Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mieux vaut être islamiste que journaliste...

Publié le par thalasrum

Aujourd'hui, la cour d'Alger a condamné Hakim Laâlam, journaliste algérien, à six mois de prison ferme, pour avoir osé critiqué le pouvoir algérien!
Dans le même temps, constate la presse française (France culture, lle Nouvel Obs), 2200 islamistes condamnés pour des actes commis pendant la guerre civile des années 1990 sont libérés!!!
Cette atteinte flagrante a la liberté d'expression s'effectue dans un climat de répression. Cela constitue un véritable scandale!
Par contre, la part belle est faite aux différentes religions, ce qui apparaît réellement inquiétant. En effet, qu'une telle histoire se produise en Algérie reflète le manque de démocratie dans ce pays, mais en changeant d'échelle, on s'aperçoit qu'à un niveau plus global, des actions du même genre ont lieu même dans des pays démocratiques.

Ainsi, l'affaire des caricatures sur Mahomet au Danemark aboutit à une véritable crise politique dans ce petit pays avec une percée de l'extrême droite. En France, le rédacteur en chef de France Soir qui a eu l'impudence  de publier ces mêmes caricatures a  été licencié! De même le MRAP national a attaqué France Soir et menace de le faire pour Charlie Hebdo. Heureusement que des pressions de militants tentent d'empêcher la situation de s'aggraver.

Ce qui est gravissime dans cette situation, c'est l'assimilation qui est insidieusement et systématiquement faite dans les médias entre origine nationale et religion. Le fait que des gens puissent ne pas avoir de religion est complètement éludé. Les habitants du Maghreb sont des musulmans et, en opposant, les européens sont par conséquent des chrétiens. Les agnostiques e& autres athées apprécieront. Pourtant, nous vivons dans  un pays laïc, ce qui devrait faciliter ce travail de séparation entre conviction religieuse et situation nationale. & pourtant, à voir les hommes politiques présents lors de la cérémonie pour Ilan Halimi où ils étaient sensés représenter la République, donc la laïcité, se présenter comme des croyants convaincus, amène à s'interroger...


Un imbécile pseudo-intellectuel prétendait il y a quelque temps que le XXIème siècle serait religieuux ou ne serait pas. Il semble que les dirigeants actuels de nombreux pays mettent tout en oeuvre pour appliquer cette prédiction ridicule qui constitue un retour en arrière de plus de trois siècles. De la révolution conservatrice de W.BUsh aux Etats-Unis à l'intégriste religieux iranien, la religion précède & pèse sur le politique alors qu'elle ne devrait être qu'un élément choisi de la vie privée. Pourtant, l'histoire est pleine de régimes censurant, emprisonnant celui qui ose écrire, du grand Averroès à Diderot, les prisons des tyrans se sont toujours remplies d'opposants. Que cela existe encore aujourd'hui, à l'heure où le président Bouteflika se permet de faire des leçons de morale (justifiée) à la France sur la colonisation, devrait amener peut-être chacun à penser àà balayer devant ses conceptions de la démocratie, de la liberté d'expression, de la laïcité et du pouvoir laissé aux religieux.

Commenter cet article