Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarkozy en Guadeloupe, agitation, verbiages, & rien de concret !

Publié le par thalasrum

president nicolas sarkozy republique insecuriteAprès une escale en Martinique, où il a pris la mesure phare qui va sans aucun doute sauver le tourisme antillais, en mettant en place une liaison hebdomadaire vers les Antilles au départ de Roissy (sans doute pense t-il que les touristes sont trop idiots pour trouver l'aéroport d'Orly), notre président de la République est arrivé samedi en Guadeloupe.

Il a fait un discours de vœux aux DOM aussi creux que ses interventions habituelles. Confondant avec une démagogie sans pareil, les indépendantistes, avec le mouvement social du LKP, il s'est permis de donner des leçons d'unité de la République, alors qu'il passe son temps à créer les moyens du contraire ! Il devait trancher pour la collectivité unique guadeloupéenne, mais ce n'est pas encore fait (sans doute n'a-t-il pas eu le temps de lire la proposition des élus guadeloupéens, qui date... de presque deux semaines maintenant !

Nicolas Sarkozy veut développer le tourisme & l'économie endogène, avec à la clé, une belle leçon de morale, sur le thème, "il faut pour cela faire des études ". Peut-être devrait-il se demander combien d'antillais travaillent en métropole ? & combien ont fait des études avant de sortir de telles aberrations. Il ne veut plus traiter les DOM avec paternalisme, mais dans le même temps, il crée une nouvelle liaison aérienne avec le centre (i.e Paris), plutôt que de développer des communications directes dans la Caraïbe, ou avec le continent américain.

& puis, comme derniers cadeaux pour son séjour, il crée un secrétaire d'État au développement endogène, pour favoriser les productions locales, en particulier dans l'agriculture (tiens ! Aurait-il perçu une vague rumeur en 2009 lui demandant, au milieu de plein d'autres choses cela ?), tout en coupant les crédits pour les DOM, de 300 millions d'euros pour le prochain budget. C'est sûr qu'en donnant moins d'argent, les choses vont s'améliorer. De même qu'il est évident que les multiples niches fiscales maintenues vont permettre de résorber intégralement le chômage.

Face à une situation complexe, d'autant plus que les phénomènes centre-périphéries sont exacerbés, le président s'est montré incapable de tenir un discours ambitieux pour les DOM, se contentant de répondre pour l'essentiel aux exigences du MEDEF, avec une petite touche de social "potentielle", pour qu'on ne l'accuse de n'avoir rien fait ! Navrant !

Au fait, le déplacement en Martinique & Guadeloupe, il s'est fait sur le budget rogné des DOM ?

Commenter cet article