Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #economie tag

Prix de l'essence en Guadeloupe : le peuple doit enrichir Rubis avec la complicité des élus !

Publié le par thalasrum

Le prix des carburants est fixé en Guadeloupe par arrêté préfectoral. Le préfet n'est pas seul décideur, mais malgré les demandes et les engagements pris lors des négociations du LKP en 2009, aucune transparence n'a été faite sur les conditions et les discussions tarifaires des prix des carburants dans l'archipel.

Au premier janvier, les prix du super sans plomb ont ainsi augmenté de 9 centimes et ceux du diesel de 10 centimes. La corrélation entre les deux augmentations n'est donc aucunement une mesure écologique visant à réduire la différence entre les deux carburants, le diesel étant plus polluant. Comment expliquer cette augmentation ? Mystère ! La SARA, entreprise qui détient le monopole du raffinage et de l'approvisionnement des trois départements français d'Amérique (Guadeloupe, Guyane, Martinique) apparaît très vite comme le premier responsable de l'augmentation ! La SARA, qu'est ce que c'est ? Une entreprise voulue par De Gaulle pour "développer les outre-mers" dixit wikipédia et contrôlée par les entreprises suivantes : Rubis (71%), et Sol (29 %).

Malgré la situation de crise généralisée du territoire, avec un chômage qui atteint toujours des records, le silence des hommes politiques a été assourdissant ! Et ce d'autant plus qu'il n'existe en Guadeloupe toujours aucun réseau régional de transport permettant aux habitants de s'affranchir du tout voiture ! Pourtant, les augmentations sont respectivement de 6,87% et 9,17% pour les deux carburants !

Il a donc fallu l'intervention salutaire de Eli Domota, responsable syndical de l'UGTG pour dénoncer ce coup de force des actionnaires qui veulent tout simplement accroître leurs marges sur une population captive et dépendante, puisqu'il n'existe aucune alternative d'approvisionnement ou de transport ! Clairement, cette augmentation ressemble à la profitation dénoncée en 2009 et depuis par des monopoles contre les guadeloupéens. On peut retrouver son argumentation dans cette vidéo de deux minutes ! Aucun élu politique n'a cru bon de réagir ! Comme si les problèmes de la population ne les concernait pas !

Pourtant, cette augmentation est tout aussi inexplicable que scandaleuse en temps de crise ! La SARA a fini par réagir et nier le fait que les hydrocarbures proviennent majoritairement de la Caraïbe et a promis la transparence. Ah bon ? Mais depuis 2009, la SARA promet la transparence et depuis ? Ben rien ! L'opacité demeure. La SARA accroît ses profits régulièrement et les guadeloupéens payent, avec la complicité des élus politiques silencieux et du préfet qui répercutent par arrêté les augmentations, alors qu'en représentant de l'État, dirigé par un président élu du Parti Socialiste, il a le pouvoir de mener un politique sociale en contraignant la SARA à pratiquer les prix qu'il impose !

Entre la finance, l'oligarchie, les grandes entreprises et le peuple, le pouvoir en place a une nouvelle fois choisi l'oligarchie ! Il est temps de se débarrasser de ces gens qui méprisent le peuple au point de ne même plus voir ses préoccupations premières, ses besoins, ses attentes. Il est temps que les gouvernants ne dirigent plus pour les intérêts des actionnaires de sociétés dont le seul but est le profit !

 

Voir les commentaires

Gérard Filoche, le faux infiltré de gauche au PS !

Publié le par thalasrum

Le Parti Socialiste français n'a plus de socialiste que le nom, depuis bien longtemps déjà. Le PS est un parti allant de la social-démocratie au social-libéralisme selon l'envie, l'humeur, ou le micro-courant politique. La sortie du socialisme a été amorcée en 1983 avec le tournant de la rigueur et s'est finalisé en 2002, quand Lionel Jospin, en campagne à la présidentielle pour le PS,  a prononcé l'oraison funèbre : "Mon programme n'est pas socialiste !" Avec la funeste issue que chacun connaît !

De ce changement majeur d'orientation, le PS n'a jamais fait le bilan depuis quatorze années maintenant. Le vote sur le traité constitutionnel européen en 2005 a montré l'ampleur de la fracture croissante entre les sociaux libéraux, et les socialistes, et cette fracture n'a cessé de croître d'année en année.

Finalement, en 2008, Jean-Luc Mélenchon a décidé d'abandonner le navire PS pour lancer le parti de Gauche, un nouveau parti, plus en adéquation avec les valeurs socialistes, héritières de Jaurès ou Blum. Et la partie socialiste du PS n'a cessé de fondre, comme neige au soleil, bien que les militants refusent de donner aux vrais libéraux, une véritable majorité, Manuel Valls réalisant 5% aux primaires de 2012. Ce sont toujours les candidats de l'entre deux, partisans du grand écart, qui ont récolté la majorité des suffrages. Ce que les politiques du PS, une fois élus, n'ont jamais démontré.

Le mariage pour tous comme caution aux socialistes, les lois Macron, El Khomri, la réforme du collège (8% d'économie budgétaires), Valls premier ministre, le refus de l'amnistie des syndicalistes poursuivis, pour rassurer les libéraux.

Aujourd'hui, à moins de six mois des élections présidentielles, le PS n'a toujours pas de programme politique. Pourtant, le PS appelle les militants et sympathisants à se prononcer sur une primaire pour désigner le candidat. On désigne un candidat dans un parti qui n'a pas de ligne directrice. Le candidat désignerait donc lui-même l'orientation politique de son parti ? Personnalisation accrue du pouvoir ! On marche sur la tête !

Mais la primaire du PS n'est pas ouverte à tous ! On somme Macron et Mélenchon d'en être, alors qu'on interdit à des socialistes de concourir (Filoche), ou à des candidats qui le voudraient d'y participer (comme Larrouturou).

Ainsi Gérard Filoche, dont les idées et la philosophie sont extrêmement proches du programme politique de la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, qui s'est vanté sur tous les réseaux sociaux de réunir la gauche du PS et avec qui on allait voir ce qu'on allait voir, qui allait poser les jalons d'une union de la gauche... n'a même pas réussi à rassembler les parrainages politiques pour se présenter à la primaire. Manœuvre d'appareil ? Sans aucun doute ! Le candidat faisant le programme, les sociaux-libéraux n'ont aucun intérêt à avoir un candidat trop à gauche.

La logique voudrait que Gérard Filoche claque la porte de ce PS qui ne veut ni de lui ni de ses idées, sauf pour servir de caution de gauche quand on a besoin de lui pour rassurer l'électorat. Et bien, que nenni ! Gérard Filoche pleurniche quelques paragraphes sur son blog, puis repose le petit doigt sur la couture du pantalon et se remet au garde à vous pour servir les intérêts du libéral qui va nécessairement être élu. Valls ou un autre, qu'importe ! 

Quel est donc le rôle de Gérard Filoche au PS ? Attirer l'électeur de gauche dans la nasse du PS pour mieux trahir ses idées et convictions une fois élu. Filoche la caution de gauche du PS ? Non Filoche l'éléphant du PS qui préfère trahir ses convictions et ses idées sur l'autel du parti. Et si Hamon devenait le candidat ? La réponse sonne comme une évidence : il y a Montebourg pour l'empêcher de rassembler suffisamment d'électeurs ! S'il avait constitué un réel danger, le camarade Cambadélis aurait manœuvré pour l'empêcher de se présenter.

Comment l'inspecteur du travail qu'a été Gérard Filoche peut-il prétendre être de gauche et au PS ? Comment peut-il accepter la criminalisation du mouvement syndical ? Comment peut-il accepter la casse du code du travail ? Quand vous voyez Gérard Filoche pleurnicher à la télé les trahisons de ses camarades du PS, pensez au crocodile qui vient de manger une antilope la larme à l'œil. Non Gérard Filoche ne sert pas la gauche, il sert le parti social-libéral appelé PS ! Comme les autres, il ment au peuple, il se grime en ce qu'il n'est pas, pour mieux trahir. Il fait partie de cette caste qui veut que surtout rien ne change ! Ne l'oubliez pas avant d'aller voter en 2017 !

 

Voir les commentaires

Hollande à Florange : retour sur les lieux d'un crime social !

Publié le par thalasrum

Hollande est de retour à Florange. Florange, ses hauts fourneaux. Florange, le fleuron de l'acier français. Florange, où Hollande candidat en 2012 était monté sur une camionnette syndicale pour promettre la main sur le coeur qu'il trouverait une solution. Florange, que Hollande président s'est empressé d'abandonner, en bon nain politique, sans état d'âme, au nom du sacro-saint libéralisme.

Hollande est de retour à Florange, bien heureusement accueilli comme il se doit par les anciens des hauts fourneaux, par ces syndicalistes, ces citoyens dont la vie a été bouleversée par l'inaction d'un président chantre du libéralisme économique.

Qu'ose dire ce nain politique érigé en président ? Qu'une nationalisation partielle n'aurait rien solutionné du tout ! Il est évident qu'en n'essayant même pas, on est sûr de n'arriver à rien ! La bonne politique du président Hollande. J'ai promis, je n'ai rien fait, j'assume de n'avoir rien fait. Et si j'avais fait cela n'aurait servi à rien. 

Un président qui assume de ne servir à rien. Au moins le message est clair pour 2017. Ce Monsieur Hollande est un nain politique, incapable d'agir pour les citoyens, pour les salariés ! Pensez-y avant d'aller voter en 2017 !

Voir les commentaires

AirFrance : une chemise pour 2900 licenciements !

Publié le par thalasrum

La presse s'offusque, le premier ministre, en visite au Japon, y va de son petit couplet. Quoi ? Un DRH a été agressé par une foule d'employés de la compagnie AirFrance alors que la direction venait annoncer 2.900 suppressions de postes. Le DRH agressé ? Plutôt pris à partie, avec finalement sa chemise arrachée, et sa fuite après l'escalade d'un grillage.

Violence insupportable ? Réellement ? Il n'y a pas eu de blessures physiques, au mieux une blessure morale. À moins de considérer une chemise comme un être physique. Tous les pères la morale vont pouvoir enclencher la ritournelle d'une violence insupportable. Insupportable parce que médiatisée. Insupportable parce que les commentaires médiatiques ont systématiquement pris partie pour la direction contre les personnels.

Mais quel médium a pris la peine de se pencher sur la colère des personnels ? La seule information donnée est que l'entreprise est en difficulté, et que le plan de suppressions de postes n'est que la suite d'autres plans passés. Oui mais... Mais les médias n'en ont absolument pas parlé... Mais l'entreprise AirFrance va faire des bénéfices en 2015.

2900 emplois vont être supprimés alors que l'entreprise AirFrance fait des bénéfices ! Où est la violence ? Est-ce la violence visible d'une chemise arrachée ? Ou est-ce la violence invisible médiatiquement de 2900 suppressions de postes ?

Pour les médias, la conclusion est sans appel : une chemise coûte plus cher que 2900 suppressions de postes ! Il ne s'agit pas ici d'appeler à la violence ou de la cautionner, simplement de chercher à l'expliquer, à la comprendre. Ce qu'aucun média n'a pris la peine de faire ! Annoncer 2900 suppressions de postes, alors même que le pays est en crise et s'avère incapable d'inverser la courbe du chômage, pour une entreprise qui fait des bénéfices, là est la violence insupportable ! Cautionnée par le premier ministre, et l'ensemble des médias vendus au libéralisme !

Voir les commentaires

Hausse du chômage en France

Publié le par Mouloud

Hausse du chômage en France

Voir les commentaires

Un projet de loi contre les mannequins trop maigres !

Publié le par Mouloud

Un projet de loi contre les mannequins trop maigres !

Voir les commentaires

De Juniac voudrait supprimer tous les acquis sociaux !

Publié le par Mouloud

De Juniac voudrait supprimer tous les acquis sociaux !

Voir les commentaires

Les riches fraudent plus que les pauvres !

Publié le par Mouloud

Les riches fraudent plus que les pauvres !

Voir les commentaires

La pub prend les gens pour des cons : aujourd'hui Orange Caraïbe

Publié le par thalasrum

Orange caraibe publicite sexiste scandaleuseLa publicité est faite pour les zozos. Elle prend les gens pour des cons & elle rend con. Mais parfois elle se surpasse. La dernière campagne d'Orange Caraïbe en Guadeloupe fait partie de cette dernière catégorie. Pour tenter de vendre une option sport à son bouquet de chaînes de télévision, l'ancien opérateur public réussit la performance d'insulter les hommes et les femmes. Habituellement, la publicité se focalisait sur un groupe. Là ! Tout le monde en prend pour son argent !

"Comment garder votre homme à la maison pour seulement 1€ ?"

Traduction littérale pour les hommes : non seulement votre homme est un gros con qui ne pense qu'au foot et passe sa vie devant la télé, mais en plus dès qu'il n'est pas devant la télé, il part trainer à gauche et à droite pour tromper madame. Ça c'est fait ! L'homme n'est qu'un beauf libidineux amateur de sport que vous allez pouvoir acheter pour 1€ symbolique.

Traduction littérale pour les femmes : non seulement vous n'êtes qu'une bonne à rien qui ne travaille pas et passe ses journées à la maison, et comme vous n'avez pas d'argent & que vous êtes trop moche et inintéressante, Orange vous propose d'acheter la garde de votre mari à la maison pour 1€ par mois ! Comme vous n'avez plus aucune relation avec lui, que vous ne lui parlez plus, autant qu'il soit avachi dans le canapé avec une bière à la main !

Sexiste, misogyne et méprisante ! À mort la pub !

Voir les commentaires

9 jours de grève d'essence et maintenant ?

Publié le par thalasrum

Grève des gérants de stations serviceLes gérants de stations service ont annoncé cet après-midi la fin de leur grève, après neuf jours de blocage, paralysant progressivement l'économie et les déplacements sur la Guadeloupe. La raison ? La peur de perdre leurs marges mirifiques suite à la loi de Victorin Lurel, promettant de limiter (un peu) les marges gigantesques des pétroliers, & pour la Guadeloupe de la SARA (i.e Total).

Qu'ont-ils gagné ce soir ? Des garanties que les pétroliers ne répercuteront pas leur baisse de bénéfices sur les gérants de stations service. En clair, les guadeloupéens qui ont subi plus d'une semaine de difficultés continueront d'être la vache à lait des gérants de station et des pétroliers. Oui mais, le prix de l'essence va baisser clame M.Lurel. Certes, le prix à la pompe devrait (on attend de voir) baisser de 5 centimes par litre....

Quand on sait l'opacité complète sur l'approvisionnement en pétrole de la SARA, & les forts doutes qui circulent sur le sujet, on aurait pu attendre du ministre des outre-mers un peu plus. La SARA est en situation de monopole ? Qu'à cela ne tienne ! Nationalisation immédiate sans indemnisation. Rappelons que Total l'actionnaire majoritaire produit un chiffre d'affaires de plus de 10 milliards par an et ne verse que 8 millions d'impôts ! Qui ne rêverait pas d'avoir le même taux d'imposition ? La nationalisation, suivi d'un accord d'approvisionnement au Venezuela permettrait de baisser le prix de l'essence sous les 1€ par litre

Le ministre des outre-mers aurait aussi pu faire un choix ambitieux d'avenir, en mettant en place les moyens pour un service de transports en commun gratuit à l'échelle de chaque outre mer, pour sortir des griffes des lobbies de la voiture et des pétroliers. Impossible ? La communauté d'agglomération d'Aubagne l'a mis en place avec succès.

Le ministre des outre-mers Lurel cherche donc à se montrer comme le génie qui aide les guadeloupéens, mais la même mesure a été prise en 2009 pour les produits de première nécessité et les guadeloupéens attendent encore une théorique baisse des prix. Avec sa mesurette, Lurel cède au lobby de la voiture, tout en maintenant les monopoles et revenus indécents des pétroliers et gérants de stations service... tout en assurant des revenus confortables à la région qui touche un pourcentage du prix de l'essence... Comme chacun sait, plus l'essence est chère, plus les caisses de la région se remplissent !!! Alors des transports en commun gratuits pour tous... Ce n'est pas réaliste dira le ministre Lurel, même si c'est l'avenir...

Voir les commentaires

1 2 > >>