Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un pas supplémentaire vers la démocratie!

Publié le par Mouloud

Au printemps dernier, quelques jours, avant le second tour des élections présidentielles au Libéria, petit pays de l'Ouest de l'Afrique, on pouvait légitimement s'interroger sur un scrutin extra-ordinaire. Les deux adversaires étaient aussi inattendus qu'incongrus : une femme, Ellen Johnson Sirleaf, opposée à un ancien joueur de football, George Weah. Les commentateurs de l'époque paraissaient d'autant plus inquiets que l'on prétait à la candidate des liens avec d'anciens chefs de la guerre civile qui avait ravagé le pays pendant la dernière décennie, & que george Weah était accusé de populisme, utilisant sa gloire issue du ballon rond pour conquérir la partie la plus illettrée de la population. La victoire finale de Johnson Sirleaf avait été fêtée du bout des lèvres, même si pour la première fois, un pays africain allait être dirigée par une femme, démocratiquement élue. Le Libéria donnait ainsi une leçon de démocratie & de parité sexuelle dont bien des pays occidentaux devraient s'inspirer.
Mais il restait le plus compliqué à cette femme: remettre en état de marche un pays en ruine suite à une guerre civile qui a employé des milliers d'enfants soldats (lire le majestueux roman de KOUROUMA "Allah n'est pas obligé!"). & une partie complexe de ce travail revenait à juger les criminels de guerre qui ont mis le pays à feu & à sang pour des trafics de diamants.
Or, l'un des pires d'entre eux, Charles Taylor, vient d'être arrêté au Nigéria (alors qu'il fuyait) & remis aux autorités libériennes en vue d'être jugé par un tribunal international !!!!!!
Cette information, qui paraît évidente pour quiconque un peu au fait du droit international & de la démocratie, apparaît en Afrique comme une véritable révolution. Non seulement, le Nigéria a coopéré avec un pays voisin, le Libéria pour arrêter puis extrader un criminel, mais il n'y a pas eu d'arrangement douteux entre les deux pays. Simplement, la démocratie semble s'instaurer dans une des régions les plus instables d'Afrique jusqu'alors & l'on ne peut que se réjouir de cette situation nouvelle. Peut-être le président français, s'il lui reste un instant à lui, devrait-il se soucier de cette nouvelle leçon donnée par deux pays africains pour envoyer les criminels militaires français qui ont sévi en Yougoslavie au début des années 1990, plutôt que de tenter honteusement de les couvrir!!!

Commenter cet article