Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

france

Élections départementales : parité imposée ?

Publié le par Mouloud

Parité imposée des candidatures, mais l'élection des présidents n'impose rien... La parité est toute relative !

Parité imposée des candidatures, mais l'élection des présidents n'impose rien... La parité est toute relative !

Voir les commentaires

Liberté d'expression : après Charlie, Rebelle ?

Publié le par Mouloud

Rendez-vous demain à 14h devant le tribunal

Rendez-vous demain à 14h devant le tribunal

Voir les commentaires

FEMEN, féminisme et action militante !

Publié le par Mouloud

FEMEN, féminisme et action militante !

Voir les commentaires

Le Carême commence !

Publié le par thalasrum

Le Carême commence !

Voir les commentaires

Loi Macron et 49.3 : des nains politiques irresponsables !

Publié le par thalasrum

Nous sommes dirigés par nains politiques ! À l'opposé des géants qui ont construit l'Histoire avec des choix politiques ambitieux, pour le peuple, au service du peuple, remettant en cause leur petit confort bourgeois, mettant parfois en jeu leur tête. Tel Robespierre sauvant la République assaillie en même temps par l'ensemble de ses voisins européens à l'extérieur, et par les royalistes et les vendéens à l'intérieur, qui mit en place une nouvelle constitution bien plus sociale, abolit l'esclavage et assura le ravitaillement menacé sur l'ensemble du territoire ! Tel Tsipras et Syriza en Grèce. Tels les membres du Conseil National de la Résistance. Aujourd'hui, les nains politiques ont choisi le contraire des choix ambitieux.

Les nains du gouvernement se sont agenouillés devant leur petit pouvoir que le peuple leur a confié par délégation et ont fait le choix de le conserver à tout crin en refusant d'aller à un vote sur la loi Macron en appliquant l'article 49.3 de la Constitution.

Les nains du groupe socialiste ont préféré faire le choix de conserver leur petit siège de député en ne faisant pas pression sur le gouvernement pendant l'étude du texte de loi Macron pour le vider de sa substance libérale et lui donner un vrai caractère social.

Les nains élus députés socialistes frondeurs et députés EELV, après s'être agités sur les tous les plateaux télévisés, en poussant des cris d'orfraie, se sont agenouillés devant le gouvernement qu'ils soutiennent en affirmant qu'ils préféraient garder leur siège de député plutôt que de faire un vrai choix politique conforme à leur soit-disant idées !

Les nains politiques de Démocratie & Socialisme, Gérard Filoche en tête, dans un aveuglement sans nom, rappelant les vagissements de 1981 appelant à une troisième tour social que nous attendons encore, crient victoire et appellent à un grand mouvement social, se défaussant de leur responsabilité politique majeure. Comment croire un seul instant à un grand mouvement social, quand la CFDT a clairement fait le choix du libéralisme, quand FO joue un jeu de louvoiement plus que surprenant et où la CGT sort exsangue de la crise interne liée à son ancien secrétaire général Lepaon ? Comment croire à un mouvement social dont les gouvernement libéraux successifs ont patiemment coupé les ailes et réduit les prérogatives ?

Les nains politiques vont conserver leurs petits fauteuils, leurs petites prérogatives et leurs petits potentats. Ils se moquent de voir l'austérité conjuguée au libéralisme dégrader chaque jour un peu plus les conditions de vie des français. Ils n'ont que faire du peuple qui souffre. Ils n'ont plus comme seule ambition que de préserver leurs petites prérogatives jusqu'en 2017, en utilisant le moins possible leurs prérogatives pour maintenir le coup d'état social libéral au pouvoir, contre vents et marées !

Le courage politique ? Voter la censure de ce gouvernement qui fait voter des lois contraires au programmes sur lequel il a été élu. Relisons François Hollande en 2006 : « Le 49.3 est une brutalité, le 49.3 est un déni de démocratie, le 49.3 est une manière de freiner ou d'empêcher le débat parlementaire.» Revoyons François Hollande en 2012 à propos du travail du dimanche ici. Inutile de multiplier les exemples. Oui la loi Macron, dans la suite de l'ANI est un coup d'état social libéral assumé par le nain Manuel Valls et le nain Macron.

Censure ? Mais tu es fou ! Tu vas entraîner une crise politique majeure et ouvrir les portes du pouvoir au Front National ! Ah bon ? Mais que va-t-il se passer en 2017 ? Ben la même chose, donc autant attendre 2017 ! Réflexion de nain, à courte vue ! Terminé, fermez les bans !

Censure votée ! Un peu de fiction ! Le gouvernement Valls tombe. Hollande n'a plus de majorité dans son propre parti, tiraillé entre les sociaux-libéraux qu'il défend et les autres. Il envisage un gouvernement d'union nationale ouvert au centre et centre droit, mais il fait face à un refus. Dissolution de l'Assemblée et retour devant les électeurs. La gauche a alors le choix d'aller aux urnes en l'état. Et d'ouvrir la porte au mieux à l'UMP tendance très à droite, au pire au FN !

La gauche a aussi le choix de faire de la politique. S'assoir autour d'une table et construire un programme conforme à des valeurs qui peuvent attirer un électorat non sur des noms, mais sur des idées réalisables. Impossible ? Syriza l'a fait ! C'est une question de volonté politique ! La recomposition de la gauche est inéluctable. Elle doit se faire et se fera nécessairement sur les valeurs édictées par les géants du Conseil National de la Résistance. Quelque soit les noms des hommes, quelque soient les noms du parti... Tant que cette union n'aura pas lieu. Les nains navigueront à vue dans le marasme !

Voir les commentaires

Charlie, Danemark, Auschwitz, Ursull et l'humanité

Publié le par thalasrum

Les attentats contre Charlie Hebdo, puis au Danemark, mais aussi les égorgements, le soldat brûlé vif dans une cage par l'État islamique, perpétrés avec une violence inouïe, ont réenclenchés le processus insupportable de l'islamophobie, déjà générés il y a une décennie par les attentats du 11 septembre aux États-Unis. Plutôt qu'un monde apaisé et multipolaire, les tenants de la violence cherchent sans cesse à recréer un empire qui est leur pour mieux définir la barbarie à ses pourtours. La Grèce antique avait initié ce principe, définissant par là-même un européocentrisme. Rome antique l'a repris, puis Charlemagne, puis les puissances européennes l'ont appliqué au monde dont elles finissaient par admettre l'existence. Le nazisme aurait pu (du ?) mettre un terme à ce concept abject de déni de l'autre. Mais à peine l'Allemagne vaincue, l'URSS a servi de barbare pendant un demi-siècle à l'Empire états-unien.

Mais les bouleversements de 1989 ont provisoirement remis en cause ce concept, ouvrant le champ des possibles à un autre monde multipolaire, ouvert, multiculturel, ce qui était inacceptable à tous les tenants non plus de l'Empire, mais d'un empire, le leur, défini sur un principe communautariste prétexte à la haine de l'autre. Chaque petit groupe a ainsi commencé un travail de sape d'un possible vivre ensemble pour remettre au goût du jour la guerre du chacun contre tous les autres.

Il consiste à se définir un particularisme qui se veut unique et dans un élan d'égocentrisme, et prétendre le placer avant toute autre chose, générant des barrières infranchissables pour l'autre. En cela, le positionnement interdit toute empathie venant de celui qui a été défini comme l'autre. Tout vivre ensemble devient par conséquent immédiatement impossible et les barrières se multiplient sans rapprochement possible.

C'est ce positionnement qu'a choisi Joelle Ursull à propos de la commémoration des soixante dix ans de la libération d'Auschwitz dans une lettre ouverte au président de la République. Les réponses de Dominique Domiquin et de Jacky Dahomay dans France Antilles permettent de remettre les choses à leur juste place, posant l'humanité primant l'individu. Faire le choix de l'humanité contre l'inhumanité, c'est partir du précepte simple que l'Homme ne peut vivre qu'en société, et que l'individu doit nécessairement se plier aux contraintes sociales, contrairement au discours libéral qui cherche à supprimer tous les cadres sociaux pour renvoyer à l'individu.

Car vouloir placer la traite Atlantique devant ou derrière la Shoah, chercher si le génocide arménien, rwandais ou amérindien sont plus ou moins graves les uns que les autres, c'est bien vouloir rendre unique une inhumanité et la mettre en concurrence avec les autres. À Auschwitz, le président Hollande en parlant de la Shoah comme du plus grand crime, a simplement pris le parti de l'Humanité contre l'inhumanité. À Auschwitz, commémorant la victoire sur l'inhumanité nazie, il aurait été inepte de parler d'autre chose que du génocide, juif, tzigane, homosexuel qui s'est alors produit en ces lieux. Faire la liste des crimes de l'Histoire eut été les individualiser, les dissocier d'une manière insupportable pour l'Humanité.

Non ! Il ne faut pas accepter cette velléité du libéralisme de s'immiscer pour réécrire l'Histoire et casser notre Humanité. Les libéraux ont suffisamment réécrit l'histoire pour ne plus les laisser diffuser leur propagande mortifère pour les peuples.

Voir les commentaires

Après Charlie : la mauvaise guerre de la France !

Publié le par thalasrum

Huntington & son abject choc des civilisations semble avoir gagné. Le gouvernement et les grands médias aux ordres ont embrayé comme un seul homme. La France est en guerre contre les terroristes. Gloire à la police. Gloire à l'union nationale. On recherche dans l'Histoire de France. Depuis 1918, jamais on n'avait chanté en coeur la Marseillaise à l'Assemblée Nationale après un discours belliqueux du premier ministre Valls.

Alors, français, préparez-vous à la guerre ! Laquelle ? Une guerre à vos libertés ! L'ennemi terroriste est potentiellement partout, prêt à frapper, tapis dans l'ombre, donc l'État français dans sa grande magnanimité va mettre des policiers à tous les coins de rue, va mettre des militaires dans tous les lieux publics et accentuer les contrôles sur l'ensemble des communications.

Les médias accentuent la préparation de la guerre et pointent l'ennemi, puisqu'il en faut un. Non ! Il ne faut pas stigmatiser la communauté musulmane clament en coeur les grands fauves médiatiques. Mais quand même. Force est de constater vocifère Brice Couturier que tous les crimes dans le monde sont commis par des musulmans. & puis si on y regarde de plus près enchaîne-t-il à l'unisson de la presse unanime, dans les manifestations de ce week-end, les musulmans et surtout la frange la plus jeune n'étaient pas présents. D'ailleurs, continuent-ils sur toutes les ondes & dans tous les papiers, la ministre de l'Éducation Nationale a eu beau cacher la vérité sur les incidents dans les établissements, il y a eu plus de 200 incidents recensés... et quand on regarde sur une carte, ces incidents n'ont pas eu lieu n'importe où.... (Qu'importe qu'il y ait 65.000 établissements scolaires en France, ce qui rend la proportion négligeable). Et puis, mon brave Monsieur, il faut bien le dire, il y a un problème d'intégration avec cette communauté musulmane, tout le monde le voit bien... (Qu'importe que l'on ne dépasse pas l'argument d'autorité !) & même des musulmans dénoncent les musulmans comme responsables, c'est dire si on a raison de les pointer du doigt termine Brice Couturier.

Les annonces grotesques et médiatisées du président Hollande sur le porte avions Charles de Gaulle ne font que renforcer cette idée d'une entrée en guerre. Le sécuritaire permet-il de lutter efficacement contre le terrorisme que nous affrontons, issu de la misère humaine, et de l'endoctrinement ? La réponse est évidemment non ! Accroître les effectifs policiers et militaires rassurera peut-être la ménagère de moins de 50 ans mais n'empêchera en rien un attentat. L'État sécuritaire d'Israël peut témoigner de l'échec de cette politique.

La communauté musulmane serait le nid dans lequel se terre l'ennemi ? Implicitement, on vous y prépare à toutes les sauces ! & pourtant ? & pourtant 80% de ceux qui partent rejoindre l'État islamique au Levant ne sont pas d'origine musulmane. & pourtant, 99,9% des musulmans sont parfaitement intégrés et heureux de vivre en France. & pourtant la communauté musulmane n'existe pas, parce qu'elle est profondément divisée en une multitude de groupes fort différents dont le seul point commun est son appartenance à la République française. & pourtant la France, n'en déplaise aux Sarkozy, Valls, et atlantistes de tous bords, la République ne reconnaît pas de communautés particulières, mais uniquement des citoyens. En France, on ne se définit pas selon une couleur de peau, un groupe, une religion, on se définit dans son rapport à la loi !

Alors si l'on veut trouver des responsables, puisqu'il y en a, relisons Charb en février 2000 : "Les mômes qui tabassent et rackettent ne sont pas plus violents que la société dans laquelle ils vivent. Les gens normaux, ce sont eux. Ils ont compris que la loi du plus fort est toujours la meilleure. Simplement, ils n’expriment pas leur violence à la façon policée et légale d’un chef d’entreprise qui licencie pour que des actionnaires ajoutent une cinquième roue à leur 4X4."

On ne parle plus de choc de civilisation, mais bien de guerre des classes, donc d'un problème socio-économique. & le coupable n'est soudain plus le musulman, mais le libéralisme, et son dirigeant, la finance, contre laquelle le candidat Hollande s'était engagé à lutter. Les coupables ne sont plus les mêmes, mais le coût est aussi différent. Aux quatre ou cinq milliards nécessaires pour financer un plan sécuritaire inutile, la remise en cause du libéralisme, le coût d'un plan social, qui prenne en compte la politique de la Ville, l'Éducation, le social, une plan de relance économique, un plan pour la justice pour passer d'un cycle répression enfermement à un cycle punition éducation réinsertion.

En clair, quitter le libéralisme économique pur et dur pour revenir aux fondements de notre République Une, indivisible, laïque ET sociale, avec un État providence qui garantisse à tous les mêmes droits, mais aussi la même place sociale dans le champ de notre communauté nationale. Le coût financier n'est pas le même, mais les chances de réussite sont à ce prix !

Voir les commentaires

Monsieur le président Lurel, défendons les libertés !

Publié le par thalasrum

Monsieur le président de Région Lurel, comme moi vous avez été choqués par le terrible attentat qui a atteint le journal Charlie Hebdo et s'est poursuivi par une double prise d'otages sanglantes. Comme moi, vous avez décidé de participer au rassemblement mercredi 7 janvier au soir et de manifester ce dimanche matin. L'organisation par les hommes politiques de ce rassemblement s'est fait selon un principe qui aurait fortement déplu à Charlie Hebdo et ses dessinateurs libertaires : une marche silencieuse, un drapeau français en berne et une Marseillaise pour terminer. Trois symboles que Charlie Hebdo se serait empressé de caricaturer et tourner en ridicule. Les prises de parole qui ont coupé la prise de parole spontanée scandant : "Nou sé Charlie" ont montré une volonté de ne pas laisser le peuple s'exprimer librement, mais ce ne sont que des détailes. L'ensemble des présents ce matin partageaient les mêmes valeurs, même si sur la forme il y avait visiblement des divergences Ces actes symboliques dépassés, il faut maintenant se focaliser sur la réalisation des belles idées pour lesquelles nous avons marché avec une partie des guadeloupéens sous le soleil dominical.

Les valeurs ? La liberté d'expression en premier lieu. C'était sans aucun doute la valeur phare défendue par cet hebdomadaire. & le moins que l'on puisse dire est que ses journalistes auraient sans aucun doute été surpris de voir un rassemblement en leur nom un dimanche à l'heure de la messe en Guadeloupe. Liberté d'expression en Guadeloupe ? Le chemin est encore bien long, quand on voit les innombrables tentatives d'intimidation, les actions judiciaires menées contre le journal lycéen et étudiant Rebelle ! Si vous êtes comme je le crois autant que moi attaché à la liberté d'expression, il apparaît nécessaire de mettre tout en oeuvre pour permettre à ce journal comme à tous les autres de pouvoir exercer son droit à l'information, à la caricature.

La laïcité en deuxième lieu. Les journalistes de Charlie Hebdo avaient fait le choix de caricaturer toutes les religions et dénonçaient systématiquement toutes les atteintes à la laïcité. Qu'une messe à Notre Dame leur rende hommage a du les faire se retourner dans leur tombe. Mais dans notre charmant territoire guadeloupéen, que vous utilisiez la religion à des fins politiques en vous exposant publiquement lors d'une messe avec une de vos opposantes politiques, n'est pas une vision très particulière de la laïcité ? Chaque individu a le droit d'avoir des convictions religieuses ou de ne pas en avoir. Mais qu'un homme public, député, président de région affiche publiquement des photographies prises lors d'un office religieux catholique à des fins délibérément politiques, c'est une vision de la laïcité plus que surprenante ! Si vous êtes comme je le crois autant que moi attaché à la laïcité, il apparaît nécessaire de revoir ces choix de communication qui stigmatisent une partie de la population de notre région.

Les libertés en général. Chaque jour dans notre région, au nom de règlements intérieurs illégaux, ou pire au nom d'un arbitraire individuel, des enfants sont privés de leur droit constitutionnel à l'éducation, parce qu'ils ne portent pas la bonne couleur de vêtement, ou un vêtement qui n'a pas la bonne "texture", parce qu'ils ont les cheveux trop longs, parce qu'ils n'ont pas la bonne coiffure, parce qu'ils portent des boucles d'oreilles. Même si ce champ immense relève en grande partie du rectorat, si vous êtes attachés comme je le crois autant que moi aux libertés, il apparaît nécessaire de mener la campagne d'opinion et de persuasion pour que l'ensemble de ces pratiques évoluent.

Au nom des libertés bafouées par la violence aveugle, les États-Unis, suite aux attentats de 2001, ont mis en place une politique sécuritaire autour du Patriot Act qui n'a eu pour seule conséquence que de restreindre les libertés. Charlie Hebdo défendaient les libertés dans leur sens le plus large qui soit. Dans la manifestation de ce jour en France, sont annoncées nombre de personnalités internationales dont une partie a une vision plus que réductrice des libertés. Au nom des libertés bafouées, vous qui êtes si attachées aux libertés individuelles, je vous demande d'agir dans toute la mesure de vos mandats pour cesser cette velléité de politique sécuritaire qui viendrait à menacer, restreindre ou entraver mes libertés individuelles et celles de mes concitoyens !

Voir les commentaires

Non le FN n'a pas sa place dans les manifestations !

Publié le par thalasrum

L'union nationale décrétée à tous les vents par nos politiques ne peut faire oublier les réalités politiques ! La manifestation organisée dimanche a pour but de défendre la liberté d'expression. Il ne peut être question que des pourfendeurs de cette liberté d'expression y soient invités ès-qualité.

Marine Le Pen et le Front National n'ont eu de cesse de faire censurer, interdire ou condamner Charlie Hebdo ! Jamais ce parti politique n'a réussi. Charlie Hebdo avait en retour lancé une pétition pour faire interdire le Front National au nom du respect des valeurs de la République sous la législature de Jacques Chirac.

Marine Le Pen, il y a quelques jours sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin avait cautionné l'usage de la torture comme moyen d'action valable. Dès hier, Marine Le Pen dans tous les médias réclamait la mise en place d'un référendum sur la peine de mort. Ces valeurs ne sont pas les valeurs de notre République. Ces valeurs sont contraires au combat de Charlie Hebdo. La famille Le Pen soutenait systématiquement les associations catholiques intégristes qui attaquaient les dessinateurs de Charlie Hebdo.

Le FN ne défend pas la liberté d'expression ! Le FN défend les valeurs catholiques "traditionnelles" et les groupuscules les plus intégristes, comme ceux de Saint Nicolas du Chardonnay. Pour le FN, on ne peut pas rire de tout ! Pour le FN, la liberté d'expression est limitée, & certains journalistes sont blacklistés ou même interdits ! Le FN a multiplié les actions judiciaires contre la presse, comme contre France 2, Sophia Aram, ou Charb ! Non, le FN n'est pas le bienvenue à une manifestation pour la liberté d'expression.

Marine Le Pen pleurniche aujourd'hui son éviction, mais elle ne se posait pas autant de question quand elle voulait censurer Charlie Hebdo. Défendre la liberté d'expression oui, mais pas comme le défend Marine Le Pen ! La liberté d'expression n'est pas à géométrie variable !

Voir les commentaires

Charlie, récupération politique et débordements !

Publié le par thalasrum

L'attentat horrible contre Charlie Hebdo a été condamné unanimement par l'ensemble de la classe politique avec un minimum de retenue au vu de l'ampleur du massacre. Cependant, il n'a pas fallu attendre bien longtemps pour que la récupération et les débordements de toutes sortes apparaissent.

Passons sur les incongruités de toutes sortes qui ont émaillé l'hommage aux victimes. Comme une messe à Paris à Notre Dame et faire sonner le glas pour des athées notoires et patentés. Imposer des minutes de silence alors que ces dessinateurs revendiquaient le verbe haut & le rire contre la connerie, la bêtise et la barbarie. Mettre les drapeaux en berne alors que ces dessinateurs "bêtes et méchants" riaient les cérémonies officielles et tous les drapeaux du monde entier. Passons sur les chaines d'infos en continu qui ont "vécu" plus de 24 heures à rendre hommage à des journalistes qu'ils ignoraient superbement jusque là !

& les rapaces, charognards et vermines de tous bords qui avaient cru bon, à juste titre de se taire ou à tout le moins de prendre un air contrits pendant un premier temps ont tranquillement refait surface dès aujourd'hui. Les cadavres à peine refroidi, il était temps de "récupérer". Marine Le Pen, qui a multiplié les procès (perdus !) contre Charlie Hebdo a lancé le bal des faux-culs en affirmant une liberté d'expression qu'elle n'avait eu de cesse de chercher à faire taire pendant des années. Les religieux de tous bords (dont les catholiques intégristes qui ont multiplié aussi les procès perdus contre Charlie...) se sont jetés sur les plateaux télé pour expliquer à quel point ces dessinateurs étaient drôles après avoir passé leur temps à demander la censure contre ces journalistes.

La pourriture s'est invitée à la danse. À peine la chasse aux meurtriers potentiels est-elle lancée que Marine le Pen se réveille pour réclamer un référendum sur la peine de mort (quelques semaines après avoir expliqué que la torture pouvait être un outil contre le terrorisme). Ivan rioufol, clone de Zemmour sort de sa boite, pour réclamer que tous les musulmans se désolidarisent du carnage ! Sur les réseaux sociaux, la bêtise d'une jeunesse désoeuvrée commence à surgir : "nous ne sommes pas Charlie !" "C'est un coup monté contre les musulmans", sans compter les propos dénués de sens "Ils l'ont bien cherché, avec leurs dessins qui insultent les dieux..."

Pour tous ceux qui commencent à confondre tout et n'importe quoi, quelques petits rappels évident s'imposent ! Dans la République française laïque, le délit de blasphème n'existe pas, ce qui donne le droit de rire des religions, comme Les Grosses Têtes - RTLricanent de blagues grasses et misogynes. Charlie Hebdo a gagné tous ses procès contre Marine Le Pen et contre les associations intégristes (catholiques le plus souvent) qui ont voulu faire condamner ses dessins !

La liberté d'expression ce n'est pas le droit de dire n'importe quoi. Les limites sont prévues par la loi (insulte, racisme...), c'est ce qui différencient, Charlie Hebdo et les humoristes d'un côté, Dieudonné, Soral et consors de l'autre.

L'intelligence, le discernement, l'esprit critique permettent de faire ces distinctions. L'obscurantisme, l'intégrisme, le fanatisme construisent des amalgames parfois nauséabonds... Entre une balle et un dessin, la nuance est pourtant évidente : la première empêche toute réponse, le deuxième amène une réaction, un sourire, un débat... l'intelligence !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>