Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi, Zorro Sarkozy, ait sauvé l'Europe & le monde !

Publié le par thalasrum

president nicolas sarkozy republique insecuriteLe président de la République, Nicolas Sarkozy, a eu droit à 90 minutes d'antenne sur les deux plus grandes chaînes de télévision, pour expliquer "pédagogiquement" comment les européens se sont sortis de la crise après une nuit de négociations.

À l'écouter, c'est lui tout seul, Nicolas Sarkozy, qui a sauvé le monde de la banqueroute en faisant céder les banques, & en amenant les allemands sur la position française. Mieux vaut entendre cela que d'être sourd. L'information s'arrête là : la dette grecque est annulée à moitié, & ce sont les banques qui doivent payer les 100 milliards d'euros !

En entendant le président fanfaronner sur son tour de force, laissant entendre à mot couvert qu'il s'est énervé avec ses petits poings pour obtenir le résultat escompté, faire céder les banques, qui doivent payer l'addition, je me suis mis à penser aux téléspectateurs, avec leurs propres crédits, sur la maison, voire sur la voiture, la télévision...

D'un coup, cela a fait tilt ! Allons voir notre banquier demain matin pour lui dire, & bien voilà, vous annulez la moitié de ma dette, comme ça, en claquant des doigts ! Imaginez la tête qu'il va faire... Et bien non, dans la vraie vie, ça ne se passe pas comme ça ! Il n'y a que dans la vie des grands fauves économiques que l'on annule les dettes, d'un coup de baguette magique !

Pire, l'Europe trouve miraculeusement 100 milliards d'euros, alors qu'elle prétend que l'on ne peut pas annuler la dette des pays pauvres, que l'on ne peut pas aider réellement Haïti à se reconstruire... Les exemples sont innombrables ! Pourtant que se serait-il passé si la Grecque avait été en Banqueroute ? Ben... Rien ! Les États auraient recapitalisé les banques & basta !

Mais contrairement aux dénonciations calomnieuses du président contre les méchants grecs & demain les méchants italiens ou espagnols, la réalité est toute différente. L'Union Européenne & la zone euro sont aujourd'hui au bord du goufre tout simplement parce qu'il n'existe aucune solidarité entre les économies. C'est un espace de concurrence féroce & hargneuse, ni plus ni moins. Pourquoi ? Tout simplement parce que le principe de base appris en Histoire Géographie dès le lycée, à savoir qu'on ne dissocie jamais l'économique du social... Or, la construction de l'Union Européenne repose exclusivement sur l'économique. Le social, c'est à dire les êtres humains n'existent pas.

Le mépris de Nicolas Sarkozy lors de cette émission en dit long sur sa vision du social, de l'Homme !

Commenter cet article