Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Santé des sans-papiers : une claque pour le gouvernement !

Publié le par thalasrum

02.jpegToutes les associations s'étaient alors mobilisées, la gauche bien pensante s'était émue, mais le gouvernement était resté droit dans ses bottes. Les hordes de sans-papiers qui envahissaient les hôpitaux publics pour se faire soigner gratuitement ainsi que leurs familles nombreuses étaient tout simplement intolérable & l'État ne pouvait plus dépenser un sou supplémentaire pour ces gens, qui allaient devoir, on allait voir ce qu'on allait voir, payer un droit d'entrée !03.jpeg

À l'arrivée, malgré les protestations multiples, la loi a été votée par les parlementaires & est entrée en application au premier janvier : tout sans-papier doit payer un droit d'entrée de 30€ pour bénéficier de l'Aide Médicale d'État (AME, prévue pour les plus pauvres d'entre les plus pauvres). Les bien penseurs qui se croient envahis applaudissaient des deux mains, même si la fraternité gravée sur les frontons de nos édifices publics en prenait un méchant coup !

& un rapport de spécialistes vient d'être publié. & que dit ce rapport ? Que le bel argumentaire de l'État est non seulement totalement erroné, basé sur des contre-vérités (contrairement au discours de la droite dure, les bénéficiaires de l'AME n'ont de familles nombreuses que dans... 0,5% des cas, & dans la plupart des cas, ils sont des hommes célibataires, & surtout, ces bénéficiaires solidaires n'abusent pas du tout & ne se font soigner que quand ils en ont besoin), mais en plus, le rapport pointe l'ensemble des risques de dérives, notant que le ticket d'entrée va entraîner un retardement de l'accès aux soins, augmentant les risques de propagation en cas de maladie contagieuse, & surtout l'augmentation du coût des soins inhérent, les personnes vont attendre le dernier moment pour aller se faire soigner. La loi votée va ainsi augmenter les risques pour les malades concernés, sans pour autant faire la moindre économie, comme envisagé au départ.

01.jpegLes rapporteurs se plaignent aussi de devoir faire un rapport, qui ne sert finalement... à rien, puisque les parlementaires, tout pressés qu'ils étaient de voter la loi, n'ont pas attendu son aboutissement pour voter, & promulguer la loi ! En clair, le gouvernement commande des rapports coûteux, qui ne servent à rien ! Au prétexte de faire des économies, qu'ils ne font pas ! Le bilan de cette loi est éloquent, elle coûte de l'argent aux contribuables, elle casse la solidarité, & elle a véhiculé dans la société des idées préconçues & fausses sur un groupe de population !

Commenter cet article