Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libération de Gilad Shalit : la victoire de la vendetta sur le dialogue !

Publié le par thalasrum

 

gilad-shalit.jpgLa libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit en échange d'un millier de prisonniers palestiniens est fêté comme une victoire pour les deux camps. Seuls quelques observateurs un peu plus attentifs ont cru bon de noter que cet échange renforçait le Hamas au détriment du Fatah de Mahmud Abbas.

Or, les faits sont là ! Implacables ! Cet échange marque la victoire de la violence sur le dialogue, du rapport de force sur la discussion sereine, de la vendetta sur la justice, des violents sur les modérés. Jamais le Fatah de Mahmud Abbas n'a été en état de négocier une libération de prisonniers palestiniens. Pas plus qu'il n'a été capable d'endiguer la politique de colonisation menée par Israël. Tout simplement parce qu'Israël pour des considérations ambiguës mène depuis deux décennies la politique du pire.

Plutôt que de négocier avec les modérés, un État viable, serein regroupant les deux peuples, Israël a œuvré jusqu'à rendre inévitable une nouvelle intifada, & empêcher toute autre solution que la création d'un État palestinien séparé de l'État d'Israël. État palestinien impossible à créer, puisqu'Israël ne veut pas laisser Jérusalem Est, pas plus que laisser des terres pour former un État palestinien en un seul morceau. Sans parler du problème vital dans la région des sources d'approvisionnement en eau potable.

De la même manière, plutôt que négocier avec les modérés du Fatah, Israël a mené une politique agressive & violente, multipliant les provocations qui n'ont fait que légitimer chaque jour un peu plus la politique du martyrologue menée par les intégristes religieux du Hamas.

Comme le note un observateur israélien interviewé ce matin sur la BBC, cet échange non seulement légitime le Hamas, mais il lui donne en sus la preuve que son choix politique de la violence est le bon ! Pour éviter de nouveaux enlèvements, Israël n'a aujourd'hui plus d'autre choix que de libérer les 4.000 palestiniens encore dans les geôles israéliennes.

À vouloir à tout prix libérer Gilad Shalit pour des raisons politiques, Netanyahu n'a fait que céder au chantage, à la violence, à l'agression. La seule conclusion possible est que le gouvernement d'Israël actuel n'accepte de discuter que sur le principe du œil pour œil, dent pour dent. Contrairement à l'analyse médiatique dominante, on est très loin de l'échange égalitaire : un soldat contre mille prisonniers ! De facto, le Hamas sort grand vainqueur de cet épisode.

En acceptant cet échange, Israël donne un message simple, clair, fort. À la discussion & la paix, elle préfère le chantage, la violence & la guerre prônées par le Hamas. Tant pis pour Yasser Arafat, il y aura encore du sang & des larmes... Pendant longtemps !

Commenter cet article

birahima2 19/10/2011 20:42



le message de Gilad Shalit est le suivant :« Ne fume pas, ne
bois pas, travaille et tu deviendras un réel beau gosse ».


Son slogan est « Je veux être Brad Pitt pour le corps,
Napoléon pour l'ambition et Christophe Colomb pour l'esprit de conquête ».



thalasrum 19/10/2011 21:12



?????????????????


La private joke qui ne fait rire que toi...


Garde là pour toi... ou pour ton blog !!! Il en regorge visiblement... Je dois être trop idiot pour saisir