Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parlons des inondations récurrentes dans le sud de la France

Publié le par thalasrum

pluie guadeloupe 01Plutôt que de parler politique internationale, les médias français préfèrent consacrer la plupart des journaux à filmer les inondations annuelles dans le Sud de la France.

Outre les pleurnicheries éternelles de ces pauvres gens dans leurs lotissements construits dans les deux dernières décennies, on sent le bonheur des commentateurs, bien au chaud, bien au sec, à voir des pauvres patauger dans l'eau... "qui ont tout perdu pour la deuxième ou la troisième fois consécutive".

Ah ! Parce qu'en plus ça arrive très fréquemment ? Ben oui, mon brave monsieur, il n'y a qu'à attendre les pluies de mi-saison pour faire de belles images bien vendeuses. Quand l'audience commence à baisser, juste avant de repartir pendant six mois, le journaliste fait son travail : il prend google map & avec une animation en trois dimensions, montre que ces habitations, sont construites... dans le lit d'un fleuve... Ni plus ni moins ! & les fleuves méditerranéens, ils montent vite & beaucoup... Ça fait des siècles que tout le monde le sait... C'est d'ailleurs pour cela que dès le moyen-âge, les habitants, pas encore vendus au libéralisme, s'occupaient principalement de construire à flanc de colline pour éviter les aléas du fleuve.

Mais l'Homme est vénal, & quand il s'agit de faire de l'argent, il n'y a plus de scrupules... Tout le monde sait que le terrain non construit est inondable. Le promoteur propose quand même de construire. Le maire ou un membre de sa famille en profite pour vendre un terrain inondable. On modifie le plan d'occupation des sols. Le lotissement avec des maisons mitoyennes identiques est construit à toute vitesse. On vend les maisons à la belle saison, durant l'été, avec des crédits sur vingt ou trente ans...

& les pluies arrivent. On déclare la zone catastrophe naturelle, & les impôts de tous payent les dégâts de l'enrichissement de quelques uns sans aucun scrupule. Quand va t-on se décider à punir les maires fautifs & les lotisseurs en mal d'argent facile ? Oui, le lit d'un fleuve est inondable... Il n'y a pas besoin d'avoir fait polytechnique pour le savoir ! Les journalistes auront quelques sujets en moins, mais la population n'aura pas besoin de payer tous les ans pour des dégâts largement prévisibles !

Commenter cet article