Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présidentielles : la conférence du PCF se ridiculise en désavouant Pierre Laurent !

Publié le par thalasrum

L'appel de Pierre Laurent à adouber la candidature de Jean-Luc Mélenchon était un bon présage pour parvenir à l'union de la gauche, la seule la vraie. Cette proposition n'était en aucun cas imposée d'en haut, mais émanait des multiples appels de sections locales à voter Mélenchon.

Malheureusement, la conférence nationale du Parti Communiste a décidé majoritairement d'aller à l'encontre de son secrétaire nationale et de sa base en appelant à une candidature communiste. La décision finale reviendra finalement aux adhérents et il faut espérer que leur choix aura une autre hauteur de vue que l'absurde choix d'une majorité étriquée de la conférence nationale.

Car qu'est-ce à dire qu'une candidature communiste ? André Chassaigne ? Dépasserait-il les 2% ? Pierre Laurent serait alors la seule candidature qui tienne la route. Mais accepterait-il de se présenter après avoir appelé son parti à se rallier à la candidature de Jean-Luc Mélenchon ? Ce serait d'une absurdité sans nom !

Une candidature séparée des communistes et de Jean-Luc Mélenchon serait vouée à annihiler les deux, et à donner raison aux abstentionnistes ! Sur le programme, les deux candidatures seraient identiques à 95% ! Les électeurs ne comprendraient pas cette stratégie suicidaire ! Pire, une candidature communiste rendrait très difficile l'accès de Mélenchon aux 500 signatures, ce qui reviendrait à s'interroger sur la volonté réelle des communistes de laisser le champ libre au candidat social-libéral issu des primaires de la gauche !

Mélenchon a présenté sa candidature seul, sans s'appuyer sur un parti ? Ce n'est peut-être pas l'idéal, mais est-il nécessaire de revenir sur les couacs navrants du Front de Gauche lors des deux dernières élections où les candidatures se sont éparpillées sans stratégie commune, avec le résultat que l'on connaît ! La hausse de l'abstention à gauche est clairement corrélée à cette incapacité de la gauche, à s'unir, non sur un programme commun, qui existe déjà, mais bien sur la personne capable de la porter !

Il s'agit donc désormais pour les militants communistes de choisir de détruire la candidature de Mélenchon tout en se faisant hara kiri, ou de passer sur les conflits de personne pour construire une candidature unique, capable de faire un score à deux chiffres aux prochaines élections présidentielles ! 

Commenter cet article