Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #le pen tag

Marine Le Pen a explosé le débat du deuxième tour !

Publié le par thalasrum

Les "experts" médiatiques ont passé la journée à se déployer pour savoir qui, de Marine Le Pen ou d'Emmanuel Macron, a gagné le débat présidentiel du deuxième tour. Pourtant, la question ne se pose pas ! Marine Le Pen l'a très largement emporté sur Emmanuel Macron, non pas selon les codes habituels voulus et mis en scène par les grands médias.

Les médias se multiplient pour montrer les incohérences, erreurs et mensonges de Marine Le Pen. Il n'y a qu'à prendre le site du Monde pour en dénicher une vingtaine ! Mais la violence développée par la candidate du FN a pesé sur son électorat, et même au-delà ! Non ! Le FN n'est pas un parti comme les autres. Non ! Le FN n'est pas dans la sphère rationnelle de la conviction. Non ! Le FN n'est pas là pour proposer un programme avec des idées !

Parce que le Front National n'est pas venu au débat pour débattre point par point contre Emmanuel Macron, mais bien pour mener le coup de poing contre ce qu'elle considère comme l'élite ! Même si Marine Le Pen est une très riche héritière méprisante pour le peuple, elle a réussi le tour de force de se placer dans la position de la représentante du peuple contre les élites. Elle a réussi le tour de force de faire croire que le débat était celui de la lutte des classes !

Et contre cela, Emmanuel Macron ne pouvait pas gagner ! On ne gagne pas contre une trolleuse irrationnelle ! De la même manière qu'en jouant contre la mort, on ne gagne qu'en perdant définitivement, on ne débat pas avec le FN, faute de quoi on ne peut pas gagner. Marine Le Pen a très bien tiré les leçons de la victoire de Trump contre Hillary Clinton. Elle a utilisé exactement les mêmes ressorts. L'affect, l'irrationnel, la violence verbale. Tous ces éléments ont nécessairement parlé à l'électorat de Marine Le Pen, mais aussi au-delà ! Chez tous les exclus, les victimes du libéralisme économique. Oui Marine Le Pen a su leur dire ce qu'ils voulaient entendre !

Comme l'a très bien écrit le twittos @sanescot,  "Débattre avec Marine Le Pen, c'est comme jouer aux échecs avec un pigeon. Peu importe votre niveau, le pigeon va juste renverser toutes les pièces, chier sur le plateau, et se pavaner fièrement comme s'il avait gagné". Tout est malheureusement écrit. 

En acceptant de débattre avec Marine Le Pen, Emmanuel Macron a accepté de dédiaboliser un peu plus le FN. Il a accepté les règles d'un jeu pipé ! Il peut s'en mordre les doigts aujourd'hui. Au mieux, il n'y a rien gagné. Au pire, il a donné une légitimité à la fille Le Pen. Chirac, en 2002, ne s'y était pas trompé.

Voir les commentaires

Deuxième tour présidentielle : le droit de ne pas voter Macron ou Le Pen !

Publié le par thalasrum

Le deuxième tour de l'élection présidentielle en France pour 2017 n'offre aucun choix ! Comme s'en vantent les instituts de sondage depuis hier soir, et comme ils le clamaient depuis des semaines : l'inéluctable devait se produire ! Macron devait affronter Le Pen au second tour de la présidentielle. Comme toute prophétie auto-réalisatrice voulue par la conjonction, des puissants, des médias aux ordres des puissants, du MEDEF, des conseillers de l'ombre de Hollande (Jean-Pierre Jouyet, Attali...), des libéraux de tout poil, Macron est au deuxième tour de l'élection présidentielle.

Macron ? L'homme de la commission de la libération de la croissance française avec Attali sous la présidence Sarkozy ! Macron ? Le ministre de l'économie de François Hollande ! Macron l'ultralibéral ! Macron et les 40 milliards du CICE offerts au MEDEF ! Macron et la loi qui porte son nom. Macron qui a permis la loi El Khomri. Macron qui a permis de créer 800.000 chômeurs de plus. Macron qui méprise le peuple. Macron qui méprise l'outre-mer en pensant que la Guyane est une île !

Macron qui a généré suffisamment de misère dans le monde pour permettre à la baudruche Le Pen de gonfler, gonfler, gonfler... au point de finir deuxième au premier tour de la présidentielle 2017.

Il faut respecter la démocratie. Il faut respecter le choix du peuple. Quand bien même la sagesse populaire est parfois douteuse. Il suffit de se retourner vers l'Histoire pour s'en rendre compte.

Cependant, maintenant face au deuxième tour entre le candidat de l'extrême libéralisme, et la candidate de l'extrême haine, est-il de ma responsabilité d'éliminer l'un de ces deux candidats ? Suis-je responsable du plan machiavélique échafaudé par François Hollande et ses soutiens qui a réussi le tour de force de supprimer le deuxième tour en tentant d'imposer Emmanuel Macron comme président, en tentant d'expliquer que la seule solution serait de voter pour Macron pour défendre la démocratie.

À quel titre devrais-je voter contre la baudruche Le Pen gonflée aux vents violents des conséquences du libéralisme, de la misère sociale, de la concurrence entre les territoires ? À quel titre devrais-je voter contre la baudruche Macron gonflée aux vents arides de la rigueur économique pour les pauvres, et des cadeaux incessants aux riches (CICE, loi Macron, loi El Khomri... ) ?

Imaginons le futur. Macron élu. Accroissant la violence de la concurrence économique, du libéralisme économique, de la concurrence entre les territoires, du combat insupportable et inégal des pauvres contre les riches, de la mise en concurrence du système éducatif, le chômage, ou pire les travailleurs pauvres vont exploser, la misère gagner sans cesse du terrain pour enrichir un peu plus les plus riches, rendant inéluctable la présence du candidat frontiste en première position à la présidentielle de 2022 !

Vous doutez que Macron est le candidat de l'élite financière ? Pourquoi les bourses étrangères ont-elles réagi au résultat de cette élection en faisant bondir l'euro par rapport aux autres devises ? Pourquoi la bourse de Paris a-t-elle fermé ce soir en hausse de 4% ?

Alors, refusant de participer à cette casse libérale, tout autant que je refuse de donner mon suffrage au front de la haine, j'utiliserai mon droit de vote parce que je respecte trop la démocratie pour partir à la pêche ce deuxième tour. Mais je refuse d'obéir au diktat ultralibéral qui voudrait m'imposer le vote de l'extrême libéralisme contre le vote de la haine. J'utiliserai ainsi le seul bulletin de vote qui me permettra de faire mon devoir républicain, tout en refusant d'éliminer la cause du vote Le Pen, tout en refusant d'éliminer sa conséquence... À ceux qui ont généré cette situation insupportable, de trancher en âme et conscience !

Voir les commentaires

Ambition intime : un président ne devrait pas dire ça !

Publié le par thalasrum

L'absurde du pire de la télévision étatsunienne est souvent considéré comme modèle par les producteurs médiatiques français. C'est pour ça qu'après des années de dénigrement du show politique étatsunien où l'apparence et la vie privée primaient sur les idées politiques, les médias français, aidés en cela par un personnel politique français à court d'idée, ont décidé d'importer la méthode.

Après s'être affichés dans les magazines people, puis avoir été invités dans les émissions de divertissement où ils n'auraient jamais du avoir leur place, des hommes politiques se sont vus conviés ce dimanche à une émission conçue exclusivement pour les candidats aux élections présidentielles par Karine Lemarchand.

Karine Lemarchand, présentatrice de l'émission de télé-réalité "L'amour est dans le pré", dont le concept consiste à tenter de trouver des conjoints à des personnages aussi caricaturaux que possible, en état de grande misère sexuelle, a donc décidé de se lancer dans une émission politique, sans faire de politique ! sic !

Qui cela peut-il intéresser de connaître la vie, la jeunesse, l'intime d'hommes politiques dont le but est de gouverner la France ? Alors que les entreprises sont régulièrement condamnées quand elles s'immiscent dans la vie privée des salariés, les médias jettent en pâture la vie privée d'hommes politiques consentants aux électeurs potentiels, à une heure de grande écoute. Certes, certains hommes politiques ont refusé, tels le président de la République, François Hollande. Mais il vient dans le même temps de laisser publier 660 pages de confessions intimes (Un président ne devrait pas dire ça) où il livre encore plus que n'oaurait osé lui demander Karine Lemarchand.

Mais qui donc cela peut-il bien intéresser ? La question reste entière... Sauf si l'on se tourne vers les réseaux sociaux. Pour constater l'unanimité de la fachosphère pour saluer l'émission qui a "permis à Marine Le Pen d'être traitée comme les autres candidats" dixit de nombreux commentaires. La conclusion est évidente, mais mieux vaut encore l'écrire pour ceux qui n'auraient pas compris.

Faire de la politique en arrêtant de faire de la politique ne sert que l'extrême droite qui veut parler de tout. De tout, sauf de ses idées, sauf de son programme !

 

 

Voir les commentaires