Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fellag : lire pour aimer l'Algérie !

Publié le par mouloud

Il aime l'Algérie. Normal ! C'est son pays. Il aime l'Histoire de son pays ! Il aime en parler ! Il aime la faire partager ! Dans son dernier roman, Fellag va encore plus loin que dans les précédents. Il raconte une Histoire du temps présent. L'allumeur de rêves berbères. Tout un programme pour raconter la guerre civile sanguinaire qui a ravagé le pays.

Fellag a une force démesurée : il sait raconter. Il sait captiver. Ses phrases sont simples. Son français est accessible à tous. & pourtant, il éclabousse de culture toute personne qui ouvre un de ses écrits.


Fellag raconte la mort. Fellag raconte la peur de mourir. La solitude. L'angoisse. On la vit avec lui. Mais n'attendez pas un drame pleurnichard. Une chronique dramatique. Non ! Fellag fait rire. C'est sans doute la seule solution. Mais cela sonne tellement juste ! Fellag écrit comme il parle. Qu'est-ce qu'il parle bien ! Si vous l'avez raté sur scène, ne ratez pas ses romans. Il ne semble avoir pour seule devise que cette phrase jetée à la figure de tous les criminels : « Vivre pour ne pas donner raison aux prédateurs de la beauté ». Fellag ne montre que de belles choses. Hésitant tout en tournant les pages entre un éclat de rire coluchien, & une larme catastrophée, le lecteur se laisse bercer par ces personnages universels. Par ces personnages qui refusent la fatalité, qui tournent en dérision une économie de pénurie, qui méprisent la censure, qui se délectent des alcools les plus simples, qui dénigrent le droit aux assassins de diriger leurs vies.

Quand on sort d'un livre de Fellag, on en sort grandi.


Fellag, « L'Allumeur de rêves berbères », Paris, Lattès 2007, « J'ai lu n°8722 », 2008

 

Commenter cet article