Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La rue s'est exprimée

Publié le par thalasrum

Dans le calme, avec un service d'ordre très organisé (des centaines de personnes réquisitionnées dans tous les syndicats), des dizaines de milliers de manifestants ont défilé à Marseille du Vieux Port jusqu'au boulevard Périer... Une réussite gigantesque pour les jeunes, pour les syndicats, & pour l'ensemble des citoyens mobilisés autour de la lutte contre la loi sur l'égalité des chances.
Car ce n'est plus seulement l'article de loi concernant le CPE que contestent les manifestants, mais bien l'ensemble de la loi sur l'égalité des chances, avec l'apprentissage à 14 ans, le travail de nuit rétabli à partir de 16 ans, &, bien évidemment, ce Contrat Première Embauche qui casse le code du travail !!!!
Dans ce contexte, bien que majoritairement, il n'y ait pas eu d'incidents liés à des casseurs, les médias, une nouvelle fois incapables de prendre une quelconque hauteur, se sont jetés sur les quelqies villes où des incidents ont eu lieu (Paris, Grenoble, Toulouse essentiellement) pour oublier que la manifestation immense de Marseille n'avait été émaillée d'aucun problème !!!!!! Pire, les médias sous estiment complètement, les dizaines de manifestations provinciales, & ne semblent tirer des conséquences que de la démonstration parisienne. Pourtant, en additionant les chiffres, on arrive à des chiffres allant de 1 à 3 millions de personnes dans les rues. Tous les ministères, sans exception, avaient pris conscience de l'opposition populaires, & avaient revu leurs copies.
Mais Galouzeau de Villepin reste droit dans ses bottes, à la manière d'un Juppé en 1995, ou d'un Raffarin en 2003!!!! Il entend la rue gronder, mais il ne l'écoute pas!!!!
Les rats, conscients du danger quittent le navire. L'UMP ne veut pas faire naufrage avec ce capitaine sourd & aveugle. Alors, les appels discrets à changer de méthode se multiplient pour le ministre. Pendant que d'autres sont de manière très surprenante, aux abonnés absents : M. De Robien, ministre de l'Education, qui voit pourtant comme tout un chacun, une grande partie des personnes dont il a la charge (lycéens, étudiants, professeurs) battre le pavé plutôt que d'étudier dans des salles austères, ne réagit pas, ne dit rien. Pourtant, la loi sur l'égalité des chances le concerne au premier chef, car elle permet la mise en place de son cheval de bataille : l'apprentissage à 14 ans. & pourtant, il ne prononce pas un mot, ni pour défendre ni pour abandonner Galouzeau. De la même manière, Borloo, qui jouait le ministre social & dont on ne pouvait rater le visage rond à la télé il y a quelques semaines semble avoir complètement disparu du paysage. Alliot-Marie, qui semble avoir oublié son incapacité à gérer le problème du porte-avions Clémenceau claironne qu'elle reprendrait bien le poste de Galouzeau. Quant à Sarkozy, il est devenu  à Douai lundi le chantre de la droite sociale avec comme slogan "Pour une France plus juste". Un quelconque ministère ne l'intéresse plus, il se place en présidentiable en puissance... Il ne reste donc plus grand'-monde aux côtés du premier ministre, raide & soudain vieilli. Même Chirac qui semblait porter le projet du CPE est aux abonnés absents...Inquiétant!
La chute possible de Dominique de Villepin poserait des problèmes quasi-insolubles tant à Chirac qui avait imposé "son premier ministre", qu'à Sarkozy, qui serait alors dans une situation complexe, obligé de participer au gouvernement en tant que chef de file de l'UMP, mais obligé de refuser tout poste compromettant en vue de la présidentielle 2007...

Commenter cet article