Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #etats-unis tag

Obama crée la plus grande réserve naturelle en Arctique !

Publié le par thalasrum

Un mois avant la prise de fonction du nouveau président des États-Unis Donald Trump, le président sortant Barack Obama, vient d'utiliser une disposition législative de 1953, l'OCSLA, pour protéger l'océan Arctique et l'océan Atlantique Nord de forages d'hydrocarbures.

Cette décision de protéger plus de 46 millions d'hectares dans l'océan Arctique et 1.5 millions dans l'océan Atlantique génère la plus grande zone protégée du monde. Les récifs coralliens, les ours et les espèces de poissons rares seront ravies de cette décision. Les lobbys pétroliers perdent avec cette décision une partie importante, l'océan Arctique étant un enjeu majeur d'un point de vue économique ! Le président Obama a tranché en faveur de l'environnement contre les intérêts économiques.

Elle pérennisent la protection dans le temps juste avant l'arrivée de l'équipe Trump et ses mercenaires milliardaires et climatosceptiques. Cette décision sera sans compliqué à défaire pour la nouvelle administration et il est très rassurant de voir que la réversibilité de la loi de 1953 est complexe à mettre en oeuvre !

Barack Obama, en faisant un choix environnemental majeur, sauve provisoirement la planète du pire. Ce choix important mérite d'être salué à sa juste valeur !

Voir les commentaires

Trump 45ème président des États-Unis : l'Amérique blanche et raciste l'a emporté !

Publié le par thalasrum

Donald Trump deviendra en janvier le 45ème président des États-Unis d'Amérique. Son duel avec Hillary Clinton s'est soldé par une victoire par KO qu'aucun des grands médias américain n'a été en état de prévoir ! D'ailleurs, les médias reconnaissaient eux-mêmes qu'ils soutenaient la candidature Clinton à 97%. Qui a donc bien pu voter Trump dans ces conditions ?

La réponse est limpide : les hommes blancs, laissés pour compte de la croissance, loin de la côte Est ou Ouest, dont aucun autre homme politique ne se soucie. Il suffit d'y ajouter les républicains sans distinction de sexe, les anti-Clinton, la majorité des déçus et frustrés des huit années Obama, et les innombrables millions d'abstentionnistes qui ne se sont retrouvés dans aucun des deux candidats : en clair les latinos, les noirs et les asiatiques dont Hillary Clinton n'a pas su saisir le vote malgré les efforts désespérés du couple Obama.

Donald Trump s'est contenté de raconter à tous ces gens-là une belle histoire : personne ne vous écoute ? Moi je suis là ! Vous n'avez pas de travail ? Moi je vais vous en trouver en menant une politique protectionniste ! Vous avez peur pour votre sécurité ? Je vais mettre les immigrés dehors avec les musulmans ! Comment vais-je réussir ? Regardez mon parcours personnel, je suis devenu milliardaire, j'ai réussi ! Je vous mènerai vous aussi à la réussite ! Et pour enrober le tout, Trump a utilisé la corde sensible du machisme beauf primaire en se présentant comme le candidat mâle dominant prêt à conduire un pays vers le renouveau.

La réussite politique de la campagne de Trump a été totale ! Plus les médias l'accablaient, plus il s'en servait pour se présenter comme le candidat de l'anti-système. Ce qu'il n'est absolument pas ! Pour s'en convaincre, il suffit de renvoyer à un post précédent ! Car qui est Donald Trump ? Un businessman milliardaire qui fait pleinement partie de l'élite qu'il prétend dénoncer ! Les Clinton étaient à son mariage ! Il a financé en partie de la campagne de la sénatrice de New York Hillary Clinton ! Il parle aujourd'hui de protectionnisme alors qu'il a délocalisé les productions de ses entreprises dans des pays à bas coût !

Maintenant qu'il est président, que va-t-il faire ? L'interrogation est grande ! Construire un mur avec le Mexique ? L'économie étatsunienne a trop besoin de cette immigration pour remplir toutes les tâches que les blancs étatsuniens ne veulent pas remplir ! Mettre tous les musulmans sous surveillance ? Tout simplement impossible ! Sans doute va-t-il prendre quelques décisions choc pour faire joli dans les médias, mais il sera bien vite obligé de s'arrêter sur l'immigration.

Mener une politique protectionniste ? C'est sans aucun doute un levier qu'il va partiellement actionner. Mais partiellement seulement, puisque l'économie des États-Unis est bien trop intégrée dans la mondialisation pour rompre les liens qui existent aujourd'hui. Pour prendre un seul exemple, celui d'un iphone, dix pays du monde entier sont concernés dans sa fabrication. En faire un produit 100% made in USA multiplierait son prix par deux ou par trois... Qui pourrait encore se l'acheter à un tel prix ? Sans compter les mesures de rétorsion des pays qui subiraient les conséquences de cette politique protectionniste (Chine, Inde...)

Le discours ségrégationniste ? Si le président Trump ne veut pas d'un pays à feu et à sang, il a tout intérêt à ne surtout pas activer ce levier s'il souhaite gouverner le pays pendant quatre ans. Certes, le risque est grand de voir la police se sentir en toute impunité avec ce président et les meurtres de noirs se multiplier. Mais le président Trump ne pourra en aucun cas les soutenir comme il a pu le faire pendant la campagne. Au pire, sera-t-il tenu au silence !

Ce sont finalement les femmes qui risquent de pâtir le plus de cette élection. Puisqu'il reviendra au président Trump de nommer le neuvième juge de la cour suprême, vacant pour l'instant. Et l'on ne peut douter qu'il nomme un juge conservateur, ce qui ouvrira la porte à tous les retours en arrière possibles, en cautionnant les choix les plus rétrogrades d'États réactionnaires. Le droit à l'avortement risque ainsi de connaître de profondes remises en cause, pour ne prendre qu'un seul exemple.

En tout état de cause, l'élection de Trump marque définitivement la défaite du fonctionnement médiatique actuel et des instituts de sondages, dont aucun n'a été capable de donner une véritable image électorale des États Unis en amont de l'élection.

Voir les commentaires

Michelle Obama : un discours féministe salutaire !

Publié le par thalasrum

Les propos de Michelle Obama dans le New Hampshire n'ont rien de révolutionnaire. Mais dans une société où le féminisme est à la peine, son discours discordant sonne comme un cri salutaire face au machisme beauf et insupportable du quotidien. Que ce soit l'affaire de l'émission de Hanouna où un présentateur a agressé sexuellement une femme au prétexte d'humour, ou de l'infâme candidat Donald Trump qui se vantait d'avoir agressé sexuellement une femme dans un off enregistré en 2005, les exemples sont malheureusement trop nombreux d'une image médiatique de la femme comme objet sexuel.

Michelle Obama, avec sa force de conviction habituelle, mais aussi parfois avec ses tripes, a remis ces prédateurs mâles à leur place de nains frustrés insupportables humainement, moralement, mais aussi déontologiquement. En insistant sur l'image pour la jeunesse et en particulier les jeunes filles, Michelle Obama a tout simplement mis KO, l'image décomplexée de Trump que lui accordaient avec complaisance de nombreux médias (à comparer avec le traitement médiatique dont avait bénéficié DSK à l'époque de l'affaire du Sofitel).

C'est sur le plan du droit qu'Obama a fait mouche. Elle ne s'est pas contentée de simples principes moraux. Elle a détruit toute la stratégie machiste de Trump construite autour d'un cerveau placé entre ses deux cuisses. Obama s'est appuyé sur le droit naturel à l'égalité hommes-femmes, comme une évidence fondamentale.Que reste-t-il à Trump après ce discours salutaire ? La honte, le ridicule, la défaite inéluctable ! 

Michelle Obama a montré la voie d'un féminisme quotidien, évident, "normal", se justifiant de lui-même ! Bravo !

Voir les commentaires

Sanaa meurt sous les bombes de l'Arabie Saoudite : tant pis ! Alep occupe les médias !

Publié le par thalasrum

Sanaa, ville du Yémen se meurt sous les bombes de l'Arabie Saoudite. Sanaa se meurt en silence. Le week-end dernier, un raid aérien de l'Arabie Saoudite a tué 140 personnes. Pas de chance ! Il ne s'agissait pas de terroristes. Ni de combattants ! Il s'agissait d'un convoi funéraire. 140 civils de plus tués avec des armes françaises, britanniques, étatsuniennes et suisses. Les quatre principaux fournisseurs d'armes de l'Arabie Saoudite. De là à dire que nos grands médias français n'en parlent pas parce que ce sont nos bombes qui tuent dans ce petit territoire aux confins de la péninsule arabique, il y a un pas.

Nos grands médias ont déjà leur guerre, leurs morts, leur cité martyre : Alep ! Ville bombardée, affamée, assiégée par un dictateur, Bachar El-Assad. Le dictateur est soutenu par un autre personnage honni des grands médias libéraux : le russe Vladimir Poutine. La guerre froide simplifiait tellement les rapports de force jusqu'en 1991 que nos grands médias en restent toujours à ce schéma d'analyse primaire : les méchants russes bombardent et sacrifient le peuple d'Alep, tandis que les gentils américains rétablissent la démocratie en Irak et en Afghanistan ? Sic ! Pendant ce temps, les gentils français rétablissent la démocratie au Mali ou en Libye ? Défense de rire !

Oui, mais tu fais ton malin toi, à dénoncer les ventes d'armes à l'Arabie Saoudite. Mais si la France arrête, il y en aura d'autres pour prendre la relève ! Et l'industrie française de l'armement, tu en fais quoi ? Tu n'es donc pas un patriote de l'industrie française ! La France est obligée de vendre des armes à l'Arabie Saoudite pour maintenir son économie. C'est comme ça. Après, ce que l'Arabie Saoudite fait des armes... Il est mieux de ne pas trop savoir.

Serait-il mesquin et provocateur de retourner cette belle argumentation auto-justificatrice avec la Russie, qui elle aussi fait marcher son économie de l'armement en vendant des armes à la Syrie ! Ah non non non ! Là, ça n'a rien à voir ! Ce n'est pas comparable ! La Russie vend des armes à un méchant dictateur syrien, c'est mal ! Il est vrai que l'Arabie Saoudite est une grande démocratie. J'avais oublié mon manuel ! Certes, les femmes n'y ont aucun droit. Certes, on fouette publiquement les blogueurs qui s'expriment un peu trop ouvertement ! Certes, on y applique très vite la peine de mort. Mais l'Arabie Saoudite est un pays ami...Ah... Ok ! Continuons à nous taire, puisque c'est pour le bien de l'économie !

En tout cas, nos amis yemenites seront contents de savoir qu'ils prennent des bombes françaises sur la figure, et que leur mort servira au maintien de l'économie tricolore !

Voir les commentaires

Rivalité Trump Clinton : une mauvaise série TV au service de l'oligarchie !

Publié le par thalasrum

Le deuxième débat télévisé entre les deux candidats principaux à l'élection présidentielle étatsunienne a atteint des sommets de vide intellectuel, les deux candidats se renvoyant mutuellement des accusations personnelles, avec la complicité des médias. Il n'est qu'à voir le seul moment relevé par les réseaux sociaux, avec l'interrogation de ce mineur interrogeant les candidats sur la transition énergétique. Avez-vous eu un écho de la réponse ? Que nenni ! Les médias ont repris en boucle la pertinence de l'interrogation, mais ont juste oublié de mentionner la réponse des deux candidats. Ils se sont focalisés sur le choix individuel du vote qui n'a strictement aucun intérêt politique plutôt que de s'intéresser au fond.

Les deux candidats sont présentés par les médias comme s'opposant sur tous les plans. Pourtant, les deux candidats viennent de l'élite sociale étatsunienne. Trump se présente comme le candidat de l'antisystème, et propose un programme très protectionniste et patriote. Pourtant, Trump a construit sa fortune en utilisant les délocalisations et les coûts très faibles de la main d'oeuvre d'Asie via des délocalisations qu'il prétend dénoncer dans ses propos de candidat.

Trump, le rustre qui accuse l'ex-président Clinton, d'agressions sexuelles, pour discréditer la candidate Hillary ? Pourtant, Donald Trump entrepreneur jouait régulièrement au golf avec Bill le président. Pourtant, Bill et Hillary étaient invités au mariage de Donald Trump. Pourtant, l'entrepreneur Donald Trump a financé pour partie la campagne de la sénatrice Hillary Clinton. Il est par ailleurs de notoriété publique que les enfants Clinton et Trump sont très proches !

Alors pourquoi cette mise en scène médiatique grotesque ? Pourquoi se focaliser uniquement sur la forme et non sur le fond ? Pour faire croître l'audience ? Pour cacher une réalité que tout un chacun feint d'ignorer : Clinton et Trump sont les deux visages d'une élite sociale dominante, avec des programmes politiques finalement très proches, qui ont besoin d'un show médiatique convenu, scénarisé, et organisé pour permettre de créer de manière grotesque des différences qui n'existent plus ! En supprimant le débat de fond, l'abstention électorale ne fait que se renforcer, maintenant au pouvoir cette oligarchie politico-financière que la candidature Trump aurait du mettre au grand jour ! 

 

Voir les commentaires

Le coup d'Etat ukrainien et les Etats-Unis

Publié le par thalasrum

Voir les commentaires

Le Majordome, un film communautariste qui gâche une belle histoire

Publié le par thalasrum

Une belle histoire ! Comme seuls les américains savent en trouver. Tirée d'une histoire vraie qui plus est. Une histoire qui parcoure la glorieuse et récente histoire américaine. Mais tirée d'une histoire vraie. Mieux que Forrest Gump !

Malheureusement derrière cette magnifique idée, un gros scénariste lourdaud a cru bon d'en rajouter des tonnes pour la transformer en film communautariste par des noirs, pour des noirs, jusqu'à arriver à laisser un goût d'amertume à la sortie de ce film.

Un noir du vieux Sud, qui voit son père assassiné par un planteur blanc qui vient de violer sa mère et qui devient majordome à la maison blanche. Voilà une histoire telle que seule l'Amérique sait en trouver. L'American Dream est vivant. Il fonctionne pour tous, même pour les noirs victimes trop longtemps de la ségrégation.

Oui mais, à force de vouloir montrer l'injustice dont sont victimes les noirs par les blancs, le scénariste et le réalisateur en viennent à l'idée absurde que les noirs et les blancs sont différents. Que les blancs ne peuvent pas comprendre les noirs. & par conséquent que les blancs et les noirs ne peuvent pas vivre ensembles, mais uniquement les uns à côté des autres.

À force de voir la ségrégation raciale des blancs sur les noirs, l'obstination du réalisateur conduit à l'idée de revanche. Une revanche qui n'est pas atteinte par le fils du héros, qui suit les pas de Martin Luther King, Malcolm X, puis les Black Panthers, avant de se lancer en politique.

La finalité du film n'est pas l'obtention de l'égalité qui signerait le début d'un vivre ensemble mais l'infâme idée de revanche des noirs sur les blancs dans l'élection du président Obama. À force de cultiver la différence pour montrer la nécessité d'égalité, le film ne libère qu'un vulgaire message communautariste là où il y avait la possibilité de faire un grand film sur la dignité humaine.

Voir les commentaires

L'Equateur appelle au boycott du pétrolier Chevron !

Publié le par thalasrum

Voir les commentaires

Chevron Texaco, le voyou pollueur qui veut se débarrasser de l'Équateur !

Publié le par thalasrum

Comment une firme transnationale prise en flagrant délit de pollution, tente de s'en prendre à l'État qui ose lui réclamer des dédommagements !

Voir les commentaires

La NSA espionne encore plus que ne l'a dit Snowden !

Publié le par thalasrum

Quand la réalité dépasse la fiction !

Voir les commentaires

1 2 > >>