Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsieur le président Lurel, défendons les libertés !

Publié le par thalasrum

Monsieur le président de Région Lurel, comme moi vous avez été choqués par le terrible attentat qui a atteint le journal Charlie Hebdo et s'est poursuivi par une double prise d'otages sanglantes. Comme moi, vous avez décidé de participer au rassemblement mercredi 7 janvier au soir et de manifester ce dimanche matin. L'organisation par les hommes politiques de ce rassemblement s'est fait selon un principe qui aurait fortement déplu à Charlie Hebdo et ses dessinateurs libertaires : une marche silencieuse, un drapeau français en berne et une Marseillaise pour terminer. Trois symboles que Charlie Hebdo se serait empressé de caricaturer et tourner en ridicule. Les prises de parole qui ont coupé la prise de parole spontanée scandant : "Nou sé Charlie" ont montré une volonté de ne pas laisser le peuple s'exprimer librement, mais ce ne sont que des détailes. L'ensemble des présents ce matin partageaient les mêmes valeurs, même si sur la forme il y avait visiblement des divergences Ces actes symboliques dépassés, il faut maintenant se focaliser sur la réalisation des belles idées pour lesquelles nous avons marché avec une partie des guadeloupéens sous le soleil dominical.

Les valeurs ? La liberté d'expression en premier lieu. C'était sans aucun doute la valeur phare défendue par cet hebdomadaire. & le moins que l'on puisse dire est que ses journalistes auraient sans aucun doute été surpris de voir un rassemblement en leur nom un dimanche à l'heure de la messe en Guadeloupe. Liberté d'expression en Guadeloupe ? Le chemin est encore bien long, quand on voit les innombrables tentatives d'intimidation, les actions judiciaires menées contre le journal lycéen et étudiant Rebelle ! Si vous êtes comme je le crois autant que moi attaché à la liberté d'expression, il apparaît nécessaire de mettre tout en oeuvre pour permettre à ce journal comme à tous les autres de pouvoir exercer son droit à l'information, à la caricature.

La laïcité en deuxième lieu. Les journalistes de Charlie Hebdo avaient fait le choix de caricaturer toutes les religions et dénonçaient systématiquement toutes les atteintes à la laïcité. Qu'une messe à Notre Dame leur rende hommage a du les faire se retourner dans leur tombe. Mais dans notre charmant territoire guadeloupéen, que vous utilisiez la religion à des fins politiques en vous exposant publiquement lors d'une messe avec une de vos opposantes politiques, n'est pas une vision très particulière de la laïcité ? Chaque individu a le droit d'avoir des convictions religieuses ou de ne pas en avoir. Mais qu'un homme public, député, président de région affiche publiquement des photographies prises lors d'un office religieux catholique à des fins délibérément politiques, c'est une vision de la laïcité plus que surprenante ! Si vous êtes comme je le crois autant que moi attaché à la laïcité, il apparaît nécessaire de revoir ces choix de communication qui stigmatisent une partie de la population de notre région.

Les libertés en général. Chaque jour dans notre région, au nom de règlements intérieurs illégaux, ou pire au nom d'un arbitraire individuel, des enfants sont privés de leur droit constitutionnel à l'éducation, parce qu'ils ne portent pas la bonne couleur de vêtement, ou un vêtement qui n'a pas la bonne "texture", parce qu'ils ont les cheveux trop longs, parce qu'ils n'ont pas la bonne coiffure, parce qu'ils portent des boucles d'oreilles. Même si ce champ immense relève en grande partie du rectorat, si vous êtes attachés comme je le crois autant que moi aux libertés, il apparaît nécessaire de mener la campagne d'opinion et de persuasion pour que l'ensemble de ces pratiques évoluent.

Au nom des libertés bafouées par la violence aveugle, les États-Unis, suite aux attentats de 2001, ont mis en place une politique sécuritaire autour du Patriot Act qui n'a eu pour seule conséquence que de restreindre les libertés. Charlie Hebdo défendaient les libertés dans leur sens le plus large qui soit. Dans la manifestation de ce jour en France, sont annoncées nombre de personnalités internationales dont une partie a une vision plus que réductrice des libertés. Au nom des libertés bafouées, vous qui êtes si attachées aux libertés individuelles, je vous demande d'agir dans toute la mesure de vos mandats pour cesser cette velléité de politique sécuritaire qui viendrait à menacer, restreindre ou entraver mes libertés individuelles et celles de mes concitoyens !

Commenter cet article