Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #sondages tag

Fillon largement en tête des primaires : l'échec des sondages et des analystes politiques !

Publié le par thalasrum

Source : AcrimedFrançois Fillon est arrivé largement en tête des primaires de la droite et du centre au grand désarroi des chiens de garde médiatique et de leurs principaux pourvoyeurs de vide intellectuel sur lequel gloser : les instituts de sondage. En se forçant à la écouter, à l'insu de mon plein gré, mais il faut dire qu'ils sont présents partout, on pouvait entendre que tout était plié, on aurait un deuxième tour Juppé-Sarkozy et Fillon serait le troisième homme, comme symbole de sa "bonne campagne électorale". Si si ! Jusqu'à dimanche c'était la mono-analyse "politique". D'ailleurs sur tous les plateaux télévisés, il y avait un soutien de Juppé et un de Sarkozy, jamais un de Fillon. 

Les instituts de sondage se sont largement plantés... de plus de 12 points sur le score de François Fillon, une paille ! sic ! Et le troisième homme est soudain devenu le leader incontesté de la droite. Le grandissime favori Juppé relégué au rang de faire valoir. Une nouvelle fois, les instituts de sondage français, qui donnaient de grandes leçons de morale à leurs homologues étatsuniens, incapables de prédire la victoire de Donald Trump, viennent de se prendre la porte dans la figure. 

Pourquoi ? Parce que leur travail est tout sauf scientifique ! C'est au mieux du doigt mouillé, au pire un vague sentiment exprimé par les milieux autorisés (voir le fameux sketch de Coluche à ce sujet, il n'a pas vieilli d'une virgule, à partir de 2'15" dans la vidéo). L'excellent site les Jours, a d'ailleurs démonté un sondage de cette primaire de la droite qui s'appuie sur un panel de plus de 9.700 personnes... ce que retiennent les chiens de garde médiatique... mais dont seulement 800 sont sûrs d'aller voter !!! Le sondage sur moins de 1.000 personnes n'a donc aucun fondement !

Par ailleurs, les instituts de sondage s'interrogeaient, lissaient, en clair inventaient des règles en fonction de leur feeling sur le nombre d'électeurs de gauche qui allaient se déplacer. Ils regardaient à gauche, et l'action s'est déroulé à l'extrême droite ! Qui a porté François Fillon largement en tête ? La France blanche, rurale, catholique intégriste ("Je suis personnellement contre l'avortement" a twitté Fillon), réactionnaire ("Il faut réécrire le roman national pour les enfants" dixit le candidat Fillon), rance ("La colonisation est un partage de culture"), homophobe ("Je réécrirai la loi Taubira sur le mariage pour tous"), anti-musulmane ("Je défendrai les maires et je légiférerai contre le port du burkini").

Ce sont donc les électeurs propres sur eux du Front National, l'électorat de De Villiers, l'électorat de la Manif pour Tous qui a porté Fillon en tête, cette France nostalgique d'avant... d'avant la Révolution, d'avant la République, d'avant 1936, où le slogan Travail, Famille, Patrie résonne favorablement. Ça, aucun institut de sondage n'avait ne serait-ce que pressenti que ce peuple rance se déplacerait ! Et en masse !

Voir les commentaires