Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ben Laden, la torture & les États-Unis

Publié le par thalasrum

constitution-americaine-libertes-individuelles.jpgDepuis l'annonce de la mort de Ben Laden, le débat a repris aux États-Unis autour du problème de la torture. Le lieu de résidence d'Oussama Ben Laden, aurait été obtenu à partir d'aveux obtenus à Guantanamo, sous la torture ! Ce qui la justifierait en grande partie selon une partie des faucons républicains ! Voilà pour les faits !

Cependant, cet élément ne fait que renforcer au contraire la défaite idéologique américaine. Comme je l'expliquais dans un billet précédent, ce sont toutes les valeurs américaines qui se sont effondrées depuis 2001.

La liberté d'expression en premier lieu. Reconnu comme principe fondateur en étant le premier article de la constitution américain, cette liberté d'expression a été gravement mise à mal depuis les attentats des Twin Towers. D'une part, par le secret maintenu autour des conclusions de l'enquête sur les attentats & l'effondrement des deux tours jumelles, mais aussi & surtout par le secret maintenu pendant très longtemps autour de Guantanamo & la guerre en Afghanistan. Rien ne permettait d'envisager que les terroristes vivaient dans ce pays, & pourtant, aucun média américain n'a remis en cause ce choix au moment où W.Bush a décidé l'attaque. Aujourd'hui, Ben Laden, a été tué... au Pakistan !

Les libertés individuelles sont un autre élément fondateur de ce pays. Elles ont été restreintes pour la plupart des citoyens américains au nom de la sécurité nationale, & les principes élémentaires  de défense ont été bafoué dans le camp de Guantanamo, avec des arrestations arbitraires, le maintien en détention de prisonniers manifestement sans aucun motif... Pour le commun des mortels, la multiplication des restrictions dans les aéroports & pour les voyages par avion représentent une diminution sans commune mesure de leurs droits.

Les libertés religieuses sont reniées par les discours stigmatisant, associant tout musulman à un terroriste, derrière le paravent théorique du choc des civilisations de Huntington, relayée par W.Bush, & jamais réellement démenti par l'administration démocrate en place depuis 2008. Toutes les religions peuvent s'exprimer aux États-Unis, mais les musulmans un peu moins que les autres...

Le droit des personnes lors de l'assassinat de Oussama Ben Laden. La communication officielle de Barack Obama a expliqué que le dirigeant présumé d'Al Qaida avait été abattu parce qu'il tentait de résister au moment de son arrestation, alors qu'il n'était pas armé ! Imaginez un commando d'élite des troupes américaines, face à une personne désarmée, qui résiste... Elle résiste comment ??? Il y a donc eu une volonté manifeste d'assassiner une personne, pour toute forme de procès. On en revient aux techniques du Far West du XIXème siècle, où faute de moyens suffisants de police, les personnes recherchées étaient demandées "mort ou vif". Depuis cette époque, le droit de toute personne à un procès équitable a été reconnu par les États-Unis, mais pas encore pour tous les citoyens. Il y a eu dans le cas de Ben Laden l'application de la peine de mort, sans aucun jugement !

L'assassinat de Ben Laden est donc une victoire de la barbarie sur l'humanité, de la vengeance sur la justice, de la loi du plus fort sur le droit ! Certains s'en réjouissent... Le droit, la civilisation, les Droits de l'Homme ont énormément perdu dans cette affaire !

Commenter cet article

birahima2 08/05/2011 08:09



c'est pas "aucune guerre n'est bonne" que disaient les poilus


c'est :


votre guerre est pas la nôtre.


 


 



thalasrum 09/05/2011 15:48



certes...



la pecnaude 06/05/2011 01:06



Mais c'est vrai, on n'avait rien à y faire. On ne le doit qu'aux politiques qui veulent laisser "une trace" dans l'histoire ...


Alors, on en fout le camp ?



thalasrum 06/05/2011 01:27



Le problème, c'est qu'on a mis un tel bazar en Afghanistan depuis 150 ans (avec les anglais, puis les russes, puis les iraniens, puis les soviétiques, puis les américains, sans oublier les
chinois...) qu'avant de s'en remettre... Il va falloir un moment !!!!



la pecnaude 06/05/2011 01:04



Mais Bon Sang ! la guerre n'a pas de principes, on ne demande plus aux anglois de tirer les premiers.


La guerre n'est bonne que pour les journaliste !...



thalasrum 06/05/2011 01:25



non elle est surtout merveilleuse pour les marchands de canon !!!!


Aucune guerre n'est bonne !!!



la pecnaude 06/05/2011 01:02



D'où la difficulté de faire la guerre pour la démocratie contre des gens sans principes. Mais je crois que votre propos concernait la perte de nos valeurs morales devant ce que d'aucuns nommerait
"exécuton" et ce que d'autres "Meurtre avec préméditation". De là à se demander si -pour le bonheur de beaucoup (çà c'était à voir) il ne valait pas qupprimer un seul humain pour en sauver
beaucoup d'autres ... on a le droit d'en juger. Savoir s'il était moral de supprimer l'emblème et le responsable de milliers d'assassinats et de ne pas avoir de remords, c'est à chacun de décider
en son for intérieur, question de conscience.


Très, très difficile de tuer un homme ... même avec la plus grande rage possible, cela arrivait facilement à ma génération, (celle de Le Pen pour vous rafraîchir la mémoire), celle qui n'a eu
comme recours en Indo que d'adopter le style de guerre imposé par les vietnamiens, en Algérie, parce que le pli était pris et les anciens n'ont pas pu revenir à de bonnes bases. Mais je vous le
redis, devant un assassin tel que le symbole Ben Laden, compte tenu de l'Etat de la justice dans le monde (TGI etc....) il revient au pékin qui dirige l'affaire de donner l'ordre et à l'humain
d'appuyer sur la gachette (et là c'est vraiment dur).



thalasrum 06/05/2011 01:24



C'est pour cela qu'on ne fait pas la guerre au terrorisme. On ne peut que mener des actions d'éducation... à long terme ! & redonner les moyens à l'ONU du développement pour éviter la haine
de l'autre...



la pecnaude 05/05/2011 15:43



En théoriejevous donnerais raison ... Seulement voilà, on ne fait plus la guerre "en dentelles" avec les courtisanes qui suivent le carosse royal. S'agit-il d'ailleurs d'une vraie guerre ?


Regardons un peu les sortes de conflits : une armée, des outils, des hommes d'un côté  et des bandes d'hommes sans autres outils que les armes légères (ni véhicules, ni aviation etc ...)
mais qui emploie TOUS les moyens de destruction possibles, y compris le meurtre de civils, avec un art de la guerilla bien assimilé (ils ont eu le temps d'apprendre).


On ne peut juger comme cela des moyens, les critiquer au nom des Droits de l'Homme ben sûr, mais si vous vous étiez trouvé au milieu de ce conflit, devant des morts (même du camp adverse si vous
en avez un), devant la barbarie, il vous apparaîtra nécessaire d'en éradiquer la cause. Que celle-ci soit symboliquement représentée par UN SEUL homme facilite les choses, c'est tout.


Mais, bien sûr, cela ne résoud en aucun cas le problème !



thalasrum 05/05/2011 17:03



Quand on renie tous ses principes pour parvenir à ses fins, quand on en vient à adopter les principes de l'adversaire pour préserver ses idées, qui est le gagnant à la fin ? Nous occidentaux
avons nous gagné quoique ce soit dans cette guerre, si ce n'est un coût pharaonique, de multiples lois sécuritaires, des heures de contrôle à chaque fois qu'il faut prendre un avions ?