Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On s'en fout!

Publié le par thalasrum

"Faute d'emploi ou de perspectives de carrières intéressantes dans leur pays, de plus en plus de jeunes Français s'expatrient en Chine, malgré les obstacles à surmonter, attirés par la forte croissance de l'Empire du milieu.  Peu de chiffres officiels sont disponibles, car nombre de ceux qui souhaitent rester arrivent avec des visas de touristes. Cependant, selon une estimation des services consulaires, la seule ville de Shanghai, capitale économique et financière, voit débarquer chaque mois une centaine d'entre eux. ". AFP

La suite de l'article tout aussi laconique explique que ces pauvres diplomés, sans perspectives, s'expatrient pour créer une petite entreprise le plus souvent. Blablabla

Derrière la façade mirifique du "à l'étranger, c'est tellement mieux", on s'apeerçoit que les échecs sont nombreux.

Un tel article est proprement scandaleux. On vante les mérites de pourritures qui fuient le système français de protection social, qui garantit un minimum à tous pour aller dans un pays où la seule loi est celle du "marché" & du gouvernement qui cadenasse tout ce qu'il veut. Que certains d'entre eux échouent me réjouit au plus haut point!!!

La France n'est pas un pays contraignant pour les entreprises, contrairement à ce que pleurent régulièrement l'ensemble du patronat. Simplement, il évite aux entreprises d'avoir à payer directement les formations, puisqu'elles sont obligatoirement intégrées dans les cursus scolaires & universitaires. La France produit des travailleurs de qualité, c'est un fait & si des crétins préfèrent partir ailleurs, qu'ils y crèvent, mais qu'on nous foute la paix. Ces gens-là, on s'en fout!!!

Commenter cet article

Oncle Paul (de passage) 26/05/2006 15:47

Quelle profondeur d'analyse, quelle puissance de réflexion ! Je suis impatient de lire ce que vous serez capable d'écrire lorsque vous serez sorti de l'adolescence !

thalasrum 26/05/2006 20:15

Quand le sage montre l'étoile, l'idiot regarde le doigt...