Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Principal suspendu à la Seyne sur mer : l'Express défend l'autoritarisme et l'ordre moral !

Publié le par thalasrum

Un Principal mis à pied dans l'Éducation Nationale pour autoritarisme, ce n'est certes pas banal ! Surtout qu'il n'y a pas eu crime. Le problème ? Un conflit insoluble entre les collègues et le Principal fraichement débarqué, qui a voulu révolutionner les habitudes de manière autoritariste ! Malgré les différentes tentatives d'intervention du rectorat, puis de l'inspection générale, rien n'y a fait ! L'équipe pédagogique a refusé de céder, & le ministre a fini par remplacer le Principal de la Seyne sur Mer.

L'Express, hebdomadaire qui a décidé de mener les prochaines campagnes pour le Front National, s'est donc empressé de reprendre l'information et de l'instrumentaliser pour transformer le Principal incapable de tout dialogue avec ses équipes pédagogiques, en une pauvre victime au service du progrès pédagogique. Comment l'hebdomadaire s'y prend-il ? Comme une enquête menée uniquement à décharge ! Seule la version du chef d'établissement et les éléments qui vont dans le même sens sont utilisés.

L'équipe enseignante solidaire devient pour l'Express une petite minorité d'enseignants. L'inspection générale est transformée en "boeuf carottes" par l'hebdo aux accents nauséabonds, démontrant la méconnaissance du système éducatif, ou la confusion entre Éducation Nationale et police. L'intersyndicale regroupant l'ensemble des syndicats est transformée en petite minorité de syndicalistes. Le rapport de l'Inspection Générale qui constate que le Principal zélé fait appliquer les lois et tente de mettre en oeuvre sa lettre de missions, est transformée en rapport qui donne raison au Principal...

L'Express n'interviewe aucun enseignant, aucun parent d'élève, aucun membre de l'administration. Seul est cité le le syndicat du Principal (SNPDEN-UNSA) et le rapport de l'IG quand cela arrange l'article. L'Express qui cite le rapport explique que les enseignants ont démissionné du conseil d'administration sans raison, alors que le rapport explique la démission par l'autoritarisme ! Le SNPDEN gagnerait à se désolidariser de cet article qui ne donne finalement qu'une image ternie de la fonction de chef d'établissement !

En fait, l'Express par cet article poursuit son entreprise implacable : il faut un chef, il faut de l'autorité, il faut un ordre moral. Dans l'éducation, comme ailleurs, autorité, discipline ! L'Express distille les idées du Front National. Ceux qui osent s'opposer sont nécessairement des empêcheurs de tourner en rond, des personnes indignes de s'exprimer ! L'Express continue son sale travail... oubliant que la pédagogie relève des équipes pédagogiques exclusivement ! Le chef d'établissement n'est que le chef de service administratif dans un établissement scolaire ! Le responsable pédagogique de l'enseignant, c'est l'inspecteur pédagogique ! Cela permet à l'enseignant d'exercer sa liberté pédagogique statutaire !

Ce serait trop demander à l'Express que d'envisager des travailleurs libres d'exercer leur esprit critique ! Ceux-là ne liront jamais l'hebdomadaire !

Commenter cet article

thalasrum 16/10/2013 23:06

Quant au devoir de réserve, il n'existe pas pour les enseignants...et c'est Anicet le Pors, rédacteur de la rénovation du statut de la Fonction Publique qui le dit http://anicetlepors.blog.lemonde.fr/2012/09/02/deontologie-et-citoyennete-des-fonctionnaires/

thalasrum 16/10/2013 22:52

le rapport de l'IG dit sans doute des choses très justes qui ne changent fondamentalement rien au problème : celui de l'autoritarisme du Principal.
On peut prendre les meilleures décisions du monde, si elles ne sont pas expliquées et appliquées avec discernement, elles ne passent pas. Cela s'appelle du management, des ressources humaines !
On peut accabler tout le monde, mais si le Principal n'a pas les qualités de ressources humaines requises... Le droit à la révolte devient légitime !

Prof de Wallon2 12/10/2013 14:24

Le principal a été suspendu pour avoir fait le travail qui lui était clairement demandé. Le rapport l'explique bien. L'injustice de cette affaire a pour origine des conflits politiques et non des rapports d'autoritarisme. La diffamation envers le principal doit cesser. Relisez donc le rapport.

cui cui 16/10/2013 21:51

J’ai lu le fameux rapport des IG, tant décrié par certains… et pour cause : on peut y apprendre :

- qu’un « certain nombre d’enseignants, notamment les élus du CA, pratique assidûment l’exclusion de la classe » des élèves

- qu’il manque « en moyenne 2 HEURES HEBDOMADAIRES par élève » à l’arrivée du principal leK (cours de 50 minutes)

- que « les projets pédagogiques ont un faible impact sur les apprentissages scolaires »

- que lorsque leK veut construire des emplois du temps à partir des besoins des élèves et non des profs, ça coince…. (Et bien oui déjà qu’ils doivent assurer 18 h de présence devant les enfants, ils ont besoin du lundi, du vendredi et bien sur du mercredi pour se reposer, les conditions de travail sont si pénibles !!!)

-que le super prof « défense globale » souhaitait intervenir de façon regroupée sur les 2 premiers jours de la semaine pour pouvoir participer aux activités du foyer wallon berthe 6 h par semaine…Cette même personne sûrement dans un souci de professionnalisme aigu, préfèrera RENONCER que d’accepter l’horaire favorable aux enfants !!!!

-« que certains enseignants collectaient directement les fonds auprès des familles pour les sorties, une opacité certaine dans les montages financiers est constatée… »

- qu’une subvention de 15 000 euros du conseil Général a été attribuée au Foyer WB sans que les Inspecteurs Généraux n’aient réussi à comprendre leur utilisation…

-qu’il existe « une coopérative scolaire de plusieurs milliers d’euros sur un livret A à la main du directeur de SEGPA »

- que la nouvelle trésorière de l’association sportive refuse de présenter la comptabilité et la garde à son domicile… Là aussi des rentrées d’argent bien illégales sont constatées par les IG…

-qu’une amicale des personnels organise des beuveries tous les vendredis midi, sans parler des autres occasions et en présence de la principale adjointe… Elle aime la convivialité cette dame…

- que circulent des affiches, des tracts dans le collège (contre des 20/20 promis aux élèves), un appel à manifester sur face book contre leK et la menace qu’il représente

- que la liste d’Union qui boycotte les réunions avec leK démissionne et ose parler de déni de démocratie et de harcèlement…

- que ces quelques profs qui se mobilisent pour la défense de leurs intérêts personnels ont « bafoué leur obligation de réserve, qu’ils ne connaissent pas le devoir d’obéissance »… et ce sont encore eux qui expliquent qu’il n’y a pas de dialogue avec leK, que ce sont les méthodes leK qu’ils combattent… Mais comment peut-on qualifier les LEURS ???

- que le directeur de SEGPA a « économisé des heures ( cest-à-dire supprimer l’enseignement de l’anglais à ces élèves) pour se REDISTRIBUER des heures supplémentaires . 174 HTS… Cela ne m’évoque rien sauf en discutant avec un spécialiste qui m’explique que cela représente la modique somme de 900 EUROS par mois … sur 10 mois si je ne me trompe pas cela fait 9000 euros ???? sur plusieurs années ???? on comprend mieux dans les conclusions l’évocation des IG concernant la responsabilité de ce monsieur et son peu de déontologie…

- que « la principale adjointe tombe malade en fin d’année et n’accomplit pas les missions les plus importantes », « qu’elle doit être mutée… »



Certains de ces profs expliquent leur action contre leK par militantisme : on est d’accord, un militant est quelqu’un qui lutte pour une cause. Mais quelle(s) cause(s) défendez vous : à la lecture de ce rapport je n’ai toujours pas compris où étaient les intérêts des élèves ?? ? Mais j’ai bien compris les vôtres et je ne suis sûrement pas le seul…

thalasrum 12/10/2013 23:35

Heureusement que vous êtes là pour lire mon blog et rétablir LA vérité, enfin la votre, seul contre tous, avec l'Express... Quant à mes affiliations politiques, soit vous ne savez pas lire, soit vous ne comprenez rien à la politique française ! Mais vous avez raison sur un point, le principe de la démocratie, c'est le principe qui fait que la majorité obtient la victoire !

Prof de Wallon 1 12/10/2013 22:58

Des enseignants qui manifestement à la lecture du rapport avaient pris de bien mauvaises habitudes et dont les effets sur la réussite scolaire des élèves étaientt catastrophiques. Mais la réussite scolaire des élèves ne semble pas vous intéresser, ce qui vous intéresse c'est la défense du corporatisme qui sclérose le système éducatif français, et qui reproduit les inégalités sociales, au travers d'un prisme d'analyse toujours aussi sectaire et fortement marqué par une idéologie à peine dissimulée. Si militer pour vous c'est défendre l'incompétence et les magouilles en tous genre, vous avez bien fait de créer un blog que personne ne lit.Sans doute connaissez vous des personnes au ministère de l'éducation nationale via le parti s........Allez salut au son de l'Internationale sauvera le genre humain.....spéciale dédicace pour vous !

Prof de Wallon2 12/10/2013 19:25

En termes de relations personnelles, la porte du bureau du principal était toujours ouverte et le dialogue facile.
Personnellement, je ne l'ai jamais vu crier ni hausser le ton. Il a toujours été courtois et professionnel, avec les adultes comme avec les élèves. Il a observé, écouté et expliqué ses dispositifs de réussite la première année, tout en mettant fin à tous les dysfonctionnements graves. La deuxième année il les a mis en place, et ils ont augmenté les résultats des élèves de manière significative. Les personnes qui se déclaraient en souffrance intolérables sont les mêmes qui se sont braqués à chaque rappel de la loi.
Visiblement en France on peut accuser n'importe qui de n'importe quoi. Et si on s'y met à plusieurs contre un seul, on gagne à tous les coups. Quelle belle démocratie.

thalasrum 12/10/2013 14:39

Non ! La suspension fait suite à une grève des enseignants qui lui reprochent sont autoritarisme ! Le rapport de l'IG n'aborde jamais ce point en ces termes là. Que le Principal applique de force les directives ministérielles n'enlève rien au fait qu'en termes de relations humaines, il y ait un lourd problème !

Prof de Wallon1 12/10/2013 14:18

C'est une vision très partisane et fausse des choses que vous décrivez. Des enseignants ont étaient interviewés ainsi que des parents d'élèves. Par ailleurs vous devriez lire ou publier des extraits du rapport plutôt que d'en faire une analyse erronée. Mettre en doute le rapport réalisé par des Inspecteurs Généraux est tout simplement malhonnête.

thalasrum 12/10/2013 14:42

Une vision engagée peut-être ! Fausse, ce n'est que votre petit avis personnel ! J'ai lu le rapport de l'IG et j'ai mis en lien l'article de l'Express où on trouve le rapport, il suffit de cliquer. Je ne met pas en doute le rapport de l'IG, vous avez mal lu ! Je constate qu'il ne répond pas aux problématiques posées par les enseignants. Le souci n'est pas de savoir si le Principal remplit sa lettre de mission. Le souci est de savoir comment il la remplit ! Visiblement, les enseignants ne partageaient pas son point de vue au point de se mettre en grève !