de sanctions dissuasives pour toutes les organisations politiques ne pratiquant pas la parité, en imposant cette même parité dans les conseils d'administration des grandes entreprises (la Norvège l'a appliqué & aux dernières nouvelles, ce pays n'est pas en voie de sous-développement), alors la situation de violence (physique ou morale) envers les femmes perdurera ! Bien évidemment, il est plus simple de poser un jour dans le calendrier ou de mettre en valeur une chanson !

Commenter cet article