Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

france

6,85 euros pour aider les riches!

Publié le par thalasrum

Nicolas Sarkozy en campagne électorale avait promis une augmentation de 25% de l'allocation pour les handicapés. Nicolas Sarkozy président de la République a augmenté de 1,1% au 1er janvier 2008 l'allocation handicapé. Une nouvelle fois, Nicolas Sarkozy montre par les faits qu'il a menti. Pas aux plus riches français qui ont pu bénéficié de 15 milliards d'euros d'avantages fiscaux, mais à la masse des français. Les allocataires handicapés représentent 700.000 personnes en France.
Ils touchent jusqu'à maintenant une allocation de  628,10 euros par personne... quand on sait que le seuil de pauvreté est fixé à....817 euros!
Les handicapés toulousains ont donc organisé hier une manifestation pleine d'humour, faisant des chèques à l'ordre du président de la République  de 6,85 euros remis ensuite au préfet. Leur slogan était : devant le ridicule de l'augmentation, autant  aider un riche !!!
Les associations de handicapés manifesteront le 29 mars à Paris pour rappeler les engagements du président!

Voir les commentaires

Sarkozy & l'enseignement de l'Histoire : encore une instrumentalisation!

Publié le par thalasrum

Lors d'un dîner au CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) donné le 13 au soir, le président de la République a fait un discours sur sa conception de la laïcité, mais surtout, il s'est permis de demander à son ministre de l'Éducation que  "chaque année, à partir de la rentrée scolaire 2008, tous les enfants de CM2 se voient confier la mémoire d'un des 11.000 enfants français victimes de la Shoah".
Malgré les différents avertissements, tant des historiens que des enseignants, le président de la République intervient donc une nouvelle fois dans l'enseignement de l'Histoire, après la sinistre affaire de la lecture de la lettre de Guy Môquet à l'ensemble des lycéens.
La proposition du président vise à ce que chaque élève de CM2 s'approprie la vie d'un enfant  victime de la Shoah. Dès ce matin, l'inénarrable  Arno Klarsfeld, ami de M.Sarkozy défend la mesure en expliquant qu'il est important que chaque enfant puisse s'approprier la vie d'un enfant martyr.
Simplement, cette décision, annoncée sans concertation aucune pose en premier lieu le problème d'une instrumentalisation de l'Histoire par le politique, au service du politique. Mais ce n'est pas tout, une fois encore, le président Sarkozy, comme à son habitude, tente d'individualiser un événement historique global. Tout comme M.Sarkozy prétendait réduire la Résistance à Guy Môquet (piétinant au passage toutes les valeurs du Conseil National de la Résistance), il prétend aujourd'hui assimiler la Shoah à un martyr individuel.
Or, la Shoah, c'est précisément l'inverse : un acte de tentative d'élimination réfléchie, voulue, calculée, d'une partie de la population sur des critères religieux. C'est en ce sens que la Shoah est unique. Vouloir l'expliquer à des élèves par une  entrée individuelle, c'est oublier la  déshumanisation voulue par les bourreaux des êtres humains déportés & assassinés.
Au prétexte de commémorer un crime unique, le président l'instrumentalise derrière une décision hâtive, & irréfléchie. Une nouvelle fois, l'enseignement de l'Histoire est utilisé à des fins politiques. L'enseignement de l'Histoire doit rester entre les mains de spécialistes, non aux mains de politiques qui prétendent réécrire l'Histoire comme cela les arrange.
La Shoah n'est pas un crime individuel, c'est un  génocide collectif & silencieux qu'il ne faut pas oublier. Sous prétexte de prendre au mot  Élie Wiesel qui disait que  "le bourreau tue toujours deux fois. La seconde fois par l'oubli", le président fait un contresens lourd. On n'entretient pas la mémoire collective en l'individualisant! C'est faire fi de l'intelligence des enfants!

Voir les commentaires

Dati réinvente la lettre de cachet moderne!

Publié le par thalasrum

Sous l'Ancien régime en France, c'est à dire jusqu'en 1789, un sujet pouvait être enfermé sans aucune raison, sans aucun jugement, par la simple volonté du roi, on appelait ça la lettre de cachet. Elle servait à enfermer les opposants au roi essentiellement. La Révolution Française a mis fin à cette pratique injuste & inique, prenant exemple sur le voisin anglais qui, depuis la magna carta de 1215 interdisait tout enfermement sans jugement.
Aujourd'hui, en 2008, Rachida Dati, ministre de la République française, prétend non pas rétablir la lettre de cachet, ça ferait trop voyant, mais elle met en place un dispositif pour maintenir en détention une personne condamnée à plus de 15 ans de prison pour des cas graves (meurtre, viol sur mineur...) aussi longtemps que l'administration le souhaitera. Cet enfermement est aussujeti à une commission médicale & à trois magistrats, & renouvelable tous les ans. Cette loi est bien évidemment pour faire plaisir à la population "qui a peur des pédophiles", mais elle va à l'encontre des principes fondamentaux des droits de l'homme, qui considèrent que tout homme est puni pour une durée déterminée. D'ailleurs, le suivi des délinquants & criminels existe déjà. Il s'agit donc d'une loi qui fait beaucoup de bruit, pour sans doute peu d'effets réels, mais cependant, qui réinstaure des principes que l'on croyait pour toujours bannis dans une démocratie contemporaine.
Pire, allant à l'encontre du droit, cette loi se voudrait rétroactive (pour pouvoir l'appliquer à des délinquants déjà condamnés aujourd'hui...). Il est vrai que sinon, cette loi n'entrera effectivement en vigueur qu'en ... 2023! Espérons que le conseil constitutionnel, qui se retrouvent en position de dernière chance ici,  auront la sagesse de retoquer cette loi, pour ne pas humilier la France une fois de plus sur le terrain des droits de l'homme!

Voir les commentaires

Bloquer ou négocier: quelle efficacité?

Publié le par thalasrum

Depuis plusieurs années, le gouvernement de droite multiplie les déclarations d'intention face aux grévistes traditionnels, avec des petites phrases : "Ce n'est pas la rue qui gouverne!" ... & quand des milliers de personnes manifestent pacifiquement selon un trajet prédéterminé avec la police, le gouvernement se gausse le soir même à la télévision, en ricanant que les manifestants n'étaient pas si nombreux qu'ils le disent ... À l'arrivée, les manifestants retournent dans leurs pénates sans obtenir grand'-chose en général.
Dans le même temps, quand un groupe bien plus réduit emploie des méthodes bien plus musclées pour se faire entendre, au hasard, les agriculteurs, les marins-pêcheurs,  les routiers ou plus récemment, les taxis, ils obtiennent très vite satisfaction, sans aucune autre forme de négociation.
Le président de la République multiplie les déclarations d'intention, expliquant les règles  du dialogue social où l'on ne discute que selon les règles voulues par le gouvernement, dans une marge réduite. Dans le même temps, des groupes de travailleurs conservent l'intégralité de leurs droits en pratiquant des opérations coups de poing ponctuelles & très gênantes pour la population. Les médias n'accablent pas ces groupe qui pourtant ont une action néfaste sur l'économie (il faut donc croire que seuls les fonctionnaires sont néfastes à l'économie...).
En fait, face à ce constat, faut-il en conclure que le gouvernement baisse pavillon dès qu'il trouve un mouvement qui emploie des arguments  violents? La loi du plus fort l'emporte. Est-ce donc ce qu'il faut conclure de l'action des taxis hier contre.... une proposition qui aurait peut-être pu devenir un jour une proposition de loi ...& ensuite une loi!!!!!
Vive le dialogue social!

Voir les commentaires

Alsthom à la Une ou le capitalisme français triomphant!

Publié le par thalasrum

Hier, annonce avec fracas repris par l'ensemble des médias de la sortie d'une nouvelle génération commerciale de trains à grande vitesse baptisé AGV, pour automotrice à  grande vitesse. Inutile de rentrer dans les détails de ce train à plus grande capacité, 20% plus écolo blablabla. Il faut aussi passer rapidement sur les triomphalisme d'Alsthom sauvée des eaux par l'État français, qui renaît de ses cendres & a déjà une commande italienne pour ces petits bijoux high-tech. Cocorico hurlent en coeur les médias CAR...
Car, c'est Sarkozy alors aux finances qui a permis le montage financier sur deniers publics pour sauver Alsthom. On comprend mieux pourquoi tous les médias s'emparent soudain d'une info qui n'aurait pas du sortir des Echos ou de la Tribune! Mieux, Sarkozy est venu à Aytré, à côté de La Rochelle pour l'inauguration (vous noterez la multiplication inutile de précisions...) ce ce nouveau truc roulant.
Comme à son habitude notre cher président s'est permis une sortie digne des pires heures de la France machiste d'avant-guerre sur le thème, les italiens, moi qui en ait une dans mon lit, ça me connaît. Outre la vulgarité du propos & l'insulte pour sa nouvelle femme (comparée à une machine roulante...), la présence présidentielle apparaissait inutile, voire grotesque si l'on sait qu'en fait il est venu féliciter... ses amis dont une bonne partie a été sortie du goufre... par lui-même. À moins qu'il ne soit venu chercher  le renvoi d'ascenseur du petit coup de main passé.
Tout ça pour en venir à l'actualité du moment. La Société Générale est menacée de rachat, par des banques étrangères dit-on.  (la bourse a encore pris une claque hier d'ailleurs...). Le gouvernement se répand pour expliquer que l'on aidera la Société Générale, fleuron de la banque française gnagnagna...
Pendant ce temps, on annonce qu'un fonctionnaire sur deux ne sera pas remplacé...
Alors, combien y a-t-il de bénéficiaires potentiels du rachat de la Société Générale par une autre banque française? Aucun, cela ne peut amener que des licenciements  (une fusion avec la BNP amènerait inévitablement une restructuration...) sauf pour les quelques dirigeants qui profiteraient juteusement du gâteau. À qui ont profité les fonds publics injectés dans Alsthom? Aux actionnaires & aux quelques milliers de salariés, mais principalement aux dirigeants qui touchent une manne considérable aujourd'hui.
À qui profitaient les fonctionnaires que l'on supprime? À l'ensemble de la population française! En supprimant des fonctionnaires, on prend à tout le monde pour redistribuer à quelques uns, bien choisis, & le plus souvent qui n'en ont pas besoin, car ils sont déjà très riches. Le gouvernement au pouvoir en France, c'est Robin des bois, mais à l'envers: il prend à tout le monde pour redistribuer aux plus riches!

Voir les commentaires

Un livre vert pour précariser les enseignants!

Publié le par thalasrum

Pochard & sa commission (dont Raocard à démissionné au dernier moment) ont donc publié hier  le livre vert sur l'éducation avec le ministre d el'éducation Xavier Darcos. Le constat  du principal problème concerne la rémunération des enseignants, mais le rapport ne trouve malheureusement aucune solution miracle!
Par contre, le rapport trouve plein de solutions pour précariser un peu plus le métier d'enseignant.
Les recettes miraculeuses que les prédécesseurs n'ont pu mettre en place ressortent comme le lapin du chapeau: annualisation du  temps de travail des enseignants (ou la mort de la formation sur le temps de travail), bivalence des enseignants en collège (& tant pis si les cursus universitaires ne préparent qu'à un seul champ disciplinaire, & préparent donc une vaste incompétence en cas d'application), une présence accrue de la présence des enseignants sur le lieu de travail (c'est vrai que les enseignants ne travaillent pas assez, entre les réunions informelles pour régler les problèmes de certains élèves, les réunions pour mettre en oeuvre des projets, les réunions avec les parents, les corrections de copies, les préparations  de cours, &... les cours en eux-mêmes), & enfin une régionalisation des concours...
Bien évidemment, un livre vert est là pour faire un constat des lacunes... Malheureusement au-delà du constat de la rémunération, sur lequel la seule proposition est... de travailler plus, il n'y a rien de bien nouveau sous le ciel ministériel, si ce n'est de proposer aux professeurs ce qu'ils refusent depuis longtemps: la bivalence, & la régionalisation des concours.
La commission Pochartd n'a pas du saisir que notre République était Une & indivisible, & que la création de concours régionaux allait inévitablement créer des distorsions entre les zones où le concours sera très difficiles & les espaces déficitaires en enseignants où le niveau de recrutement sera bien plus faible. Le constat fait & répété dans le premier degré, n'amène aucune réflexion de la commission. D'ailleurs, où est le premier degré dans ce rapport? Aux abonnés absents! De même que les élèves, comme si les enseignants travaillaient dans le vent sans élèves... Appliquer à la lettre ces préconisations, c'est abandonner une partie du territoire français, c'est abandonner les élèves les plus en difficulté... Mais cela répond certes à la volonté de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux d'ici 2012... Une fois encore l'économie prime le choix politique...
Pourtant, tout un chacun sait parfaitement que la France aura besoin de plus en plus de  citoyens qualifiés dans les années à venir... Gageons que la France aura l'intelligence à l'américaine, d'aller piller les pays du Sud qui eux font des efforts pour former des citoyens!

Voir les commentaires

L'odieux chantage de Total

Publié le par thalasrum

Non content d'avoir été reconnu responsable de pollutions suite à l'utilisation d'un bâtiment poubelle qui a fait naufrage, Total se permet aujourd'hui un chantage immonde auprès des victimes qui se sont portées parties civiles!
Au lieu de jouer un profil bas dans cette affaire,  Total conteste la décision de justice de première instance, ce qui est son droit, mais cela signifie qu'elle ne reconnaît pas être responsable de la pollution, & fait appel de la décision.
Le pire est malheureusement à venir: Total promet de payer immédiatement jusqu'à hauteur de 192 millions d'euros, toutes les parties civiles qui ne viendraient pas en appel. Cela représente un peu plus de la moitié de la somme à laquelle a été condamnée Total en première instance.
Le chantage de Total est donc immonde, il s'agit de faire miroiter de l'argent à des plaignants contre leur silence. Comme sous l'ancien Régime, où les privilégiés pouvaient commettre les  pires actes en payant une modique amende, Total se permet aujourd'hui de cracher à la figure de la justice alors qu'elle a été prise en flagrant délit de viol de l'environnement. Une affaire monstrueuse! La justice n'est-elle pas compétente pour empêcher ce chantage. Ne peut-on les condamner aussi pour mépris des institutions de la République?

Voir les commentaires

Même les travailleurs pauvres !!!!

Publié le par Mouloud

Les différents sondages parlaient de morosité de la population française. Mais dans le même temps, l'effondrement de la cote de popularité du président de la République s'explique très clairement par son incapacité à  tenir sa promesse sur l'augmentation du pouvoir d'achat.
& là, surprise dans le chapeau, les employés de la grande distribution se mettent en grève pour leur pouvoir d'achat, justement! Après les taxis, voilà maintenant, des employés souvent avec des contrats très précaires en grève pour une journée. Les médias ont bien relayé l'information & les employeurs n'ont pu que constater avec gêne  (pour celui de Super U, invité de France Inter) ou mépris (pour un autre sur France2) que la grève était majoritairement suivie.
Seul problème, les grévistes d'hier sont des travailleurs pauvres pour la plupart en temps partiels imposé, avec des salaires nets mensuels inférieurs à 1.000 euros! Cela signifie donc, qu'ils sont économiquement dans l'impossibilité de poursuivre leur mouvement.
Cependant, c'est un signe fort qui est adressé tant au gouvernement qu'aux dirigeants économiques de ce pays : l'heure n'est plus à la résignation, mais bien à la lutte! Le mépris de Sarkozy qui étale sa richesse & son luxe à des citoyens qui travaillent pour survivre énerve beaucoup.
Il serait peut-être temps pour le gouvernement de se remettre au travail pour réviser une copie qui ne tient pas ses promesses pour la majorité de ses électeurs: seule la frange la plus riche profite réellement de l'élection de M.Sarkozy! La base n'est plus dupe & c'est un changement majeur!
Cependant, l'inquiétude vient de la gauche en général & du parti socialiste en particulier, totalement inaudible médiatiquement, qui ne se préoccupe même pas de se solidariser avec les grévistes, comme s'il n'était plus dans le camp des travailleurs. Le PS laisse le champ libre à une extrême gauche terne, dont seul le démagogue Besancenot tente d'émerger. Il serait grand temps de réagir, avant les municipales, le seul électorat des Bo-bo ne suffira pas au PS, la dernière présidentielle l'a largement démontré!

Voir les commentaires

L'égalité face à la gifle?

Publié le par thalasrum

Quand François Bayrou avait giflé publiquement un adolescent qui lui faisait les poches lors d'une réunion publique, toute la classe politique avait trouvé le geste fort & bienvenu. Oui, la claque éducative, quand elle n'est pas réfléchie, est une bonne chose! Tous les porteurs d'une éducation virile, de droite avaient applaudi des deux mains. À vrai dire, la claque de Bayrou avait fait consensus!
Hier, on apprend par les médias qu'un professeur qui a giflé un élève qui l'insultait, a été placé 24h en garde à vue & sera jugé pour cet acte. Il a été suspendu par l'Éducation nationale si l'on en croit France 2. Ce matin sur France Inter, une interview d'un magistrat explique qu'en plus, ce professeur a un passé alcoolique, ce qui est une circonstance aggravante.
D'une part, je trouve que ce discours du magistrat est déplacé. Il doit avoir lieu devant un tribunal & non sur la place publique! D'autre part, je me pose des questions!
Quelle différence entre une insulte & un gamin qui essaye de faire les poches? Dans les deux cas, la claque vient dans une phase de réaction, sans aucune réflexion, c'est un pur réflexe. En fait, la différence est que dans le cas de l'enseignant, l'élève était sous sa responsabilité & qu'il exerçaiet ses fonctions d'enseignement au service de l'État. Certes, il doit être jugé pour un acte qu'il n'avait pas à commettre. Cependant, le ministère de l'Éducation nationale doit aussi la protection aux enseignants. Celui-là a manifestement été victime d'une agression de l'élève. Va-t-il être sanctionné?
Enfin, une dernière remarque: le père de l'élève incriminé était gendarme. S'il avait été simple citoyen, le professeur aurait-il été placé en garde à vue 24 heures? Y aurait-il eu des suites judiciaires? Ces interrogations face à deux situations très proches doivent amener à réfléchir fortement. Dans le cas de Bayrou, la droite avait réagi très fortement. Dans le cas de l'enseignant, la droite au pouvoir est pour l'instant sans voix. Elle doit pourtant protection à ses fonctionnaires d'État!

Voir les commentaires

Une grève contre un rapport!!!!!!!!!

Publié le par thalasrum

Les taxis parisiens étaient hier en grève à Paris, ils bloquent aujourd'hui le centre ville de Marseille pour protester contre une proposition du rapport Attali qui préconise de mettre en concurrence leur activité!
Il est surprenant de voir un groupe de population plutôt ancré à droite, qui pratique l'ultralibéralisme au quotidien, & qui a plutôt une réputation douteuse dans l'opinion publique se mettre en grève & manifester. Ils font régulièrement partie de ceux qui insultent les cortège de manifestants, "parce que eux... ils travaillent!". Là, ils se sentent menacés & leur seule réaction est de manifester... en bloquant la population... La prendre en otages, comme aiment à dire les médias!
Pourtant, il est surprenant de voir que les médias ne s'offusquent pas des  revendications de cette profession libérale. Pourtant, il y aurait de quoi hurler à la mort contre ces "privilégiés qui bloquent la France!". A-t-on déjà vu un fonctionnaire faire grève contre une simple proposition d'un petit rapport commis par un sombre inconnu (sic!)?
Qu'est-ce que le rapport Attali, un amas de propositions avec une logique douteuse qui empile un peu plus de 300 trucs qui vont des taxis à la suppression des départements? Qu'est-ce qu'un rapport? Un truc commandé par le gouvernement qui pourra avoir des suites sous forme d'une loi ou qui finira au fond d'un tiroir aux oubliettes? Qu'est-ce qu'une proposition dans un rapport, quand bien même elle porte le numéro 211? RIEN. si ce n'est le fruit d'une élucubration d'un libéral qui hurle hier dans le Temps de Genève qu'il faut contrôler le monde de la finance tout en réclamant plus de libéralisme dans la société!
Les taxis font donc grève contre  une proposition d'un hurluberlu qui est avant tout un publiciste, & qui n'a aucune fonction gouvernementale!
Je trouve cela choquant, & cela dénote l'immense champ d'incompréhension du système politique français où un communicant est confondu avec un politique. Mais il faut dire que la classe politique fait aussi tout pour brouiller le jeu en se prenant pour un communicant qui ne fait plus de politique!

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>