Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

guadeloupe

Blaise Aldo, quand un maire décide de tuer l'économie de sa commune !

Publié le par thalasrum

Dans la société en général, les maires de commune cherchent à défendre les intérêts de leurs administrés, et à développer l'économie locale. En Guadeloupe, les services, au premier rang desquels on trouve le tourisme, représentent 85% des activités économiques ! Dans un archipel comme la Guadeloupe, les activités et sports liés à la mer ont donc nécessairement une place prépondérante & doivent s'associer avec les autres activités.

Mais le maire de Sainte Anne, Blaise Aldo, a cru bon de faire du zèle, en interdisant tout simplement le Kitesurf sur sa commune... où se trouve un spot particulièrement attractif, qui génère des profits touristiques très importants ! Qu'importe pour le maire qui a visiblement oublié de réfléchir aux conséquences économiques de ce choix totalement inconséquent !

Les raisons tiennent à la sécurité des sportifs & des autres usagers. Le kitesurf a provoqué des accidents ? Non ! Mais il pourrait en provoquer ! Ah bon ! Vaste programme si les maires commencent à prendre des arrêtés pour tout ce qui pourrait provoquer des accidents ! Va-t-il interdire tous les véhicules à moteur qui provoquent de nombreux morts tous les ans ? Va-t-il interdire l'alcool et le tabac qui provoquent de nombreux morts tous les ans ? Va-t-il interdire les fusils et la chasse qui provoquent de nombreux morts tous les ans ? Que nenni ! Il propose simplement d'interdire le kitesurf.

D'un coup d'un seul, le maire de Sainte Anne s'est aliéné l'ensemble des pratiquants de l'activité, l'ensemble des professionnels du tourisme, & s'est assuré une publicité négative à l'échelle locale et régionale. Une bien belle manière de lancer la campagne pour les municipales l'année prochaine et donner des points d'avance à l'opposition !

 

Voir les commentaires

Réunion du collectif contre les épandages aériens !

Publié le

Collectif Vigilance Citoyenne

Collectif Vigilance Citoyenne

Le collectif vigilance citoyenne s'est réuni ce soir à Pointe à Pitre dans la salle Remy Nainsouta pour appeler à manifester le 1er juin prochain contre les épandages aériens en Guadeloupe qui font l'objet d'une nouvelle dérogation inique.

Voir les commentaires

La préfète Pierrot et les épandages aériens, premier conflit d'intérêt

Publié le par thalasrum

prefete Guadeloupe Pierrot epandages aeriens derogationDans un précédent article, il avait été évoqué sur ce blog les dangers potentiels d'une implantation d'un préfet "local" sur un territoire donné, au vu de la nomination de Marcelle Pierrot, comme préfète de la région Guadeloupe.

Il n'a pas fallu très longtemps pour que les conséquences se fassent sentir. Un préfet a beau être un représentant de l'État, il n'en reste pas moins avant tout un être humain. Le sujet, la dérogation accordée aux gros planteurs de banane pour poursuivre les épandages aériens en Guadeloupe, malgré l'interdiction pour des raisons sanitaires de l'Union Européenne et la confirmation  de cette décision par le tribunal administratif de Basse Terre. Un article ici fait le point des enjeux concernant ces épandages.

Le conflit d'intérêt vient de la préfète qui signe l'arrêté dérogatoire du 29 avril 2013. Cet arrêté reprend l'argumentaire du lobby bananier, comme par exemple le fait que les épandages aériens sont précis à 99% (ce qui est vrai quand le vent est nul... et le vent... sur la Basse Terre... est quotidien !)... Là où le bat blesse, ce sont dans les annexes où l'on s'aperçoit que pour la commune de Trois Rivières, les épandages aériens sont limités à la zone de Savane Buissonnée et Monchappée, alors que de telles restrictions sur la commune de Trois rivières n'apparaissaient nullement dans les arrêtés préfectoraux dérogatoires précédents, comme dans celui du 13 juillet 2012 par exemple..

Il est particulièrement surprenant de voir que cette commune subit de très fortes restrictions aux épandages aériens. Or, il se trouve de manière d'autant plus surprenante que la préfète de Région Pierrot est native de Trois Rivières... D'aucuns à l'esprit mal tournés en tireront les conclusions qu'ils désirent. De là à parler d'un conflit d'intérêt gênant pour les missions de représentante de l'État que la préfètes est amenée à exercer, il faut pour cela accabler la ou les personnes qui l'ont fait nommer à ce poste sur ce territoire !

Voir les commentaires

Premier mai de la FSU Guadeloupe !

Publié le par thalasrum

Voir les commentaires

Épandages aériens : la Guadeloupe empoisonnée !

Publié le par thalasrum

Voir les commentaires

La Guadeloupe polluée au Chlordécone pour plusieurs siècles !

Publié le par thalasrum

Voir les commentaires

Inondations en Guadeloupe

Publié le

Route inondée en Guadeloupe

Route inondée en Guadeloupe

Avec le passage d'une onde tropicale, de fortes pluies s'abattent sur la Guadeloupe. Est-ce nouveau ? Non, à priori, c'est inhérent au climat de la région ! Le nom originel de la Guadeloupe est Karukera, le pays de la pluie.

On peut donc imaginer que les constructions des infrastructures routières ont été aménagées en fonction de ces fortes pluviosités, courtes en durée, mais de forte intensité.

Mais non ! Les routes ont été construites en dépit du bon sens. L'eau ne s'y évacue pas. Pire ! Les fossés ne sont pas entretenus si bien qu'ils débordent pour inonder les routes et bloquer la circulation ! Inconséquence des pouvoirs publics locaux qui ne font rien, si ce n'est venir pleurnicher dans les médias. Le dernier épisode avait fait plusieurs morts. Aucune leçon n'a été retenue !

Voir les commentaires

Conférence de presse journal Rebelle

Publié le

Conférence de presse journal Rebelle

Conférence de presse journal Rebelle

Seule RCI et Canal 10 ont cru bon de se déplacer. La répression de la presse lycéenne et étudiante n'intéresse visiblement pas les médias guadeloupéens !

Pourtant le combat continue. Les deux jeunes Rebelles condamnés ont fait appel de la décision de justice.

Voir les commentaires

Journal Rebelle condamné : la lutte continue !

Publié le par thalasrum

Voir les commentaires

Rebelle : Cécé & Laguerre condamnés, le combat pour la liberté ne fait que commencer !

Publié le par thalasrum

proces-journal-rebelle-cece-laguerre-liberte-expression.jpgSans véritable surprise, le jugement du procès des deux jeunes Rebelles a suivi les réquisitions du procureur. Non, le jugement va plus loin que les réquisitions du Procureur. Le procureur réclamait quatre mois de prison avec sursis pour Raphaël Cécé, il a finalement écopé de cinq mois avec sursis. Idem pour Sony Laguerre. Malgré les témoignages à décharges pour les deux prévenus. Malgré l'absence de preuves.

La volonté de faire taire les jeunes du Journal Rebelle est manifeste, puisque lors du procès au civil qui se tiendra le 24 septembre, le ministère public réclame plus de 8.000€ de dommages & intérêts pour le policier.

Bien évidemment, les deux condamnés ont fait appel de la décision. & la mobilisation n'a surtout pas faibli avec plusieurs dizaines de manifestants de la FSU, de la CGTG & de Combat Ouvrier devant le palais de justice ce matin.

Le combat pour la liberté d'expression, pour les droits élémentaires de la jeunesse, se poursuit ! D'autant plus que jamais ! Les médias guadeloupéens, sans doute trop occupés ce matin, n'ont pas cru bon de se déplacer. Sans doute est-il plus urgent d'éplucher le patrimoine personnel de Victorin Lurel que de s'interroger sur la jeunesse guadeloupéenne !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>