Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarkozy & la grâce: une nouvelle volte-face?

Publié le par thalasrum

Le président de la République française a le droit de grâce Souvenir du temps où celui qui dirigeait le royaume de France était un monarque absolu qui enfermait qui ilvoulait quand il voulait & pouvait de la même manièrefaire sortir n'importe qui. De Gaule, dans sa grande magnanimité n'a gardé que la deuxième partie du pouvoir, à savoir celui de grâcier qui il voulait. Cela pouvait encore se "justifier" quand la peine de mort était en vigueur. Mais, depuis son abolition par François Mitterrand, ce droit n'a plus aucun sens, si ce n'est pour se doter d'un truc qui fait bien en plus. Sarkozy, avait d'ailleurs affirmé le 14 juillet dernier qu'il n'utiliserait pas ce droit & qu'il jugeait inconcevable de l'utiliser.
Mais les temps changent. Les membres de l'Arche de Zoé ont été condamnés par un tribunal tchadien, ils effectuent leur peine en France.
Idriss Déby, président tchadien, avait dit que le droit tchadien devait s'appliquer... Mais, le président tchadien est en danger. Des rebelles tentent de prendre le pouvoir & son armée fait pâle figure. Soudain, le président Déby se souvient des condamnés & s'aperçoit que lui aussi s'est arrogé le droit de grâcier qui il veut. Dans une interview sur Europe 1 jeudi matin, il laisse entendre qu'il pourrait grâcier les six condamnés français, ... si la  France lui demande... Bien évidemment, le geste n'est pas gratuit. Il y a des contreparties induites.
Sarkozy avait sous-entendu qu'il ne soutiendrait pas le président Déby. Bizarrement, l'État français s'engage à demander la grâce des membres de l'Arche de Zoé. On imagine qu'il y a la contrepartie derrière... Le Tchad est en effet la clé de voûte de la présence française en Afrique. Étant donné l'instabilité chronique du voisin soudanais, on peut imaginer que la Raison d'État française va s'appliquer pour une intervention militaire au Tchad.
Sarkozy va donc mettre un mouchoir sur sa déclaration du 14 juillet: quel homme qui tient sa parole! Sauf quand la raison d'État gnagnagna... Rassurez-vous, les membres de l'Arche de Zoé ne sont pas encore sortis de prison: des familles françaises ont aussi porté plainte contre eux, & ils seront peut-être jugés par des tribunaux français pour leurs actes!

Commenter cet article