Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #macron tag

Edouard Philippe, l'illustre inconnu précédé par le chant de ses casseroles !

Publié le par thalasrum

Édouard Philippe premier ministre. Pas une surprise, son nom avait fuité depuis bien longtemps dans les médias. Le retard dans l'annonce de 8 secondes a permis à Ruth Elkrief de faire une performance télévisuelle de vide et de son meublement. Car de surprise il n'y eut pas. Tout un chacun était tellement préparé à ce premier ministre, que toutes les recherches avaient été faites à son sujet !

Pas de chance ! Contrairement à ce que clame Alain Duhamel sur tous les tons, le nouveau premier ministre est tout sauf un novice politique. Maire du Havre, député LR, ex-d'Areva, Monsieur Philippe traîne déjà de nombreuses casseroles malgré ses 46 ans. Entre ses interventions douteuses au Niger à propos de l'uranium, son refus de la transparence sur son propre patrimoine qui lui a valu un blâme du la Haute Autorité pour la Transparence dans la Vie Publique (HATVP), et son indolence, pour ne pas envoyer un mot plus violent, à l'Assemblée Nationale. Faut-il passer sur l'œuvre littéraire de notre nouveau premier ministre dont le héros fait preuve d'un machisme sans commune mesure ?

Un inconnu réellement Édouard Philippe ? À en croire l'article du yetiblog, M.Philippe est un pur produit du système, créé par le système et vendu par les médias. En faisant croire qu'un inconnu tout beau tout neuf débarque à Matignon, les grands médias tentent de vendre un beau mensonge à la population !

Dans ce méli-mélo où chacun se réinvente une virginité avec la baguette magique Macron, on arrive à des situations cocasses. Ainsi, l'opposant socialiste malheureux d'Édouard Philippe à la mairie du Havre, en 2014, un certain Camille Galap (président d'Université), fervent soutien de François Hollande, s'est vu recasé recteur de l'académie de Guadeloupe par le président de la République d'alors pour oublier sa peine.

Trois ans après, Édouard Philippe est le premier ministre de Macron, auquel il s'est rallié (pas par l'opération du saint esprit comme on nous le chante sur tous les tons...). Va-t-il travailler main dans la main pour l'éducation en Guadeloupe avec le recteur Galap, qui en bon fidèle de François Hollande devrait normalement se rallier au président Macron ?

Quelle est belle cette politique des entourloupes, des petits arrangements entre amis, des clientèles, des services rendus qui en amènent d'autres, des relations malsaines entre privé et public ! Vous ne comprenez toujours pas pourquoi l'abstention monte ?

Voir les commentaires

Marine Le Pen a explosé le débat du deuxième tour !

Publié le par thalasrum

Les "experts" médiatiques ont passé la journée à se déployer pour savoir qui, de Marine Le Pen ou d'Emmanuel Macron, a gagné le débat présidentiel du deuxième tour. Pourtant, la question ne se pose pas ! Marine Le Pen l'a très largement emporté sur Emmanuel Macron, non pas selon les codes habituels voulus et mis en scène par les grands médias.

Les médias se multiplient pour montrer les incohérences, erreurs et mensonges de Marine Le Pen. Il n'y a qu'à prendre le site du Monde pour en dénicher une vingtaine ! Mais la violence développée par la candidate du FN a pesé sur son électorat, et même au-delà ! Non ! Le FN n'est pas un parti comme les autres. Non ! Le FN n'est pas dans la sphère rationnelle de la conviction. Non ! Le FN n'est pas là pour proposer un programme avec des idées !

Parce que le Front National n'est pas venu au débat pour débattre point par point contre Emmanuel Macron, mais bien pour mener le coup de poing contre ce qu'elle considère comme l'élite ! Même si Marine Le Pen est une très riche héritière méprisante pour le peuple, elle a réussi le tour de force de se placer dans la position de la représentante du peuple contre les élites. Elle a réussi le tour de force de faire croire que le débat était celui de la lutte des classes !

Et contre cela, Emmanuel Macron ne pouvait pas gagner ! On ne gagne pas contre une trolleuse irrationnelle ! De la même manière qu'en jouant contre la mort, on ne gagne qu'en perdant définitivement, on ne débat pas avec le FN, faute de quoi on ne peut pas gagner. Marine Le Pen a très bien tiré les leçons de la victoire de Trump contre Hillary Clinton. Elle a utilisé exactement les mêmes ressorts. L'affect, l'irrationnel, la violence verbale. Tous ces éléments ont nécessairement parlé à l'électorat de Marine Le Pen, mais aussi au-delà ! Chez tous les exclus, les victimes du libéralisme économique. Oui Marine Le Pen a su leur dire ce qu'ils voulaient entendre !

Comme l'a très bien écrit le twittos @sanescot,  "Débattre avec Marine Le Pen, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon. Peu importe votre niveau, le pigeon va juste renverser toutes les pièces, chier sur le plateau, et se pavaner fièrement comme s'il avait gagné". Tout est malheureusement écrit. 

En acceptant de débattre avec Marine Le Pen, Emmanuel Macron a accepté de dédiaboliser un peu plus le FN. Il a accepté les règles d'un jeu pipé ! Il peut s'en mordre les doigts aujourd'hui. Au mieux, il n'y a rien gagné. Au pire, il a donné une légitimité à la fille Le Pen. Chirac, en 2002, ne s'y était pas trompé.

Voir les commentaires

Loi Macron et 49.3 : des nains politiques irresponsables !

Publié le par thalasrum

Nous sommes dirigés par nains politiques ! À l'opposé des géants qui ont construit l'Histoire avec des choix politiques ambitieux, pour le peuple, au service du peuple, remettant en cause leur petit confort bourgeois, mettant parfois en jeu leur tête. Tel Robespierre sauvant la République assaillie en même temps par l'ensemble de ses voisins européens à l'extérieur, et par les royalistes et les vendéens à l'intérieur, qui mit en place une nouvelle constitution bien plus sociale, abolit l'esclavage et assura le ravitaillement menacé sur l'ensemble du territoire ! Tel Tsipras et Syriza en Grèce. Tels les membres du Conseil National de la Résistance. Aujourd'hui, les nains politiques ont choisi le contraire des choix ambitieux.

Les nains du gouvernement se sont agenouillés devant leur petit pouvoir que le peuple leur a confié par délégation et ont fait le choix de le conserver à tout crin en refusant d'aller à un vote sur la loi Macron en appliquant l'article 49.3 de la Constitution.

Les nains du groupe socialiste ont préféré faire le choix de conserver leur petit siège de député en ne faisant pas pression sur le gouvernement pendant l'étude du texte de loi Macron pour le vider de sa substance libérale et lui donner un vrai caractère social.

Les nains élus députés socialistes frondeurs et députés EELV, après s'être agités sur les tous les plateaux télévisés, en poussant des cris d'orfraie, se sont agenouillés devant le gouvernement qu'ils soutiennent en affirmant qu'ils préféraient garder leur siège de député plutôt que de faire un vrai choix politique conforme à leur soit-disant idées !

Les nains politiques de Démocratie & Socialisme, Gérard Filoche en tête, dans un aveuglement sans nom, rappelant les vagissements de 1981 appelant à une troisième tour social que nous attendons encore, crient victoire et appellent à un grand mouvement social, se défaussant de leur responsabilité politique majeure. Comment croire un seul instant à un grand mouvement social, quand la CFDT a clairement fait le choix du libéralisme, quand FO joue un jeu de louvoiement plus que surprenant et où la CGT sort exsangue de la crise interne liée à son ancien secrétaire général Lepaon ? Comment croire à un mouvement social dont les gouvernement libéraux successifs ont patiemment coupé les ailes et réduit les prérogatives ?

Les nains politiques vont conserver leurs petits fauteuils, leurs petites prérogatives et leurs petits potentats. Ils se moquent de voir l'austérité conjuguée au libéralisme dégrader chaque jour un peu plus les conditions de vie des français. Ils n'ont que faire du peuple qui souffre. Ils n'ont plus comme seule ambition que de préserver leurs petites prérogatives jusqu'en 2017, en utilisant le moins possible leurs prérogatives pour maintenir le coup d'état social libéral au pouvoir, contre vents et marées !

Le courage politique ? Voter la censure de ce gouvernement qui fait voter des lois contraires au programmes sur lequel il a été élu. Relisons François Hollande en 2006 : « Le 49.3 est une brutalité, le 49.3 est un déni de démocratie, le 49.3 est une manière de freiner ou d'empêcher le débat parlementaire.» Revoyons François Hollande en 2012 à propos du travail du dimanche ici. Inutile de multiplier les exemples. Oui la loi Macron, dans la suite de l'ANI est un coup d'état social libéral assumé par le nain Manuel Valls et le nain Macron.

Censure ? Mais tu es fou ! Tu vas entraîner une crise politique majeure et ouvrir les portes du pouvoir au Front National ! Ah bon ? Mais que va-t-il se passer en 2017 ? Ben la même chose, donc autant attendre 2017 ! Réflexion de nain, à courte vue ! Terminé, fermez les bans !

Censure votée ! Un peu de fiction ! Le gouvernement Valls tombe. Hollande n'a plus de majorité dans son propre parti, tiraillé entre les sociaux-libéraux qu'il défend et les autres. Il envisage un gouvernement d'union nationale ouvert au centre et centre droit, mais il fait face à un refus. Dissolution de l'Assemblée et retour devant les électeurs. La gauche a alors le choix d'aller aux urnes en l'état. Et d'ouvrir la porte au mieux à l'UMP tendance très à droite, au pire au FN !

La gauche a aussi le choix de faire de la politique. S'assoir autour d'une table et construire un programme conforme à des valeurs qui peuvent attirer un électorat non sur des noms, mais sur des idées réalisables. Impossible ? Syriza l'a fait ! C'est une question de volonté politique ! La recomposition de la gauche est inéluctable. Elle doit se faire et se fera nécessairement sur les valeurs édictées par les géants du Conseil National de la Résistance. Quelque soit les noms des hommes, quelque soient les noms du parti... Tant que cette union n'aura pas lieu. Les nains navigueront à vue dans le marasme !

Voir les commentaires