Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les cantines scolaires ferment : la malbouffe arrive !

Publié le par thalasrum

http://www.come4news.com/images/users/3692/cantine_scolaire.jpg10% des élèves qui arrivent au collège sont en surpoids. Un adulte sur deux est en surpoids ou obèse en Guadeloupe. Face à ce constat édifiant, on peut espérer des pouvoirs publics une véritable politique de santé publique menée à tous les niveaux. Au premier rang desquelles on peut espérer une véritable politique de prévention, d'apprentissage de la diététique & de la nutrition.

Pendant ce temps, le conseil général de Guadeloupe mène une politique de fermeture de l'ensemble des cantines scolaires des collèges du département. La dernière cantine avec unité de production a fermé lors de cette rentrée scolaire au collège Général de Gaulle de Morne à l'Eau. Mais comment mangent les élèves à ce moment-là ?

La production de nourriture est externalisée, & confiée à des sociétés privées, qui au vu de la taille du département, s'empressent de fournir des devis exorbitants, sans véritable concurrence possible pour ces marchés publics. Si l'on ajoute que la filiale de la SODEXHO qui fournissait déjà une quinzaine d'établissements du département a été fermée durant l'été pour des raisons sanitaires, on arrive à une situation très compliquée à la rentrée.

Lors des appels d'offre, les conseils d'administration des établissements doivent se prononcer sur des repas entre 6 et 10€ par élève & par jour pour de la nourriture de mauvaise qualité, dont l'équilibre nutritionnel est plus que douteux ! Le conseil général, sûr de son fait, affirme que les chefs d'établissement sont responsables des appels d'offre & qu'il leur appartient de changer les cahiers des charges pour diminuer les prix... Tant de mauvaise foi quand on parle de santé publique de la jeunesse fait peur.

La réalité fait froid dans le dos. Avec les fermetures des unités de production, & l'augmentation exponentielle des coûts des repas, le nombre de demi-pensionnaires s'effondre (divisé par trois à la rentrée au collège de Morne à l'Eau) & les élèves se rabattent sur les camions ambulants opportunément situés juste devant les entrées des établissements scolaires, si ce n'est à l'intérieur de ceux-ci, malgré la loi les interdisant. Il y a des contrôles sanitaires prétendent les collectivités territoriales, refusant d'accepter l'illégalité de la réalité.

Les élèves, dès le collège sont réduits à des repas totalement déséquilibrés, si l'on peut appeler un sandwich trop gras, un "repas". Le laisser faire du conseil général, "pour des raisons budgétaires évidentes" est un aveu de culpabilité scandaleux !

Seules des cantines dans tous les établissements scolaires avec unités de production sur place pour produire des repas équilibrés avec des aliments venant de circuits courts peuvent permettre d'endiguer les problèmes d'obésité à moyen terme. Se cacher derrière des raisons budgétaires revient à abandonner la jeunesse à son triste sort ! C'est la politique du conseil général de Guadeloupe, qui se prétend socialiste !

Commenter cet article

birahima2 27/09/2012 19:56


http://www.youtube.com/watch?v=TRMYG6pYZK4


( all alone with your gueule, comme crusoé robinson )


 

thalasrum 27/09/2012 20:08



on ira voir