Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cour Pénale Internationale : la Gambie s'échappe à son tour !

Publié le par thalasrum

La Gambie de Yahya Jammeh a décidé de quitter la Cour Pénale Internationale. Cette décision fait suite aux précédentes annonces de l'Afrique du Sud et du Burundi. Par un jeu de dominos, elle pourrait entraîner le départ de l'Ouganda ou du Rwanda.

La justification de la Gambie est que seuls les pays africains sont poursuivis et condamnés, le président Jammeh ayant échoué dans sa tentative de faire condamner l'Union Européenne pour les migrants décédés en Méditerranée.

Ce choix, qui apparaît plutôt comme un paravent pour un dictateur notoire, peu respectueux des droits de l'Homme, s'inscrit totalement dans la même logique que celle du dictateur Brurundais Pierre Nkurunziza. Il s'agit clairement pour ces deux pays de se prémunir contre de potentielles condamnations de cette cour pour les acte commis durant les années de pouvoir contre les opposants.

La seule véritable instance internationale qui fonctionnait, de manière bancale certes, mais qui avait le mérite d'exister et de poursuivre les criminels, se retrouve mise en péril par de petits dictateurs qui parviennent à faire passer leurs petits intérêts privés et leurs grosses turpitudes avant l'intérêt des peuples.

La responsabilité est encore plus grande parmi les grandes puissances internationales et au premier rang l'ONU, incapable de faire respecter les principes d'une démocratie au Burundi de Pierre Nkurunziza. De cette incapacité dans un petit pays africain, l'effet papillon est en train de détruire une instance internationale de qualité.

 

Commenter cet article