Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bilan du débat de la primaire de la droite : ne soyez ni pauvre, ni salarié, ni fonctionnaire !

Publié le par thalasrum

C'est vrai j'ai zappé largement avant la fin du premier débat des candidats de la primaire de la droite et du centre. Il y avait un agité au centre du plateau qui me donnait le tournis, mais surtout parce que j'ai très vite saisi que je ne faisais décidément pas partie de l'électorat de ces sept candidats potentiels. Mais quel est donc leur programme ? Il faut un bon microscope pour trouver des nuances entre ces acteurs potentiels.

Tous veulent diminuer les impôts sur le revenu et diminuer ou supprimer l'impôt sur la fortune. Traduit en français de base, c'est très clair. Comme environ 50% des français ne payent pas d'impôts, diminuer ces impôts, c'est nécessairement favoriser les riches, et supprimer l'impôt sur la fortune, c'est favoriser les plus riches. Soyons juste avec M.Poisson qui propose lui de faire payer à tous l'impôt sur le revenu, donc aussi aux plus pauvres qui n'en payent pas jusque là, pour les appauvrir un peu plus.

Tous veulent augmenter la TVA ! La TVA, vous savez, Taxe sur la Valeur Ajoutée, que vous payez à chaque achat que vous faites. La TVA, cet impôt aussi injuste que possible, qui frappe donc  plus fortement les pauvres que les riches, puisqu'il est identique pour tous quand vous achetez votre litre de lait ou votre baguette de pain (ne ricanez pas ! Copé n'a pas parlé de pain au chocolat)

Tous veulent diminuer le nombre de fonctionnaires. Entre 300.000 et 600.00 pour les plus audacieux. Mais leur ambition est clair : il faut détruire les services publics. Vous savez, l'école gratuite  pour tous, l'hôpital, tout ce qui permet aux citoyens, sans distinction de richesse de profiter du même service de qualité, exercé par des professionnels qui ont pour vocation de servir les citoyens en exerçant leur métier. Quand même, contexte d'attentats oblige, tous ont une petite gêne concernant la sécurité (police et armée), alors on ne créera pas de nouveaux fonctionnaires dans la sécurité, mais on ne les diminuera pas non plus... Tant pis pour les forces de sécurité en sous effectifs exsangues par leurs missions liées à l'état d'urgence !

Tous veulent casser le statut de fonctionnaire et augmenter leur temps de travail. Même s'il y a de graves approximations et une méconnaissance très large du statut de fonctionnaire, l'idée est là. Il faut que les fonctionnaires travaillent 35 à 39 heures selon les candidats ! Enfin une mesure pour les enseignants qui n'ont jamais bénéficié de la diminution du temps de travail de la loi Aubry, direz-vous. Gageons que quand ils s'en rendront compte, ils augmenteront le temps prescrit. L'objectif est clair, le regard haineux, ils veulent casser du fonctionnaire. Quant au statut, NKM a commis la meilleure. Elle a pris l'exemple de l'armée où, "dans une fonction régalienne, les militaires sont sous contrat". Certes, ma chère NKM, mais après 15 ans de contrat, ils touchent une retraite à taux plein... ce qui n'est pas le cas des autres fonctionnaires. Enfin passons ! Fonctionnaire ! Ces sept candidats ne t'aiment pas du tout !

Tous veulent casser plus ou moins gravement les 35 heures et le code du travail. Il y a certes des nuances entre ceux qui veulent revenir totalement sur les 35 heures et ceux qui veulent laisser chaque entreprise décider par elle-même (Sarkozy himself, qui propose de réintroduire le Far West du XIXème siècle dans toutes les entreprises). Le message est clair : redonner tous les pouvoirs au patron et réduire tous les droits des salariés !

Le bilan est clair : si vous êtes fonctionnaires, salariés du privés, pauvres, classes moyennes, ces sept candidats n'ont que des propositions pour dégrader votre vie ! Maintenant, vous le savez bien clairement ! Ces sept candidats sont les candidats du MEDEF, de l'oligarchie, de la grande finance et ils l'assument tous ! Prenez vos dispositions pour 2017 !

Commenter cet article

pasdémago 16/11/2016 20:20

La suppression massive du nombre de fonctionnaires préconisée par les candidats (jusqu'à 600 000 pour certains) de la droite n'est pas sérieuse à moins de provoquer une véritable purge de la fonction publique, une explosion du chômage (plus aucun recrutement ou presque pendant 5 ans !!)ainsi qu'un effondrement desdits services publics (pas de remplacement des fonctionnaires partant à la retraite, recours massif à des contractuels entrainant une baisse sensible de la qualité des services, désorganisation durable de l'Etat....etc).Sous cet angle le programme de certains candidats de la primaire de droite (Fillon, Lemaire en premier lieu) est tout simplement catastrophique.

thalasrum 16/11/2016 20:35

C'est bien ce qui est dramatique ! C'est qu'un parti politique qui prétend gouverner la France dans moins de 8 mois ait un tel programme !