Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politique de sécurité routière : les errements d'une politique à vue !

Publié le par thalasrum

En 2007, le candidat Sarkozy l'avait affirmé haut & fort : les radars automatiques n'auront pas vocation à remplir les caisses de l'État. Une politique de fermeté accrue sur les routes en parallèle avait permis de faire baisser le nombre de morts & d'accidents sur les routes de France.

Cependant, avec l'approche des élections & la nécessité de tenter de repêcher quelques voix, les députés & les sénateurs n'ont pu s'empêcher de voter une loi relâchant la pression sur les automobilistes ! À l'arrivée, le conducteur lambda & le lobby des automobiles club ont applaudi des deux mains, au grand dam des associations de victimes de la route, bien moins nombreuses en nombre (d'électeurs potentiels faut-il comprendre).

À peine cette loi votée, dès le début de 2011, le nombre de morts & d'accidents sont repartis à la hausse, très fortement. N'ont été surpris que ceux qui ne voulaient pas voir ! Les politiques de prévention sur la route n'ont commencé que depuis deux décennies, elles ne feront pleinement effet que d'ici trente à quarante ans, quand l'ensemble des conducteurs auront bénéficié, dès le plus jeune âge, d'une sensibilisation. Actuellement, nombreux sont encore les conducteurs qui ont connu l'époque de la conduite sans ceinture, sans limitation, voire sans panneaux routiers...

Immédiatement, avant que les médias n'aboient trop fort, Nicolas Sarkozy, par le biais de son fidèle Calde Guéant, au lieu de revenir sur la loi votée à l'Assemblée, annonce une mesure inutile, démagogique & financièrement intéressante pour l'État : la suppression des panneaux annonçant les radars mobiles. Sur le coup, le président Sarkozy va à l'encontre du candidat Sarkozy, mais est-ce bien la premère fois ?

Sauf que les candidats "terroirs" de l'UMP ne l'entendent pas de cette oreille. Ils ont fait voter une loi pour leurs électeurs & tenter de récupérer une partie de l'électorat déçu par la Sarkozie, pas question de toucher à la sécurité routière. Ainsi, pas moins de 73 députés UMP se mobilisent, se plaignent, hurlent, geignent (on les entend beaucoup moins au sujet des fermetures de classes dans les écoles... qui électoralement parlant sont au moins aussi importantes, mais on est de droite ou on ne l'est pas !), avec les lobby de l'automobile tous réunis... Pas un mot des associations de victimes de la route pour dénoncer la démagogie.

Richard Mallié, obscur député des Bouches du Rhône, est le fer de lance de la contestation... Vaste ambition pour la société les panneaux annonceurs de radars...!

Après une semaine, Guéant, droit dans ses bottes sur France 2, annonce que les panneaux seront maintenus, mais que le gouvernement n'a pas changé de cap. (SIC !). Pas un mot pour revenir sur la loi votée fin 2010. Le beauf peut continuer à rouler bourré avec son téléphone à l'oreille, il mourra, mais avec ses points & avec son permis !

Commenter cet article

birahima2 26/05/2011 09:22



le voyage en Turquie, la pub qui accompagne le Monde Diplomatique de ce mois-ci mais pas que.


Je vous en avais parlé dans vos posts antérieurs.


mais je vois 3 points d'interrogation.


Vous faites une bulle, comme on dit en BD ?



thalasrum 26/05/2011 17:32



Ah d'accord... Oui une sorte de bulle !



birahima2 25/05/2011 22:09



pour couronner le tout :


nous annulons notre voyage en Turquie.


c'est un voyage subventionné par les commerçants turcs. sa pa bon.


non, on ne finira pas dans les boutiques.



thalasrum 25/05/2011 22:17



???