Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'horizon vide du gouvernement

Publié le par Mouloud

Trois manifestations dans la semaine, trois succès croissants pour les manifestants. Plus d'un million de personnes dans les rues un samedi. Cela faisait longtemps qu'un gouvernement n'avait eu à affronter un mouvement d'une telle ampleur, mais surtout un mouvement aussi disparate que solidaire.
Ici, ce n'est pas un corps de métier qui défend sa profession, comme cela avait pu être le cas en 2003: c'est bien l'ensemble de la population française dans toute sa diversité qui s'oppose au gouvernement. Et cette population française ne diverge pas avec le gouvernement sur un point politique mineur, mais bien sur une vision de l'avenir. Car le CPE, c'est bien évidemment la loi sur l'égalité des chances, avec son apprentissage à 14 ans, le rétablissement du travail de nuit pour les mineurs de 16 ans, en clair, une régression complète du droit du travail.
Or, samedi, la population qui a défilé samedi ne peut être accusée d'être manipulée par la gauche ou l'extrême gauche, ce sont les citoeyns lambda qui ont peur pour leur avenir, ou celui de leurs enfants qui sont descendus dans la rue. Ce qu'ils veulent est on ne peut plus clair, ils veulent le retrait de cette loi qui instaure la précarité du travail des jeunes!
Mais faut-il que Galouzeau de Villepin soit aussi aveugle que l'était Juppé naguère pour s'obstiner dans un attentisme qui risque de lui être fatal. Mitterrand en des jours de juin 1989 disait à propos de la Chine insurgée "Un peuple qui est réduit à tirer sur sa jeunesse n'a pas d'avenir!". Si l'on applique ce brillant précepte à la situation française aujourd'hui, le gouvernement, après avoir tiré sur les personnes âgées (casse de l'hôpital, baisse du pouvoir d'achat...), après avoir tiré sur les salariés (augmentation des annuités nécessaires pour obtenir une retraite complète, retour plus ou moins déguisées à la semaine de 39h), en vient aujourd'hui à tirer sur sa jeunesse en lui empêchant quasiment d'obtenir un emploi stable en CDI avant l'âge de 26 ans!
Espérons que les centrales syndicales qui se réunissent actuellement auront le bon goût de rejoindre les étudiants et les lycéens dans le mouvement de grève de jeudi, qui risque fort, en cas de réussite, d'entraîner De Villepin au tapis. Quand on sait que ce premier ministre est la baudruche de Chirac, il y a de quoi s'inquiéter...

Commenter cet article