Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarkozy aux français : je vous entends, mais je ne vous écoute pas !

Publié le par Mouloud

Une défaite cinglante de son parti aux régionales, c'est à dire pour environ la moitié des membres du gouvernement qui étaient candidats, des manifestations très importantes contre les réformes deux jours plus tard, un taux de chômage encore en augmentation, rien n'y fait ! Le président Sarkozy a annoncé qu'il allait continuer les réformes !
Dans une courte allocution aujourd'hui, le président de la République, pas à un paradoxe près, a annoncé avoir entendu le vote des français. Malheureusement, il semble qu' il ne les ait pas écouté. Malgré les différents indicateurs économiques qui montrent que c'est grâce aux services publics & aux restes de l'État providence pas encore démantelés que la crise a frappé moins fort la France, le président veut continuer les réformes qui s'imposent selon lui.
Pas question de renoncer à la réforme des retraites. Le président annonce qu'il ne passera pas en force, tout en expliquant que la réforme s'appliquera d'ici six mois. Quel paradoxe ! Alors que l'allongement de la durée de cotisation va avoir de lourds effets sur les pensions du plus grand nombre, & en particulier les femmes qui vont être les premières pénalisées, la réforme voulue par le président renonce à envisager une quelconque réflexions sur des solutions alternatives à un allongement des durées de cotisation. Les travailleurs doivent cotiser plus longtemps, faisant fi de la productivité qui s'améliore sans cesse & du capital jamais taxé !
Pas question de toucher au non remplacement de un fonctionnaire sur deux. La situation ne cesse de se dégrader dans l'ensemble de la fonction publique que l'on asphyxie pour mieux démontrer qu'elle n'est pas efficace (avant de la privatiser), & en particulier dans l'Éducation nationale. Sans vergogne, alors que le président annonce la suppression de plus de 10.000 postes dans le second degré pour la prochaine rentrée, il se permet de s'offusquer de la violence qui se multiplie dans les établissements scolaires. Le lien ne semble pourtant pas difficile à établir entre la diminution de l'encadrement & la croissance de la violence scolaire. Pointer du doigt les parents trop laxistes & mener la répression contre eux n'aidera en rien les enfants, principales victimes de la situation.
Par contre, la démagogie fonctionne à plein, quand il s'agit de l'écologie. Le renoncement à la taxe carbone est un véritable scandale environnemental. Plutôt que d'aller porter à Bruxelles cette taxe pour tenter d'endiguer le réchauffement climatique & l'appliquer en France au plus vite, le président préfère enterrer la réforme pour calmer son propre camp. On est loin d'une ambition politique du bien être pour tous, mais bien dans un petit calcul politicien à courte vue ! Les vents sont contraires aux discours Sarkozy, mais Sarkozy maintient le cap !

Commenter cet article