Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Majordome, un film communautariste qui gâche une belle histoire

Publié le par thalasrum

Une belle histoire ! Comme seuls les américains savent en trouver. Tirée d'une histoire vraie qui plus est. Une histoire qui parcoure la glorieuse et récente histoire américaine. Mais tirée d'une histoire vraie. Mieux que Forrest Gump !

Malheureusement derrière cette magnifique idée, un gros scénariste lourdaud a cru bon d'en rajouter des tonnes pour la transformer en film communautariste par des noirs, pour des noirs, jusqu'à arriver à laisser un goût d'amertume à la sortie de ce film.

Un noir du vieux Sud, qui voit son père assassiné par un planteur blanc qui vient de violer sa mère et qui devient majordome à la maison blanche. Voilà une histoire telle que seule l'Amérique sait en trouver. L'American Dream est vivant. Il fonctionne pour tous, même pour les noirs victimes trop longtemps de la ségrégation.

Oui mais, à force de vouloir montrer l'injustice dont sont victimes les noirs par les blancs, le scénariste et le réalisateur en viennent à l'idée absurde que les noirs et les blancs sont différents. Que les blancs ne peuvent pas comprendre les noirs. & par conséquent que les blancs et les noirs ne peuvent pas vivre ensembles, mais uniquement les uns à côté des autres.

À force de voir la ségrégation raciale des blancs sur les noirs, l'obstination du réalisateur conduit à l'idée de revanche. Une revanche qui n'est pas atteinte par le fils du héros, qui suit les pas de Martin Luther King, Malcolm X, puis les Black Panthers, avant de se lancer en politique.

La finalité du film n'est pas l'obtention de l'égalité qui signerait le début d'un vivre ensemble mais l'infâme idée de revanche des noirs sur les blancs dans l'élection du président Obama. À force de cultiver la différence pour montrer la nécessité d'égalité, le film ne libère qu'un vulgaire message communautariste là où il y avait la possibilité de faire un grand film sur la dignité humaine.

Commenter cet article

Katia 10/12/2013 20:16

Lisez la BD, elle nous fait vivre l'intensité d'une relation remplie de violence mais aussi d'attachement, elle nous donne accès à la complexité de la situation. En fermant la BD on ne peut pas être sans émotion, on est troublé, on se retrouve en plein cœur d'une histoire de transmission et de loyauté.