Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marine le Pen annule son voyage aux Antilles : un prétexte pour cacher l'hostilité !

Publié le par thalasrum

http://medias.lepost.fr/ill/2011/03/24/h-4-2445194-1300982477.jpgMarine Le Pen a annoncé aujourd'hui sa décision d'annuler son voyage aux Antilles pour, si l'on en croit le Parisien, se consacrer à la recherche des dernières signatures nécessaires à sa candidature aux élections présidentielles.

Une véritable imposture, insupportable, inacceptable, pour l'ensemble des antillais, qu'ils vivent sur les territoires insulaires ou dans l'hexagone !

Comment croire une seule seconde que Marine Le Pen n'aura pas les 500 signatures nécessaires. La ficelle du misérabilisme & de l'exclusion du FN est grossière, usée jusqu'à la corde par son père. Maintenant qu'elle ne peut plus se plaindre de son ultra-présence médiatique, elle se rabat sur la seule chose invérifiable par l'opinion publique : les 500 signatures ! Son père les a systématiquement obtenues, aucune raison qu'elle ne les obtienne pas elle aussi, sans aucun souci !

Personne n'a décidé à sa place de son agenda & de son déplacement aux Antilles. Elle ne fera croire à personne non plus qu'elle se déplace avec sa petite voiture pour aller quémander personnellement les signatures auprès des élus locaux. Elle a une équipe de campagne, qu'elle l'utilise !

La réalité est ailleurs : Marine Le Pen n'a aucune envie de se rendre aux Antilles, face à une population très majoritairement hostile à ses idées. Sauf que le nombre d'Antillais est tel, en additionnant les territoires, & ceux qui vivent dans l'hexagone, que la candidate du FN ne peut tirer un trait définitif sur cet électorat, quand bien même il lui rapporte peu.

Marine Le Pen adopte donc la stratégie du Caliméro des signatures & s'en sert pour éviter d'avoir à se rendre aux Antilles ! En cela, la candidate du Front National méprise les populations des DROM dans leur ensemble, tout simplement parce que son programme oublie totalement ces territoires !

En refusant d'augmenter le SMIC, en refusant de revenir sur la retraite à 60 ans sur laquelle elle semble avoir des idées plus que confuses (voire son entretien sur Canal + avec Mme Lapix), Marine Le Pen porte un coup aux classes populaires en difficulté, largement surreprésentées dans les DROM. Pour ne pas à avoir à affronter cette réalité, Mme Le Pen se cache derrière le paravent des signatures.

Antillais, français, ayez bien en tête ce mépris au moment de voter le 22 avril !

Commenter cet article
B

meetic a tué les romantiques.
Répondre
T


lol