Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Guadeloupe, vice-championne de France des avortements !

Publié le par thalasrum

IVG-France-contraception-sexualite-mineurs.jpegBérengère Poletti, députée UMP, rapporteure de la mission de la Délégation aux Droits des Femmes sur la contraception des mineurs,vient de rendre public son rapport. Selon les chiffres de 2006, la Guadeloupe arrive juste derrière la Guyane pour les avortements, avec 51,6 pour 1000. Les mineures représentent 6 à 8% de ce chiffre. La moyenne nationale est inférieure à 20 pour 1000.

Le rapport pointe principalement les tabous familiaux, & le poids de la proximité. Comme tout le monde se connaît, les filles auraient du mal à demander des moyens de contraception. Cela prouve pleinement tout le travail d'éducation qu'il reste à faire dans cette région pour que l'avortement ne soit plus un moyen de contraception pour les mineures !

Le rapport note d'ailleurs la méconnaissance des moyens de contraception & surtout la persistance de croyances absurdes (on ne tombe pas enceinte lors du premier rapport...). Contre les tabous familiaux & religieux, il appartient donc à l'école laïque & républicaine de combler ce vide. Pour cela, il faut donner les moyens & les coudées franches aux infirmières & médecins scolaires & appliquer la loi dans tous les établissements scolaires pour mettre à disposition des adolescents des moyens de contraception gratuit.

Les arguments qui consistent à dire que parler de sexualité incite à passer à l'acte & que la gratuité des moyens de contraception est une invite à la débauche ne tiennent pas devant les faits. Les mineurs ont une activité sexuelle, & la politique de l'autruche conduit aujourd'hui à une catastrophe. Les chiffres sont là pour le prouver. Les premières victimes sont les mineures. D'autant que la région est particulièrement frappée en matière de maladies sexuellement transmissibles.

Il faut mener une politique volontariste de prévention à tous les niveaux, pour que la jeunesse sorte du fatalisme des grossesses précoces non désirée & du fléau du SIDA !

 

Commenter cet article

la pecnaude 30/03/2011 11:50



Heureusement qu'il y a encore le recours de l'IVG. Mais il faut reconnaître que la politique de santé scolaire n'existe plus, pas plus que les cours de sciences de la vie , pas plus que la
morale, pas plus que l'éducatif civique. Deux ministères en sont responsables, l'Education Nationale et la Santé. Dans notre Région, le Poitou-Charentes, Ségolène Royal a mené une bataille très
dure à ce sujet et surveille le problème comme du lait sur le feu.


Que fait le planning familial ? Faudra-t-il avoir recours à des ONG étrangères et plus ou moins "religieuses" pour faire campagne contre le SIDA ? ou le patron de la règion va -t-il, enfin,
mettre son machisme sous le boisseau pour intervenir ?



thalasrum 30/03/2011 12:46



Ségolène Royal a effectivement été la seule à prendre le problème à bras le corps & à prendre des mesures concrètes de prévention, dans un concert de cris d'orfraies réactionnaires,
intégristes, machistes & misogynes !