Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Benoit XVI & la pédophilie : deux siècles de retard

Publié le par thalasrum

Pape-Benoit-16.jpegLes révélations sur New York Times sur les affaires de pédophilie aux États-Unis, dont aurait eu connaissance Benoît XVI, alors cardinal Ratzinger, ajouté à la désastreuse gestion des multiples affaires de pédophilie déjà révélées tant en Irlande que partout dans le monde, démontrent à quel point l’Église catholique s’avère incapable de se réformer.

En élisant l’un des plus réactionnaires cardinaux, en la personne de Ratzinger, membre des jeunesses hitlériennes, avec une vision plus que traditionnaliste de la société & par conséquent du rôle de l’Église, il était évident que le catholicisme allait vivre des heures sombres.

Rappelons qu’avant même les affaires de pédophilie, le pape Benoît XVI a mis en marche la procédure de béatification de Pie XII, bien connu pour son très lourd silence pendant la deuxième guerre mondiale alors qu’il connaissait la situation des juifs en Allemagne & que les nazis se targuaient de son soutien. Rappelons son soutien à un prêtre excommunié pour ses écrits révisionnistes, rappelons l’excommunication d’une fillette brésilienne de 9 ans violée & enceinte, pour s’être faite avorter, sans parler de la sortie en Afrique contre l'utilisation du préservatif... N'en jetez plus !

Le pape gère de manière calamiteuse les décennies de silence sur la pédophilie. Sans compter son entourage, qui multiplie les horreurs, la dernière en date, avec le prédicateur du Vatican qui a osé comparer les attaques contre l'Église avec l'antisémitisme... Malgré les excuses postérieures, le mal est fait !

Le reniement de la femme dans l'Église catholique se traduit à toutes les échelles & va à l'encontre de la société contemporaine. Le pape & les théologiens n'ont toujours pas vu que quelque soit son discours, la contraception était entrée dans les moeurs & sert l'émancipation de la femme. Rejeter la contraception, c'est rejeter la femme dans le champ de la dépendance, de la maternité. Rejeter la femme des les institutions de l'Église, c'est refuser l'égalité entre hommes & femmes.

Comment un État ouvertement sexiste & misogyne peut-il être accepté dans notre société ?

Commenter cet article

isabelle cassou 11/04/2010 23:09



je soutiens chaque mot à 200%, ce pape est de nos jours la plus grosse erreur d'une religion qui aurait pu être progressiste. mon ami l'appelle adolf II



thalasrum 12/04/2010 01:05



merci. à bientôt sur le blog !