Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deuxième débat de la primaire de droite et du centre : le passé, c'est là !

Publié le par thalasrum

J'avoue ne pas avoir tout suivi minute par minute de ce deuxième débat, aussi insupportable que le précédent, malgré le rythme certes un peu plus enlevé. Insupportable pourquoi ? Tout d'abord parce que les "changement" proposé par l'ensemble des sept candidats n'est qu'un vaste retour en arrière, à tous les niveaux.

Le niveau de méconnaissance de l'éducation chez les sept candidats à la primaire est telle qu'ils en restent à la seule éducation qu'ils ont connu eux : celle de 1950, élitiste, enfermée dans un carcans insupportable. L'uniforme, l'ordre, l'autorité, les fondamentaux. Rien à voir avec les débats pédagogiques actuels sur l'autonomie, la construction du citoyen, le développement d'une culture commune. Surtout pas ! Entre les approximations sur les difficultés de maîtrise de la langue (confondues avec l'illettrisme) et les délires sur le maintien d'un élève en CP tant qu'il ne sait pas lire, ou l'envoi des décrocheurs à l'armée (pour y faire quoi mon brave Monsieur ?).

La seule idée force est de faire des économies, couper les budgets de l'Éducation, alors que c'est l'exacte politique inverse qui créerait de l'emploi ! En creux, cela signifie que ces sept candidats vont s'engager à piller les cerveaux des pays qui auront investi dans l'éducation pour répondre aux besoins croissants en personnels de très haut niveau dans les années à venir. Notre système est aujourd'hui incapable de fournir suffisamment d'enseignants, incapable de fournir suffisamment de médecins, d'infirmières... et les sept candidats proposent de baisser les moyens alloués à l'éducation ! Aucun ne propose de revenir sur la réforme du collège, qui permet d'économiser 10% de moyens, et diminue les attendus des élèves.

Pour le reste, c'est l'idée du libéralisme extrême ou de l'extrême libéralisme qui prévaut ; casser le droit du travail, casser tout ce qui crée du lien social, de l'égalité, pour en revenir au Far West du XIXème siècle ! Voilà le beau projet des sept candidats de la droite et du centre.

La drague au FN et à l'extrême droite est lancée à plein, de Poisson à Sarkozy en passant par Copé, quand il s'agit de parler immigration ou stratégie électorale. C'est du no-limit, chacun se plaçant sur la corde raide d'une ligne rouge qu'ils sont tous prêts à franchir ! Le problème est que leurs propositions sur l'immigration sont en inadéquation totale avec leur politique éducative. Renoncer à une éducation de haut niveau, c'est ouvrir largement les vannes de l'immigration pour récupérer ailleurs la jeunesse que la République n'a pas voulu former !

Quant aux journalistes qui ont été chargé des débats, aucune volonté de mettre clairement les pieds dans le plat des différentes affaires judiciaires en cours dans le lequel Nicolas Sarkozy fait la Une de Mediapart ou du Monde ces derniers jours. Aucune contestation des affirmations des candidats, alors que les décodeurs sur le site du Monde parviennent à le faire en temps réel !

Rien de nouveau à l'horizon de ce côté-là ! Si vous voulez supprimer tous les droits des salariés, si vous voulez payer par vous-mêmes l'éducation de vos enfants, si vous voulez une politique d'extrême droite en matière de sécurité, votez pour n'importe lequel des sept, c'est la même chose ! 

 

 

Commenter cet article