Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De la mendicité aux expulsions, l'UMP ressort les rengaines éculées de la peur de l'autre !

Publié le par thalasrum

charters-immigres-clandestin-expulsion-manifestationDès le début de semaine, Jean-Claude Gaudin, l'ineffable maire de Marseille avait tiré le premier pour occuper le terrain médiatique en annonçant un arrêté anti-mendicité dans la deuxième ville de France. Après le crétin qui fait payer 38€ aux miséreux qui font les poubelles en banlieue parisienne, le maire à l'accent bien accroché a décidé d'infliger la même taxe à ceux qui osent demander un euro ou deux pour s'acheter un litron d'alcool ! Visiblement, Jean-Claude Gaudin n'a pas lu "Le Soleil des mourants" de Jean-Claude Izzo, il devait y avoir trop de pages... Ou alors, Izzo ne parlait pas de la bonne partie de Marseille. Quand le maire UMP ne s'intéresse qu'à l'aristocratie, feu le romancier s'intéresse au peuple, aux métissages, à la beauté d'une ville qui se débat au soleil malgré la souffrance.

Mais devant la meute médiatique, & pour éviter que l'investiture de François Hollande ne fasse une nouvelle fois la Une des médias, Claude Guéant a cru bon d'en remettre une couche en fin de semaine. Cette fois ce ne sont pas les mendiants qui sont visés, mais les pauvres qui travaillent sans papier. Plutôt que de punir les marchands & exploiteurs de misère qui s'enrichissent avec le travail dissimulé, notre ministre de l'Intérieur, sans vergogne aucune, poursuit le travail de son prédécesseur au ministère de l'immigration & de l'identité nationale, en renvoyant les pauvres mourir chez eux !

De trop nombreuses enquêtes & études ont prouvé que cette politique du chiffre était absolument absurde, qu'elle consistait parfois à renvoyer trois fois la même personne dans son pays, qu'elle coûtait une fortune à la République, sans pour autant être opérante... Mais qu'importe !

Il faut rassurer le téléspectateur de TF1 ! Lui donner l'impression que s'il sort de chez lui, la France ressemble à un coupe gorge. Loin des débats de la gauche pour construire une nouvelle société, l'UMP ressort la peur millénaire de l'autre, du misérable qui vient couper la gorge du possédant... Qui peut encore tomber dans le piège ?

Commenter cet article