Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Strauss-Kahn incarcéré : indépendance de la justice, logique de procédure accusatoire !

Publié le par thalasrum

JusticeLes commentateurs semblent tomber des nues. Comment ça ? Ils ont osé ! DSK est incarcéré. Jusqu'à l'audience fixée vendredi. Comment ça ? Il n'est pas libéré sous caution, malgré la proposition d'un million de dollars de caution proposée par la défense. Pourtant, dans les films américains... Ben oui, mais on n'est pas dans un film, & la juge a considéré qu'au vu des faits, remettre Dominique Strauss-Kahn en liberté conditionnelle, c'était prendre le risque de le voir fuir en France sans possibilité de pouvoir l'interroger ou le juger de nouveau !

Oui, mais plusieurs articles font mention de larges doutes sur la culpabilité de DSK, qui auraient du mettre le doute à la juge. Sauf que la procédure américaine n'est pas une procédure inquisitoire comme en France avec un juge d'instruction qui instruit à charge & à décharge, mais bien une procédure accusatoire, qui cherche à réunir des preuves contre un accusé, uniquement à charge. Reste ensuite à l'accusé à réunir les preuves de son innocence, s'il en a les moyens. Dominique Strauss-Kahn a pu se payer les meilleurs avocats, il va avoir largement les moyens de faire valoir l'ensemble de ses droits. En temps & heure voulues par le rythme de la justice américaine.

On voit bien dans cet exemple, le travers de la procédure accusatoire que le président Sarkozy voulait vendre en France pour supprimer les juges d'instruction du système français. Il ne lèse pas les gens riches qui peuvent payer un avocat qui va réunir les preuves à décharge, mais par contre, pour quelqu'un qui ne peut pas payer, la situation est largement plus compliquée... Certes, dans cette procédure accusatoire américaine, le prévenu a accès à l'ensemble de son dossier dès qu'il est officiellement accusé. Mais cela n'est utile que pour celui qui a les moyens de se défendre financièrement. Un avocat commis d'office n'a ni le temps, ni l'argent pour instruire à décharge, sauf dans le cas d'un bon samaritain !

Mais quand même, le président du FMI se retrouve en prison. Justement, nous ne sommes pas dans le système judiciaire français & aux États-Unis, le système judiciaire est totalement indépendant de tous les autres pouvoirs. Dans ce pays, quand il y a une accusation, il y a une enquête immédiate ! Sans préjuger de l'innocence ou de la culpabilité de DSK, la même accusation en France aurait eu toutes les chances de mourir étouffée, DSK aurait peut-être été convoqué d'ici six mois comme témoins assisté, avec peu de chances de finir devant un tribunal. Aux États-Unis, le plaignant est toujours privilégié par rapport à l'accusé dans l'enquête. En France, l'enquête est normalement plus équilibrée.

Mais en France, quand il s'agit des puissants, la justice a tendance a être à deux vitesses. Il convient de rappeler cet exemple, du fils du dictateur africain Idriss Déby, condamné à la prison avec sursis par les tribunaux français pour détention d'une arme chargée, possession de drogues en grandes quantités..., & rappelée sur le blog de Maitre Éolas. La justice américaine présente des imperfections, mais elle a le mérite d'être indépendante, la justice française n'est pas parfaite...

Commenter cet article

birahima2 22/05/2011 17:38



l'avocat  est un braffe homme, il dit que DSK n'est pas heureux
d'être accusé de faits qu'il n'a pas commis.


Il est simplement obsédé par son soutien aux enfoirés de
banquiers libéraux.









thalasrum 22/05/2011 21:15



Un avocat,& surtout aux États-Unis, est payé (grassement) pour défendre son client, non pour dire la vérité !