Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour la cour européenne, la religion est une tradition en Italie, faute de consensus européen !

Publié le par thalasrum

LaicitéEn première instance, la cour européenne des droits de l'Homme de Strasbourg avait considéré, à l'unanimité, que les crucifix présents dans les salles de classe italiennes étaient une atteinte à la liberté de conscience. La laïcité était en bonne voie, suite à cette interprétation de la cour de Strasbourg.

Malheureusement, en appel, la grande chambre de la cour a estimé... par 15 voix contre 2 que l'argumentation de l'État italien, qui voyait dans les crucifix, non un symbole religieux, mais avant tout un symbole culturel n'était pas de nature à entraver la liberté de conscience, même si elle reconnaît que la plaignante ait pu être choquée !

En clair, chaque État est libre d'adapter la liberté de conscience comme bon lui semble & ceux qui, à l'image de l'Italie choisissent d'ignorer la liberté de conscience, voire la liberté de ne pas croire, ont le droit de le faire ! Même si l'argument culturel n'a pas été retenu par la cour, le fait que la cour donne raison à l'État italien marque une profonde défaite pour la laïcité en Europe !

Il a suffi à l'Église catholique italienne de hurler suffisamment fort sa colère  pour que la cour change d'avis ! Heureusement pour la France, qu'un Aristide Briand a senti très tôt le danger de laisser la religion en toute liberté dans le corps social, pour la renvoyer dans la sphère du privé ! À l'arrivée, on s'aperçoit en sortant le bout de son nez un peu partout à l'étranger que cette loi de 1905 a finalement des vertus intéressantes !

Quand on pense qu'une partie des états des États-Unis enseignent sur le même plan le créationnisme & la théorie de l'évolution, que l'Opus Dei en Espagne met tous les bâtons possibles pour empêcher le droit à l'avortement de s'appliquer, on a toutes les raisons de s'offusquer chaque fois qu'un de nos gouvernants veut toucher à cette loi salutaire de 1905. Les italiens en ont une nouvelle illustration avec cet arrêt de la cour européenne !

Commenter cet article

la pecnaude 21/03/2011 14:59



C'est un fait qu'en Alsace-Moselle, les prêtres sont payés comme des fonctionnaires ... par l'Etat. Si comme dans les autres départements ils étaient à la merci des oboles de leurs ouailles, ils
ne mangeraient pas souvent à leur faim.


Par contre l'Etat ne fait pas de différence pour l'entretien des batiments religieux ... et dire que la plupart de ceux qui se disent "souchiens" hurlent à la mort en soupçonnant une quelconque
participation de l'etat dans la construction des mosquées ... c'est d'un mesquin !!!



thalasrum 21/03/2011 18:05



C'est né d'une confusion entretenue. L'immense majorité des lieux de culte construits avant 1905 sont la propriété de l'État ou des collectivités territoriales & entretenues par elles.


Tous les édifices religieux construits depuis le sont uniquement par les religions & leurs fidèles ! Quelque soit la religion !



la pecnaude 21/03/2011 13:29



Qu'en est-il de l'exception française : l'Alsace ?



thalasrum 21/03/2011 14:30



Le statut d'Alsace Moselle est le statut concordataire napoléonien ! C'est tout aussi scandaleux que ce statut existe encore aujourd'hui ! La loi de séparation devrait s'y appliquer comme sur
l'ensemble du territoire !