Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'État français aide la Grèce, & renfloue les voyous !

Publié le par thalasrum

Union EuropéenneImaginez une bande de jeunes fils de milliardaires. Ils jouent leur argent au casino prennent tous les risques, & finissent par perdre. Comme ils sont connus, ils s'endettent, & s'endettent encore plus. Jusqu'au jour où leurs parents las de payer, leur mettent une bonne fessée & disent stop ! Sauf que si vous remplacez "jeunes fils de milliardaires" par banques & parents par "État" dans l'Union Européenne, les banques n'ont pas fini de perdre à force de jouer qu'elles vont créer avec les marchés financiers d'autres dégâts ailleurs.

La Grèce n'est pas plus en situation difficile qu'il y a six mois. Sauf que des gogos ont décidé de spéculer sur les grecs & ont baissé le niveau de crédibilité de la Grèce, arbitrairement, comme on commande un café au bar le matin. On se dit que ce n'est pas si grave, l'Union Européenne existe, & la Grèce en fait partie.

L'Union Européenne a au départ été construite sur une idée simple : la coopération économique entre les peuples doit permettre d'éviter la guerre. Idée respectable, qui fonctionne plutôt bien jusqu'à présent.

Mais depuis vingt ans, les ultra-libéraux ont pris le pouvoir de l'UE via la commission européenne, le soutien des marchés financiers & la complicité des gouvernements.

Ils ont voulu imposer le traité constitutionnel européen. Repoussé par plusieurs peuples, sans vergogne, ils ont vité réécrit la même chose dans le traité simplifié, ratifié non par référendum comme l'aurait voulu la démocratie, mais par voie parlementaire !

Que se passe t-il aujourd'hui ? La Banque Centrale Européenne est tellement indépendante qu'elle n'a pas le droit de prêter d'argent à un État membre pour financer sa dette. La très peu communiste Federal Bank aux États-Unis a ce droit & en use très régulièrement pour éviter de mettre en péril l'économie. La Grèce se retrouve attaquée par les marchés financier & la BCE n'a pas le droit de l'aider, se mettant elle-même dans une situation baroque puisque la crise grecque fait baisser l'euro (la BCE disserte sur les vertus de l'euro fort...). Ce sont donc les États membres qui doivent prêter à la Grèce. Simple jeu d'écriture se dit-on...

Que nenni ! Les États & la France prêtent à la Grèce... avec intérêt. La France emprunte à 3% sur les marchés financiers (alors que les taux directeurs de la BCE sont à 1%, les banques se sucrent une première fois !), pour prêter à 6% à l'État grec, la population grecque paye la facture. & cet argent sert à payer la dette grecque... détenue par les banques européennes principalement (les banques se sucrent une seconde fois). Au fait, le PS a voté sans scrupule le plan "d'aide" à l'Assemblée Nationale

Mais si on se souvient bien, quand les banques étaient presque en faillite il y a deux ans... l'État français les a renfloué, sans leur demander autant d'intérêts...presque gratuitement ! Le peuple français a renfloué les banques françaises qui en continuant à jouer mettent en difficulté la Grèce. Le peuple grec va payer...

Quoi ? La bourse de Paris plonge parce que l'on suppute que l'Espagne puisse faire appel au FMI.... Préparez vous au plan pour l'Espagne & à notre ami Copé expliquer que la solidarité, c'est avec intérêt...

La prochaine fois que j'avance 10 euros à un pote au bar, faites moi penser à lui réclamer, 11 pour les intérêts, il y a plus de chances qu'il soit de droite ou socialiste qu'autre chose...Au nom du principe de réalité bien sûr ! Je prends le risque de ne jamais revoir mes 10 euros. La solidarité selon la droite m'inquiète... Surtout quand le même Copé commente les coupes sombres dans les services publics grecs en parlant de modèle...

Commenter cet article